Suivez-nous

Gaming

Malgré les polémiques, voici pourquoi EA ne renoncera pas de sitôt aux microtransactions

La dépendance d’Electronic Arts aux achats « in game » s’est encore accrue l’an dernier.

Il y a

  

le

 
© EA Play

La fin d’année 2017 a été catastrophique pour EA. L’entreprise pensait frapper un grand coup avec Star Wars Battlefront II. Sauf que rien ne s’est passé comme prévu. La compagnie avait envisagé d’utiliser un système de microctransactions auquel elle a dû renoncer dans la précipitation. Une énorme polémique avait en effet pris de l’ampleur, les joueurs reprochant à ce système d’être totalement déséquilibré et surtout beaucoup trop cher.

Plus de deux ans plus tard, la dépendance d’EA vis à vis de ces achats intégrés est pourtant plus forte que jamais. Dans son dernier rapport financier consacré aux revenus digitaux, la firme annonce qu’ils représentent quasiment un milliard de dollars de revenus pour le troisième trimestre 2019, soit un record absolu. C’est largement plus que les achats de jeux qui pèsent 317 millions ou encore les jeux mobile : 134 millions.

FIFA Ultimate Team à son tour critiqué

La dynamique semble même inarrêtable puisque les microstransactions sont en hausse de 27 % par rapport au troisième trimestre 2018. Dans le détail, des jeux comme Apex Legends ou encore le mode FIFA Ultimate Team seraient parmi ceux qui génèrent le plus d’achats « in game ». L’entreprise ne compte d’ailleurs pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’elle vient de mettre en vente une série de cartes disponibles pour une durée limitée dans FIFA 20. Elles incluent notamment les joueurs Boubacar Kamara, Moussa Dembélé et Moussa Diaby.

Ce développement ne se fait toutefois pas sans accrocs. Deux avocats viennent en effet de déposer plainte contre X en France et visent le mode de jeu FIFA Ultimate Team. Ces derniers affirment que le côté aléatoire des packs constitue un jeu de hasard et peut mettre en danger certains joueurs qui iront jusqu’à se ruiner pour obtenir certaines cartes. Pour l’heure, la firme n’a pas réagi à cette action en justice. Son choix de modèle économique l’expose en tout cas à des polémiques régulières qui ne sont pas toujours très bonnes pour son image.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests