Suivez-nous

Tech

Microsoft : des employés s’opposent à l’utilisation des Hololens par l’armée américaine

Une “coalition” d’employés de Microsoft demande à la firme d’annuler un contrat de 479 millions de dollars qui implique la technologie Hololens, avec l’armée.

Il y a

  

le

 

Par

Le logo de Microsoft -

En 2018, Google a laissé filer un contrat de 10 milliards de dollars avec le Pentagone, en partie à cause de la grogne de certains de ses employés. La même chose pourrait se produire chez Microsoft, qui a décroché un contrat de 479 milliards de dollars avec l’armée américaine. Celle-ci avait besoin des technologies de réalité augmentée que la firme de Redmond propose sur les lunettes HoloLens.

Des employés de Microsoft s’opposent à ce contrat

Un jour avant la présentation de la nouvelle version des lunettes de réalité augmentée de Microsoft, au Mobile World Congress, des employés de la firme de Redmond ont publié une lettre ouverte adressée à Satya Nadella, CEO de l’entreprise, et à Brad Smith, le responsable des affaires juridiques.

Dans la lettre, ces employés s’opposent fermement à l’utilisation des technologie de réalité augmentée des casques Hololens dans le domaine militaire, et demandent aux dirigeants de Microsoft d’annuler le contrat.

“Nous sommes une coalition mondiale d’employés de Microsoft, et nous refusons de créer des technologies pour la guerre ou l’oppression”, lit-on au début de cette lettre. “Nous sommes alarmés par le fait que Microsoft fournisse des technologies d’armement à l’armée américaine, aidant le gouvernement à ‘augmenter la létalité’ en utilisant les outils que nous avons développés. Nous n’avons pas signé pour développer des armes […]”

Et s’il ne s’agit pas du premier contrat de Microsoft avec l’armée, ces employés expliquent qu’avec ce contrat, la firme de Redmond franchit une limite en développant “des armes”.

D’autre part, ces employés demandent également plus de transparence concernant les usages des technologies qu’ils développent. Brad Smith aurait suggéré que les employés de Microsoft qui ne souhaitent pas travailler sur des projets qu’ils estiment comme n’étant pas éthiques peuvent demander à être affecté à d’autres projets.

Néanmoins, dans la lettre, la “coalition” d’employés de Microsoft explique que dans le cas des Hololens, beaucoup d’ingénieurs ont contribué à ce projet, avant l’annonce de ce contrat avec l’armée, en pensant qu’ils allaient “aider des architectes et des ingénieurs à fabriquer des bâtiments et des voitures, aider à apprendre aux gens comment pratiquer la chirurgie, ou à apprendre à jouer du piano […]”

La réaction de Microsoft n’a pas tardé. Voici la déclaration d’un représentant de la firme de Redmond, relayée par Gizmodo : “Nous avons soigneusement examiné cette question et exposé notre perspective dans un blog d’octobre 2018. Nous apprécions toujours les commentaires des employés et leur offrons de nombreuses possibilités de se faire entendre. En fait, nous avons entendu de nombreux employés tout au long de l’automne. Comme nous l’avons dit à l’époque, nous nous sommes engagés à fournir notre technologie au département américain de la Défense, qui comprend l’armée américaine dans le cadre de ce contrat. Comme nous l’avons également dit, nous continuerons d’être une entreprise citoyenne active face aux problèmes éthiques et de politique publique liés à l’intelligence artificielle et à l’armée.”

(Sources : 1/2)

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests