Même avec la localisation désactivée, Google continue de pister ses utilisateurs Android

Selon une enquête menée Quartz, Google continue de traquer la position de ses utilisateurs Android en toutes conditions.

Un contrôle plus que relatif

Finalement, désactiver la localisation de son appareil Android ne servirait pas à grand chose. Selon l’enquête menée par Quartz, le système d’exploitation mobile de Google continue de communiquer la localisation de ses utilisateurs aux serveurs de Google, et cela en toutes circonstances. Même sans utiliser d’applications basées sur la géolocalisation, ou sans avoir inséré de carte sim, les appareils sont capables de mémoriser l’historique des positions en hors ligne, puis de les transférer aux serveurs de Google une fois connecté à internet (en vous connectant au wifi domestique, par exemple).

Depuis cette découverte, le géant américain a reconnu les faits. De son aveu même, la pratique dure depuis près de 11 mois (soit depuis le début de cette année). Dans l’embarras, Google annonce mettre fin à ces activités d’ici la fin du mois de Novembre.

Une entorse à la vie privée pour la bonne cause ?

Pour se justifier, la firme invoque l’intérêt de l’amélioration de l’expérience utilisateur. Les informations récoltées via les stations de base cellulaires auraient servi pour gérer les notifications push et en améliorer le timing d’envoi, par exemple pour obtenir les informations à proximité d’une gare ou d’un centre commercial.

Google se défend en revanche d’avoir stocké ces données sur ses serveurs après qu’elles aient été utilisées de la manière citée précédemment :

« Nous n’avons jamais intégré l’identification des stations de base dans notre système de synchronisation de réseau, afin que les données soient immédiatement supprimées, et nous l’avons mis à jour pour ne plus demander leur identification »

Source : Quartz


Nos dernières vidéos

Répondre