Suivez-nous

Auto-Moto

Mercedes-Benz signe un partenariat avec NVIDIA pour proposer une voiture autonome d’ici 2024

Après avoir abandonné son partenariat avec BMW, Mercedes-Benz s’appuie désormais sur NVIDIA pour développer la conduite autonome dans son parc automobile

Il y a

  

le

 
Au volant d'une voiture Mercedes
© Free-Photos (via Pixabay)

C’est officiel, le constructeur allemand Mercedes-Benz a signé un partenariat avec NVIDIA afin de coopérer autour d’un système informatique embarqué. Il semblerait que Mercedes ait trouvé une alternative à BMW et devrait lancer ce système dans ses automobiles à partir de 2024.

En s’appuyant sur la plateforme NVIDIA Drive, le constructeur compte bien proposer des fonctions de conduite autonome performante dans les 4 ans à venir, mais également plus de sécurité et de confort pour ses clients.

Jensen Huang, le CEO et fondateur de NVIDIA a déclaré : « Nous sommes ravis de travailler avec Mercedes-Benz. C’est le partenaire idéal pour nous, compte tenu de sa longue tradition d’innovation et de nos solides relations techniques. Il ressort clairement de nos discussions approfondies avec Ola et son équipe que nous partageons une vision commune de l’automobile du futur. Ensemble, nous allons révolutionner l’expérience des propriétaires de voitures, en rendant le logiciel du véhicule programmable et en le mettant continuellement à jour par le biais de mises à jour en ligne. Chaque future Mercedes-Benz équipée du système NVIDIA DRIVE sera accompagnée d’une équipe d’ingénieurs experts en IA et en logiciels qui développeront, affineront et amélioreront continuellement la voiture tout au long de sa vie ».

Quel avenir pour Mercedes-Benz concernant la conduite autonome ?

Ce système informatique sera possible grâce au SoC Orin, un processeur sous architecture Ampere qui a la capacité d’effectuer 200 milliards d’opérations en une seule seconde. Mais le principal avantage de ce SoC est qu’il peut accompagner la conduite autonome de niveau 2 jusqu’au niveau 5. Mercedes-Benz rappelle que ce partenariat a pour objectif d’atteindre le niveau 4, dans un premier temps.

Pour rappel, voici la définition du niveau 4 dans le domaine de la conduite autonome : « À ce stade, l’intervention du conducteur n’est plus du tout nécessaire, sauf dans certaines situations extrêmes (en cas de très mauvais temps notamment). L’ordinateur de bord peut également trouver un endroit sûr pour arrêter le véhicule si le conducteur n’est pas en capacité de reprendre le contrôle. » Au niveau 5, la seule différence est la disparition du volant et les passagers doivent simplement demander à la voiture de se rendre à un endroit précis.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests