Suivez-nous

Réseaux sociaux

L’US Navy décide de bannir l’application TikTok

TikTok serait une menace.

Il y a

  

le

 

Par

Startup Chine tikTok
© TikTok

Alors que Huawei subit déjà des sanctions, les autorités américaines se méfient également du réseau social TikTok. Proposée par l’entreprise chinoise ByteD, cette application est actuellement très populaire chez les adolescents et chez les jeunes adultes. Et bien qu’il s’agisse d’une application relativement récente, TikTok figure dans le Top 10 des apps les plus téléchargées sur Android et iOS durant cette décennie.

Cette semaine, nous apprenons que l’US Navy a décidé de bannir ce réseau social. Comme le rapporte Reuters, la Navy demande à ses militaires de ne pas utiliser celui-ci sur les appareils fournis par le gouvernement. Ceux qui continueront à utiliser TikTok sur ces appareils ne pourront plus accéder à l’Intranet du Corps des Marines.

Pourquoi ce bannissement ? D’après Reuters, l’US Navy estimerait que TikTok représente une menace de cybersécurité. Un représentant du Pentagone a également indiqué que ce bannissement de l’application TikTok entre dans le cadre d’un programme pour « faire face aux menaces existantes et émergentes. »

Mais pour le moment, on ne sait pas exactement en quoi TikTok peut représenter une menace.

Chiffres, engagement, stratégie de marque… Tout ce qu’il faut savoir sur TikTok en 2020

Le gouvernement américain se penche sur le cas de TikTok

Cependant, il est à rappeler qu’au mois de novembre, un article du Washington Post indiquait que le gouvernement américain a décidé de lancer une enquête liée à la sécurité nationale sur l’acquisition de la société américaine Musical.ly en 2017 par la société chinoise ByteDance, qui propose aujourd’hui TikTok. Pour racheter Musical.ly, ByteDance avait déboursé plus d’un milliard de dollars.

Le sénateur républicain Marco Rubio ferait partie de ceux qui ont réclamé cette enquête. Et au mois de novembre, celui-ci a déclaré : « Je demeure profondément préoccupé par le fait que toute plate-forme ou application détenue par la Chine ou ayant des liens directs avec la Chine, comme TikTok, puisse être utilisée comme un outil par le Parti communiste chinois pour étendre sa censure autoritaire des informations en dehors des frontières chinoises et collecter des données sur des millions d’utilisateurs sans méfiance. »

Si ByteDance n’a pas encore réagi au bannissement de son réseau social par la Navy, celui-ci a déjà démenti ce type d’accusation au mois d’octobre. En ce qui concerne les données personnelles des utilisateurs américains, l’entreprise explique : « Nous stockons toutes les données utilisateur de TikTok US aux États-Unis, avec une redondance de sauvegarde à Singapour. Nos centres de données sont situés entièrement en dehors de la Chine et aucune de nos données n’est soumise à la loi chinoise. »

Et en ce qui concerne la modération, ByteDance assure que « TikTok ne supprime pas le contenu basé sur des sensibilités liées à la Chine. »

« Le gouvernement chinois ne nous a jamais demandé de supprimer tout contenu et nous ne le ferions pas s’il le demandait », indique également l’entreprise.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests