Suivez-nous

Tech

Le MIT met fin à sa collaboration avec Huawei et ZTE

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a annoncé qu’il coupait les ponts avec Huawei et ZTE, deux entreprises chinoises au centre d’une enquête actuellement menée par les États-Unis.

Il y a

  

le

 
Où acheter Huawei P30 et P30 Pro ?
© Huawei

Alors que les États-Unis ont récemment porté plainte contre Huawei, le MIT a annoncé qu’il mettait fin à tous les liens qu’il entretenait avec le constructeur chinois et son homologue ZTE. De la même façon, il révisera sa relation avec d’autres constructeurs.

Huawei et ZTE écartés par le MIT

C’est dans une lettre ouverte publiée mercredi 3 avril que Richard Lester et Maria Zuber, respectivement directeur du département des sciences et du génie nucléaires du MIT et vice-présidente de la recherche au MIT et membre du National Science Board ont annoncé la nouvelle.

« Les professeurs du MIT recherchent naturellement et avec enthousiasme des projets et des collaborateurs internationaux […] Parce que ces relations peuvent présenter un ensemble distinct de risques et de questions, l’EITM dispose depuis longtemps de processus pour identifier ces questions pour tout projet donné ». C’est pour cette raison que le MIT revoit son dispositif dédié aux collaborations à travers le monde et qu’il ne collabore plus avec Huawei et ZTE.

Le MIT évoque également le besoin de s’attarder sur des questions liées « aux risques liés à la propriété intellectuelle, aux contrôles à l’exportation, à la sécurité et à l’accès aux données, à la compétitivité économique, à la sécurité nationale et aux droits politiques, civils et humains, ainsi qu’aux impacts potentiels sur la communauté du MIT, à la cohérence avec les valeurs fondamentales du MIT et à l’alignement sur sa mission universitaire ».

Pour rappel, la plainte déposée par les États-Unis à l’encontre de Huawei vise le fait que la marque chinoise aurait violé les sanctions américaines à l’égard de l’Iran, mais pas seulement. L’entreprise aurait aussi tenté de voler des secrets industriels à Apple ainsi qu’à l’opérateur T-Mobile, à propos de son robot baptisé Tappy. Si la firme nie, des emails incriminent celle-ci, qui a évoqué le retrait du « bras du robot du laboratoire sans être vu » et « la prise de mesure exacte ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests