Suivez-nous

Réseaux sociaux

Mark Zuckerberg aurait bien plus d’influence qu’on puisse le croire sur le gouvernement Trump

Au fil des années, Mark Zuckerberg est devenu un fin connaisseur en politique.

Il y a

  

le

 
zuckerberg facebook
© Flickr

Mark Zuckerberg n’a pas l’habitude de se mêler d’histoires politiques, sauf quand il s’agit de protéger son bébé : Facebook. À diverses occasions, Zuckerberg a utilisé son nom et sa position pour rencontrer plusieurs dirigeants comme Donald Trump et bien d’autres auparavant. Mais à force de trop se rapprocher de ce milieu, Zuckerberg est accusé d’avoir comploté pour que le gouvernement s’intéresse davantage à ses rivaux, dont TikTok et Apple, tout en laissant Facebook, Instagram, WhatsApp, et Messenger loin des perturbations.

Si Facebook a été inquiété de nombreuses fois par des enquêtes antitrust, le GAFA se porte toujours à merveille et continue de croître de manière fulgurante. Pour illustrer cela, prenons ses revenus annuels. En 2016, Facebook avait enregistré 28 milliards de dollars de revenus, l’année dernière, la barre des 70 milliards de dollars a été dépassée. Pourtant, les dirigeants de Facebook continuent de nier que les relations entre Mark Zuckerberg et Jared Kushner, un haut conseiller du président des États-Unis et mari d’Ivanka Trump, y sont pour quelque chose. Pourquoi alors Mark Zuckerberg a-t-il été invité à discuter des activités de TikTok aux États-Unis avec Steven Mnuchin, le secrétaire du Trésor, et le beau-fils du président ? Selon un semblant de réponse d’un porte-parole de la société Facebook : « Toute insinuation selon laquelle M. Zuckerberg aurait encouragé l’administration à interdire TikTok est fausse ». Bien. Il est difficile d’affirmer le contraire sans preuve, mais rien n’empêchera de dire que cette situation n’est pas claire.

TikTok, mais pas seulement…

Bytedance n’est pas la seule entreprise a avoir probablement été inquiétée à cause de l’influence de Mark Zuckerberg sur le gouvernement américain, et pas des moindres. En effet, il ne s’agit pas d’une entreprise insignifiante puisqu’il s’agit tout simplement d’Apple. De nombreuses sources dénoncent le fait que Mark Zuckerberg aurait une nouvelle fois utilisé son influence et sa force de proposition pour convaincre les autorités américaines de s’intéresser de plus près aux activités de la firme de Cupertino. Alors que les quatre GAFA sont tous au coeur d’une enquête d’envergure menée par le Congrès, Facebook fait son possible pour mettre la balle dans son camp.

Le mois dernier, si Mark Zuckerberg a refusé de dire mot pour mot que l’App Store forme un monopole, il a déclaré : « Je pense certainement qu’ils ont le contrôle unilatéral de ce qui se trouve sur les téléphones en termes d’applications. Je pense qu’environ 50% des Américains ont des smartphones, et beaucoup plus de gens dans le monde. Je pense qu’il y a plus d’un milliard d’appareils Apple. Je pense donc qu’il y a des questions que les gens devraient se poser sur ce contrôle de l’App Store et si cela permet une dynamique concurrentielle aussi solide ». Ce qui donc revient au même. Lors d’une autre interview, Zuckerberg a clairement annoncé qu’Apple freine l’innovation et empêche le développement d’une concurrence saine, tout en profitant des larges commissions mises en place.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Marcel

    19 octobre 2020 at 19 h 12 min

    Eh bien il ferait bien de se bouger pour la démocratie !!

  2. Turbot

    20 octobre 2020 at 16 h 58 min

    C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests