A Londres, des bornes de paiement sans contact pour les artistes de rue

Comme de moins en moins de personnes ont de l’argent liquide sur eux, Londres va équiper ses artistes de rue de bornes de paiement sans contact.

Avec les applications comme Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay, le paiement sans contact a le vent en poupe. Le problème, c’est qu’avec ces nouvelles solutions, les gens ont de moins en moins de cash sur eux. Et pour Londres, cela peut être problème puisque les passants n’auront peut-être plus d’argent à donner aux artistes de rue. La solution de la capitale britannique : des bornes de paiement sans contact pour ces artistes.

Il s’agirait de la première initiative de ce genre dans le monde

Selon la BBC, l’initiative est lancée en partenariat avec iZettle, la société que PayPal a récemment rachetée pour 2,2 milliards de dollars.

Busk in London, une organisation lancée par le maire de Londres et qui est aussi derrière cette initiative, annonce par ailleurs que ces bornes de paiement sans contact seront disponibles pour les artistes de rue dans tous les arrondissements de la capitale. Ces bornes se connectent aux smartphones des artistes pour permettre le paiement sans contact.

« Je suis ravi qu’iZettle ait choisi Londres pour lancer ce programme innovant – permettant aux artistes d’accepter des dons par paiement par carte, ainsi que de l’argent », se réjouit le maire Sadiq Khan. « Maintenant, plus de Londoniens seront en mesure de montrer leur soutien aux brillants et talentueux artistes de rue de la capitale.  »

Et visiblement, les bornes iZettle auraient déjà un impact positif sur les artistes qui les utilisent déjà. Charlotte Campbell, une artiste interviewée par la BBC, affirme que cette nouvelle méthode de paiement a eu un « impact significatif » sur les contributions durant les tests.

Sinon, dans un article publié l’année dernière, Bloomberg évoquait la révolution « cashless » en Chine et racontait qu’un chanteur dans le métro utilisait un système de paiement par code QR pour collecter des dons.


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.