Suivez-nous

Cybersécurité

USA : Le coronavirus pourrait accroître les risques de cyberattaques lors de l’élection présidentielle

Des experts pointent des menaces accrues en matière de désinformation et de fraude électorale.

Il y a

  

le

 
élections amazon
© Unsplash / Element5 Digital

De par l’immense enjeu qu’elle représente, l’élection présidentielle américaine de novembre prochain fait naître de nombreuses craintes d’interférences. Nous vous faisons part ici régulièrement des risques technologiques entourant ce type de scrutins. Les machines à voter sont par exemple régulièrement pointées du doigt car elles seraient trop facilement piratables.

La pandémie de coronavirus et les contraintes de distanciation sociale qu’elle impose pourrait encore venir compliquer les choses. Il faut en effet s’attendre à voir les électeurs déserter les bureaux de vote en masse et préférer le vote par courrier. Or à en croire certains experts, le décompte des bulletins pourrait favoriser la fraude électorale.

Un fonds débloqué pour assurer la sécurité des élections

Cette thèse est notamment défendue par Paul Rosenzweig, un expert en cybersécurité au sein du think tank R Street Institute. « Je pense que la plupart des gens ne se rendent pas compte que pour compter les votes par correspondance, la plupart des États vont probablement utiliser des machines. La sécurité sera la même mais il y aura beaucoup moins d’observateurs, donc la fraude sera possible quand seulement deux personnes scruteront le vote par machine », explique-t-il à The Hill.

La désinformation reste également un problème important. Elle ne devrait pas cesser bien au contraire, alors que les électeurs limiteront leurs sorties en meeting ou en réunions publiques et devront forger leurs décisions en consultant les réseaux sociaux. Pour certains analystes, il y a donc fort à parier que des puissances étrangères comme la Russie ou la Chine tentent de jouer sur les tensions internes américaines pour faire avancer leurs propres priorités politiques.

Les parlementaires américains avaient bien anticipé le problème en décembre dernier en allouant un fonds de 825 millions de dollars pour protéger l’élection d’une possible interférence. Ce montant semble aujourd’hui insuffisant d’autant que les États vont en utiliser une bonne partie pour assurer la sécurité sanitaire des électeurs le jour du vote. Les démocrates et quelques représentants républicains demandent donc l’inclusion d’une somme de 3,6 milliards de dollars dans le cadre du plan de relance pour répondre à cet enjeu primordial.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
1 commentaire

1 Commentaire

  1. neurolesudiste

    9 mai 2020 at 22 h 35 min

    Je trouve vos propos de plus en plus déplacé, diffamants, prosilétistes…
    Enfin bref, je ne vais pas m’étendre,
    mais je songe de plus en plus à trouver un quotidien plus « indépendant » et réfléchi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus Cyber-sécurité

Bons plans VPN

Les meilleurs VPN