Suivez-nous

Internet

Modération : le Sénat américain veut auditionner les dirigeants de Twitter et Facebook

Les républicains sont particulièrement remontés face à ce qu’ils estiment être une censure des opinions conservatrices.

Il y a

  

le

 
© Presse-citron.net

L’affaire n’en finit plus de faire des remous à quelques jours seulement des élections du 3 novembre. Tout a commencé avec la publication le 14 octobre dernier d’une enquête du New York Post consacrée au fils de Joe Biden, Hunter Biden. Le quotidien affirme que ses révélations relancent les accusations visant l’ancien vice-président, selon lesquelles il aurait aidé la société ukrainienne Burisma (où son fils siégeait au conseil de surveillance) à échapper à des enquêtes pour corruption.

Cet article est très contesté quand à la véracité de ses informations. Dans la foulée, Twitter a décidé d’empêcher ses utilisateurs de partager cette publication en arguant qu’il contrevenait à son règlement qui empêche le partage de contenu obtenu via un piratage. Facebook a de son côté choisi de réduire sa visibilité et demandé à ses équipes de vérification des faits d’enquêter. Il n’en fallait pas plus pour susciter l’ire des républicains qui ont crié à la censure de la part des géants du web.

Jack Dorsey et Mark Zuckerberg sont déjà convoqués au Sénat pour une autre affaire

Twitter a depuis fait machine arrière et modifié sa politique en ce qui concerne le informations obtenues par piratage. Mais cela n’a clairement pas suffi à calmer les esprits. On vient en effet d’apprendre que le Sénat, actuellement contrôlé par les républicains, vient de voter pour exiger la comparution des dirigeants de Facebook et Twitter, Mark Zuckerberg et Jack Dorsey. Ils devront s’expliquer du traitement réservé à l’article incriminé sur leurs plateformes.

Dans le détail, c’est la commission judiciaire qui s’est exprimée, 12 sénateurs républicains ont voté pour et les dix démocrates ont voté contre. Aucune date de convocation n’a été précisée, mais on peut être certain que la question de la modération des contenus restera au cœur des préoccupations, quels que soient les vainqueurs des élections de novembre.

Enfin, comme le précise CNBC, les convocations se multiplient pour ces deux dirigeants qui sont aussi invités à témoigner dès la semaine prochaine devant le Comité sénatorial du commerce aux côtés du PDG de Google, Sundar Pichai. Cela concernera cette fois la question de la confidentialité des données.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
17,1 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests