Quand la marque Hornbach veut briser les stéréotypes féminins

Hornbach a décidé de casser à grands coups de marteau tous les clichés sur les femmes qui ne sont soi-disant pas faites pour bricoler.

Et tu casses, et tu casses…

Dans son nouveau spot publicitaire, Hornbach, une chaîne de magasins de bricolage allemande de la grande distribution spécialisée dans les produits de construction, prend le parti des femmes bricoleuses, le tout avec rage et fracas.

Réalisé en collaboration avec l’agence Heimat, le court métrage publicitaire met en avant une femme débordante de rage qui tient entre ses mains un gros marteau et détruit avec vigueur d’immenses statues représentant des clichés féminins : statues avec des bijoux, des repas à cuisiner, un corps à désirer…

Après ces 46 secondes intenses de destruction massive de pierres, elle finit par casser le grand mur intérieur de sa maison.

Le message affiché par la marque de bricolage à la fin de la vidéo est « Wir haben nie gesagt, dass es einfach ist », ce qui signifie littéralement en français « Nous n’avons jamais dit que ce serait facile ».

Stop aux stéréotypes féminins

Si Hornbach joue comme à son habitude la carte de l’humour, cette campagne publicitaire diffère malgré tout de ses précédentes vidéos, la marque mettant habituellement en avant des hommes musclés et sportifs pour ses spots. Cette fois-ci, l’entreprise s’est rangée du côté des femmes et souhaite à travers cette publicité briser toutes les idées négatives que les gens se font de la féminité. Pour Hornbach (et on l’espère pour beaucoup de personnes) les femmes ne sont pas seulement destinées à faire la cuisine ou à passer des heures à se maquiller. Aussi belles et féminines soient-elles, elles peuvent elles-aussi faire des réparations et bricoler sans faire appel à un professionnel ou à leur conjoint.

Avec cette vidéo, nul doute que l’enseigne de bricolage ajoute la cause féministe à ses valeurs. Cette publicité tombe aussi au « bon moment » avec les différents scandales et mouvements de protestation sur les réseaux sociaux. Après, reste à savoir si c’est une véritable saisie d’opportunité ou un peu de hasard.


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. Bon… la femme qui joue sur la vidéo correspond tout de même assez bien aux critères des canons dictés par une société machiste. Une balle dans le pied ?

Répondre