Lyft veut rattraper Uber et se lance dans le vélo en libre-service

Pour concurrencer son rival Uber, Lyft fait l’acquisition de Motivate, une jeune pousse de vélos en libre-service qui opère déjà dans plusieurs métropoles.

Il y a quelques mois désormais, la compagnie de VTC de Dara Khosrowshahi faisait l’acquisition de la jeune startup Jump. Grâce à une application permettant de verrouiller et de déverrouiller leur vélo, les utilisateurs peuvent parcourir la ville facilement tout en garant le véhicule n’importe où. Avec un tel investissement, Uber faisait le choix de la mobilité douce, tendance urbaine en développement depuis plusieurs années. À ce titre, les vélos de la firme devraient fleurir dans les rues européennes « d’ici la fin de l’été ». Par conséquent, il était logique que son concurrent direct, Lyft, fasse lui aussi le choix de se tourner vers ce moyen de transport. Jusqu’ici, les deux entreprises s’affrontaient principalement sur les thématiques du service de transport et les véhicules autonomes.

Motivate, un service qui pèse aux États-Unis

Le 2 juillet, Lyft a ainsi annoncé dans un billet qu’il avait racheté Motivate, startup spécialisée dans le partage de vélos. Populaire aux États-Unis, le service qui deviendra bientôt Lyft Bikes est déjà présent dans les villes de New York, de Chicago ou encore de San Francisco, sous d’autres noms. Compte tenu de son actuel rayonnement aux États-Unis, Motivate est considéré comme l’un des acteurs phares du domaine de vélo en libre-service. En termes de chiffres, la startup indique qu’elle est derrière près de 75% des déplacements par le biais d’un service de partage de vélo, pour 1,8 million de trajets effectués dans la ville de New York.

> Lire aussi :  Uber et Lyft détrônent Bird de son marché

Lors de l’annonce officielle du rachat, le cofondateur et président de Lyft, John Zimmer a annoncé : « Lyft et Motivate se sont tous deux engagés depuis des années dans le même objectif de réduire le besoin de posséder une voiture personnelle en fournissant des moyens fiables et abordables de se déplacer dans nos villes ».

Pour l’instant, le montant exact de la transaction n’a pas été révélé, mais il pourrait bien atteindre les 250 millions de dollars. Pour sa part, il semblerait qu’Uber ait également été intéressé par le rachat de Motivate, sans résultat.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.