Suivez-nous

Tech

Luttez contre la pollution sonore en entraînant un algorithme

La pollution sonore représente un véritable défi face à nos modes de vie urbains. Mais pour faire face à ces bruits, encore faut-il les comprendre.

Il y a

  

le

 
Pollution sonore algorithme New York
© Unsplash / Luca Bravo

« Les sons de New York City »

Ceux qui vivent en ville en ont sans aucun doute déjà fait l’expérience. La pollution sonore est omniprésente, occupant notre esprit, polluant notre concentration. Qu’il s’agisse du bruit d’un  climatiseur, d’un klaxon, d’une sirène, des cris de vos voisins… Dans certaines zones, le bruit est tout simplement permanent.

C’est pour faire face qu’un projet baptisé « Sounds of New York City » (pour Les sons de New York city) a vu le jour. L’idée ? Demander aux internautes d’identifier des sons à partir d’un clip de 10 secondes. À chaque fois, il est possible de déterminer à partir d’une liste qui regroupe par exemple l’aboiement d’un chien ou le bruit d’un camion à glace.

Le résultat de cette enquête citoyenne sera ensuite soumis à un algorithme afin de l’aider à identifier ensuite par lui-même les bruits urbains. Par la suite, le dispositif pourrait ainsi comprendre la pollution sonore et concevoir des outils pour y mettre fin. Une expérience collaborative avec la même ambition avait vu le jour il y a quelques années en Australie.

L’intelligence artificielle contre la pollution sonore

C’est une expérience montée pour un coût raisonnable puisque les capteurs qui collectent les sons sont assemblés avec des nano-ordinateurs Raspberry Pi, pour un coût unitaire d’environ 70 euros.

Selon les estimations, il faudrait qu’environ 50 000 enregistrements soient annotés par les internautes afin d’obtenir des résultats, sachant que chaque bruit doit être authentifié par trois personnes au moins. Le défi étant toutefois de trouver des internautes qui sont capables d’identifier un bruit et savoir de quoi ils parlent, comme des ouvriers qui travaillent sur des chantiers.

Signe que le sujet occupe une grande importance pour de nombreux citoyens urbains, un petit capteur individuel baptisé Foci, dont l’objectif est d’augmenter sa concentration, avait été lancé il y a quelques mois avec succès sur Kickstarter.

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests