Suivez-nous

Cybersécurité

Microsoft indique que des hackers russes ont tenté de nuire à Joe Biden

Nous sommes à quelques semaines du sprint final, et la Russie tente le tout pour le tout afin de faire réélire Donald Trump.

Il y a

  

le

 
Le drapeau de la Russie
© Pixabay

Le 3 novembre 2020 approche à grands pas, et les campagnes électorales des deux candidats finaux sont plus importantes que jamais. Néanmoins, si Joe Biden et Donald Trump n’ont besoin de personne pour créer le spectacle, un invité surprise s’est joint à la fête. En effet, Microsoft vient de prévenir l’une des principales sociétés de conseil en campagne électorale, qui s’occupe du candidat démocrate, qu’elle aurait été victime d’une tentative de cyberattaque provenant de Russie. 

SKDKnickerbocker, une société de conseil en affaires publiques et en politique spécialisée dans le travail pour les politiciens du Parti démocrate. Selon Microsoft, la société aurait été approchée par des hackers russes, les mêmes que le gouvernement américain accusent d’avoir pénétré la campagne de l’ancienne candidate démocrate Hillary Clinton, et d’avoir divulgué les mails de son personnel. Ce groupe de hackers plus communément appelés « Fancy Bear », serait sous le contrôle de l’agence de renseignement militaire russe.

Un scénario à la 2016 ?

Du côté de la société SKDKnickerbocker, l’un des techniciens ayant vécu l’attaque explique que les hackers ne sont pas parvenus à infiltrer le réseau, il n’y a donc aucune infraction relevée. Cette attaque a mené les agences de renseignement américaines à tirer la sonnette d’alarme sur les possibles tentatives d’ingérence de gouvernements étrangers dans l’élection présidentielle de novembre. Il est inconcevable pour le gouvernement américain que le même scénario qu’en 2016 se produise.

Selon les différentes enquêtes menées par l’ancien conseiller spécial Robert Mueller et la commission sénatoriale du renseignement, il n’y a plus de doutes, des filiales du gouvernement russe se sont infiltrées dans l’élection présidentielle de 2016 afin d’aider Donald Trump à accéder au pouvoir. Robert Mueller avait déjà averti que les Russes étaient de nouveau présents pour cette nouvelle élection de 2020. Si tous les réseaux informatiques sont aussi bien protégés que celui de SKDKnickerbocker, les États-Unis n’ont rien à craindre. Mais c’est malheureusement loin d’être le cas, il faudra donc être vigilant.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *