MacBook : le changement d’ère qui se fera sans vous

Prise en main du nouveau MacBook. Un pari ambitieux qu’il faudra suivre de près… mais de loin.

MacBook

Acheter le nouveau MacBook n’est pas une décision anodine. Cela mérite réflexion.
Après tout, c’est faire le choix de posséder un ordinateur qui possède autant de ports que votre iPhone.
Et oui, un port de rechargement et une prise de jack, point à la ligne. On pourra même m’objecter que votre iPhone a l’avantage de posséder un emplacement pour la carte SIM.

Ce MacBook possède donc un seul port de type USB-C qui va servir à la recharge et au transfert de données. Un pari ambitieux d’Apple qui mise sur un avenir où 100% des transferts se feront sans câble.
De la science-fiction ? Pas réellement. Sur la période de mes tests, je n’ai pas utilisé une seule fois l’adapteur USB-C vers USB qui m’avait été livré avec. Je suis donc « exactement » dans la cible.
Encore plus quand on pense au fait que j’utilise un MacBook Air depuis 2011 et que je n’ai jamais regretté cette décision.
Premièrement, je l’ai acheté pour la mobilité. Je devais réaliser des voyages en trains quotidiens pour le travail et je voulais une machine légère pour écrire.
Il s’est depuis révélé le compagnon parfait pour les voyages de presse et autres reportages. L’appareil photo au cou et le MacBook sous le bras.
Au cours de ces 4 années de bons et loyaux services, j’ai eu 3 fois l’occasion de pester contre le manque de connectique, sans que cela soit un drame (une conférence qui ne propose que de l’ethernet et pas de wifi par exemple).
Et si cela devenait un vrai problème ? Un adapteur aurait pu venir le régler.
Donc, je ne vais pas être le premier à troller sur le port unique du nouveau MacBook. Cela va dans le sens de l’histoire.
Il est fort à supposer que les ordinateurs du futur auront de moins en moins de ports face à un monde d’objets connectés où la communication se fait directement d’un objet à l’autre.

C’est donc en cela que je titre cet article avec l’intitulé « le changement d’ère ». Mais pourquoi la seconde partie « qui se fera sans vous » ? Est-ce que le reste de cet article sera uniquement négatif ?

macbook macbook air

Le MacBook le plus léger, fin et beau

Et non ! Ce MacBook a de quoi séduire par bien d’autres égards. J’aimais mon MacBook Air pour sa finesse et sa légèreté, ce MacBook est encore plus fin et encore plus léger. Après, cela n’a rien de surprenant de la part d’Apple qui va « raboter » ses produits année après année que ce soit iPhone, iPad, iMac, etc.

Ce MacBook a encore un dernier point sympa : il adopte le même design que l’iPhone/iPad avec le même choix de 3 couleurs : Argent, Or ou Gris Sidéral. Un détail, mais un rafraîchissement du design qui vous permet de choisir la couleur qui vous ressemble. Ajoutez à cela un écran Retina et je vois déjà des lecteurs rouler leurs yeux au ciel et se préparer à me traiter de fanboy en commentaire et me demander la taille du chèque envoyé par Apple (note : il n’y a pas eu de chèque, j’ai juste pu tester la bête quelques semaines).

Alors pourquoi je reste mitigé sur le fait de l’achat de ce MacBook.

nouveau macbook

Une question de puissance

Les MacBook Air n’ont jamais été des bêtes de course… et je n’ai jamais rien reproché au mien. Mais avec son processeur Intel Core M cadencé à 1,1 GHz, il délivrera une puissance équivalente à celle d’un MacBook Air de 2011. Vous devriez ainsi vite toucher du doigt les limites de la machine lorsque vous manipulerez de grosses images ou que vous lancerez un iMovie pour monter une petite vidéo. C’est le point noir de cette machine qui est autrement un magnifique objet.

Est-ce que cela est suffisant pour oublier le MacBook ? En fait, mon conseil sera plutôt le suivant. Si vous êtes encore à même d’attendre avant d’acheter un nouvel ordinateur portable… l’année prochaine apportera la nouvelle itération de ce MacBook. Comme à son habitude, Apple restera sur les mêmes bases (qui sont, comme nous l’avons vu, très bonnes) mais il devrait avoir profité de cette année supplémentaire pour lui offrir un processeur un peu plus puissant.

Si vous n’êtes pas en mesure d’attendre et qu’il vous faut ab-so-lument une nouvelle bécane dans les 5 mois, pourquoi ne pas vous diriger vers le MacBook Pro ? On vous en parlait déjà ici, les derniers MacBook Pro se sont drastiquement affinés et proposent ainsi une machine portable et sans aucun souci de puissance.

Mais encore une fois, je peux déjà voir venir les MacBook Pro nouvelle génération en Argent, Or et Gris Sidéral… qui vont perdre du poids et de l’encombrement. C’est peut-être le mauvais moment pour se prendre un MacBook. La nouvelle ère arrive… elle est presque déjà là… elle promet d’apporter de l’exaltant, mais cette année de bascule vers la nouvelle ère apporte un flottement.


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Ce Macbook a perdu son intérêt dès qu’ils ont mis un intel M. Ce peu de puissance est inutilisable.
    L’autre point que je ne comprends pas est l’abandon du Thunderbolt, cette techno avait un potentiel non exploité.

  2. « Vous devriez ainsi vite toucher du doigt les limites de la machine lorsque vous manipulerez de grosses images ou que vous lancerez un iMovie pour monter une petite vidéo.  »

    99% des acheteurs de macbook ne feront jamais cela.

    Comme d’habitude les « spécialistes » qui commentent le macbook n’arrivent qu’à lui reprocher de ne pas être un macbook pro.

  3. Oui COLDPLAY tu as raison et enfin le plus sûr c’est le Pro de toute façon pour tous les deux ils sont cher alors autant acheter un pro et ne pas frimer avec le air

  4. Valentin-Pringuay on

    @Coldplay : d’où sors-tu le chiffre de 99% ? 🙂
    Parce que la première question que l’on me pose à CHAQUE fois que je sors mon MacBook Air : « tu arrives à bien faire tourner Photoshop dessus ? »
    Donc oui, je travaille dans le web et mes connaissances sont également dans le secteur… mais quand tu payes une bécane ce prix-là… désolé de ne pas être satisfait par une puissance qui était « okay » en 2011 😉

  5. Si ça n’est pas un article de fan boy ! 🙂
    En gros une machine sans connectique et avec des performances très moyennes… Mais… il y a trois couleurs, il est très beau et il coute chère.. ! Ne serait-ce simplement qu’un accessoire pour prendre le train ? 🙂
    Blogging et objectivité ne font décidément pas bon ménage..

  6. Valentin-Pringuay on

    @Lulu : tu as lu l’article ?
    En effet, je suis utilisateur Apple depuis + de 10 ans. Je trouve que la machine est super sympa sur de nombreux points. Mais je dis directement que je ne vais pas la recommander dans le titre ET dans le sous-titre. Tu as déjà vu un vrai fan boy ? 🙂

  7. Très bonne article. Bien écrit et très clair. Cependant la question la plus importante a été sou développée, c est celle de l usage. La puissance est souvent décriée (même si on peut craindre pour les futur maj de Mac OS qui brideront à moyen terme la machine), mais pour un usage ultra mobile et uniquement de bureautique cette machine remplit son job (malgré le prix mais faut pas oublier le Retina) si on ne veut pas de la concurrence (l excellent Dell xps13 etc)

  8. Je possède un Macbook pro de 2014 – I7 2,9 Hz – 16Go – 2To + 256 Go SSD.

    C’est mon outil de travail principal (j’ai aussi deux PC). Le Mac a ses limites. La plus flagrande c’est le manque de connectiques. Deux ports USB 3 seulement ! autant dire que c’est parfois l’enfer pour brancher un disque dur externe.

    Je veux dire brancher un disque externe USB 3 sans débrancher ma carte son qui a besoin d’un port dédier (comme quasiment toute les carte son pro. Donc pas de Hub USB dessus) et sans débrancher ma clé ilok et ma clé E-licenser (indispensable pour mes logiciels) et qui, eux, sont sur un Hub qui du coup marche en USB 2 car le port se calibre sur le périphérique le plus lent.
    Bien sur même avec mon Hub USB Belkin et son alimentation, une fois sur deux y brancher un disque dur fait planter mes logiciels.

    Bon il y à aussi la possibilité d’acheter un Hub Thunderbolt => USB 3 qui coute la bagatelle de 150 € environs (on est chez mac il faut payer pour avoir du USB en plus) mais j’avoue ne pas l’avoir encore fait.

    Le port USB n’est pas un port pro, ça on le savait. Mais c’est le port que tout les constructeurs utilisent. Apple s’est manqué en ne proposant que 2 port USB 3 sur son portable pro (pro comme promesse non tenue)

    Alors voir l’arrivé de ce truc prétentieux….

Répondre