Mon boulot de dans deux heures

Ami webdesigner, webmaster, créateur de sites web, toi qui sors régulièrement tes rames pour justifier tes tarifs et la valeur de ton travail auprès de tes clients chèrement acquis à la sueur de ta palette graphique, remercie Micro-Hebdo pour ce coup de main qui va bien t’aider dans tes futures négociations.▶ Posez toutes vos questions

Micro Hebdo

Ami webdesigner, webmaster, créateur de sites web, toi qui sors régulièrement tes rames pour justifier tes tarifs et la valeur de ton travail auprès de tes clients chèrement acquis à la sueur de ta palette graphique, remercie Micro-Hebdo pour ce coup de main qui va bien t’aider dans tes futures négociations.

Ou alors répète en choeur avec moi : il ne faut pas croire ce qui est écrit dans les journaux. Et pourtant j’aime bien Micro-Hebdo, que je lis régulièrement, hein, pas de lézard.

Mais, sans vouloir jouer le syndicaliste de service, et tout en étant conscient du fait que l’économie numérique redistribue chaque jour les cartes en permettant à chacun d’accéder plus facilement à des activités qui lui étaient auparavant interdites, ce dont nous profitons tous, je me demande si les métiers du web, et notamment le premier, celui de créateur de sites, ne souffrent pas de figurer parmi les plus fréquemment dévalorisés. Pourtant, rappelons à toutes fins utiles qu’ils sont plutôt nombreux et variés, les métiers du web, et que non, définitivement, un vrai site web ne se fera pas plus en deux heures que Rome ne s’est faite en un jour. Jamais.

Et qu’il me paraît pour le moins assez difficile de faire tenir tout ce petit monde dans… « 2 heures chrono », ce que les clients avisés comprendront quand même aisément.


Nos dernières vidéos

70 commentaires

  1. Tu m’excusera mais « l’informatique » est un métier… Pour y travailler maintenant, je saisi comment tout un chacun s’imagine pouvoir installer un parc, dominer des outils, et se refuse donc a payer des insallateurs/maintenance.

    Il faut arrêter de croire que parce qu’une partie se démocratise nos métiers deviennent obsolètes.

  2. Oui effectivement … Comme le dit Baptiste beaucoup de gens croient pouvoir mettre en place des réseaux eux-mêmes etc… moi je fais 3 ans d’études pour ça et il est impossible de monter des gros réseaux tout seul c’est une utopie … inter-connecté deux pc oui mais gérer une fat16 pour 6 pc avec une imprimante pour deux un faxe pour 3 et un système télephonne pour 6 , non le commun des mortels ne sais pas le faire !

  3. Il suffit de visiter certains sites à prétendue valeur journalistique pour découvrir les grands écarts auquels les rédactions sont prêtes à consentir pour un bon vieux titre incitatif.

  4. Eric

    Euh on est d’accord les gars, faut pas me rentrer dans le lard comme ça, c’est juste que je parle de webmastering là, pas d’informatique et de mise en réseau :-/

  5. J’ai vu aujourd’hui à la TV la pub pour ce magazine avec ce titre accrocheur et je me suis fait la même remarque que toi Eric… C’est bien que tu ais écrit un billet sur ce sujet.

  6. C’est sûr que ce genre de titre accrocheur (pour ne pas dire raccoleur) peut porter préjudice à certains d’entre nous, qui exerçons une activité dans le domaine du web, notamment comme tu le dis, lors de futures négociations avec un client.

    La démocratisation de l’informatique et des usages du web est une bonne chose, mais avec de tels titres, ceux qui n’ont jamais développé de site web auront peut être tendance à dévaloriser le travail des professionnels.

    « Ben oui, si Micro Hebdo nous dit comment faire, et si en plus c’est faisable en 2h, c’est que ça doit pas être si compliqué à faire, un site web ! (..) »

  7. Ca n’a aucune importance.

    Tout le monde connait dans son entourage quelqu’un qui s’y connait beaucoup en informatique et qui dépanne ses connaissances. Pour autant, les informaticiens de maintenance crèvent-ils de faim ? 😉

    Sinon je me permets de réagir à ça : “Ben oui, si Micro Hebdo nous dit comment faire, et si en plus c’est faisable en 2h, c’est que ça doit pas être si compliqué à faire, un site web »

    Oui, faire un site c’est extrêmement simple. Le xHTML et le CSS s’apprennent relativement rapidement et facilement. D’ailleurs avec les nouvelles solutions automatisées (CMS, softs type Toweb et cie) c’est de plus en plus facile.

    Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a site et site. D’un côté on a un site web statique, facile à faire, de l’autre côté on a des sites dynamiques au design réellement personnalisé.

    Y’aura toujours du boulot, vous inquiétez pas.

  8. J’me rappelle d’un mec qui voulait un site, il me proposait 120 euros. J’ai rigolé intérieurement au début, puis le soir, ca m’a bien fait chier.

    Les gens se rendent pas compte du travail fait derrière un site web. Il ne voit que la pov’ interface. C’est moche… :/

  9. +1 Alex

    Il y a site et site, installer un wordpress ou autre cms, y’a 2 clics, créer un site dynamique qui correspond à certains besoins (gestion de bibliothèque, sites de rencontres, de jeux) est carrément plus au même niveau.

  10. Le premier venu qui va vouloir se créer site internet pro pour sa société en 2h avec MicroHebdo va se casser les dents : il aura compris que Webmaster est un métier et qu’il mérite salaire (décent).

    Mais prenez une émission du type D&CO, elle donne l’impression que le boulot d’archi d’intérieur est bidon (5min dans une pièce et un petit tour à bricorama et le tour est joué…)
    Allez faire comprendre aux clients qu’un projet implique des heures de boulot. dur dur…

  11. fabrice -> Effectivement, toutes les professions sont confrontées à ce genre de problème… je prends l’exemple des médecins généralistes. Aujourd’hui avec Internet, les gens recherchent leurs symptômes sur Google et vont directement chez les spécialistes sans passer par l’intermédiaire.

    L’informatique n’est pas la seule victime 😉

    On assiste aujourd’hui à une certaine mondialisation du savoir (qui va de pair avec l’économique…) ou chacun peut bosser lui-même sans avoir recours à un mec qui s’y connait.

    Mais ça ne signifie pas pour autant la fin du boulot : j’ai sans doute les capacités pour réparer moi-même ma bagnole, mais je préfère la donner à mon garagiste. Idem, je pourrais très bien couper les cheveux de mon gosse mais je préfère l’amener chez le coiffeur. Etc, etc.

  12. On peut faire une comparaison avec les voitures : t’as le choix de rouler en 2CV ou en ferrari, à chacun de choisir 😀

  13. « Oui oui monsieur on fait votre site en 2H. C’est 1.000 € /h notre tarif. »

    Un travail productif doit être bien payé non ? (=

    Sérieusement cet article ne fera aucun mal à notre beau métier.
    Ce genre d’article ça existe pour tout et n’importe quoi.
    « Deviens un super DJ en 1H »
    « Apprenez une langue en 3H seulement »
    et bla et bla et bla.
    C’est de la lecture pour troll …

  14. Prenez pas les gens pour des idiots non plus … Ils savent très bien à quoi s’attendre vis à vis de ce type d’articles.
    Je ne pense pas que les webdesigners et Micro Hebdo aient la même clientèle, soyons sérieux. Là vous êtes en train de dire que Mode et Travaux concurrence Christian Dior !

  15. D’un point de vue marketing leur titre est parfait ! :p

    Et si les bloggeur faisaient de meme?Oups,certains ne jouent-ils pas de la meme facons afin d’augmenter les taux de lecture(voir 10 conseils pour bien rédiger vos titres par ex)?

    Ne craignez rien,ca ne peux que faire du bien aux webmasters,l’utilisateur lambda va créer son site et va vite connaitre et limites,si il a kiffé,il viendra chercher un coder pour lui écrire les scripts dont il a besoin.
    Ce qui est tout à fait mon cas,ca fait 2 ans que j’édite maintenant une vingtaine de site en tout et dès que je séche j’appelle mon développeur 😀

  16. « Un vrai site web ne se fera pas plus en deux heures que Rome ne s’est faite en un jour. » : Eric Dupin. C’est une citation que l’on pourrait voir plus souvent dans les conversations. 😉

  17. Je pense qu’ils pressentent la création d’une page web banal et non d’un site web complet et fonctionnel. donc y’a pas de soucis a se faire à mon avis 😉

  18. J’ai moi-même créé un site pour ma maison d’hôte. 2 heures ils disent ? Juste pour dégrossir alors ? Faire un site est une chose, savoir le rendre visible en est une autre. Je n’ai pas énormément de temps à y consacrer et je rame encore, n’ayant pas de connaissance particulière. Et j’ai choisi une plateforme (Weebly) qui rame « à mort » pour presque chaque modification à effectuer. Mon site est d’ailleurs en lien sur mon pseudo si certains veulent constater son espèce d’état d’ébauche permanent. Mais bon… Bien référencé chez certains sites spécialisés, on s’en sort plutôt pas mal pour la première année…

  19. diabolicangel01 on

    Si c’est un site perso d’une seul page, avec dreamweaver c’est largement possible, une page blanche ça compte comme un site?
    Mais c’est vrai que je suis en train de m’en faire un pourtant sans pretention qui est plus un blog est c’est long, ne serait ce que pour un onglet, on ce rend pas compte!

  20. mmouais …. Les webmasters, arroseurs arrosés ? Qui c’est qui vend des sites « moyens », on va dire, au prix de plate-forme ? Qui passe derrière les professionnels déclarés ( je traduis : qui payent des charges.), en proposant du black ou une aumône, si ce n’est nos chers étudiants ou des informaticiens entre deux salaires de SSII ? Ca me fait penser aux paysans qui pestent parce que les « étrangers » leurs volent leur régions. Mais qui vends les terrains ? Soyons sérieux, tant que nos professions ne seront pas réglementées et/ou défendues, le marché sera toujours pourri par des indélicats. Essayez de monter un salon de massage, vous allez voir … Alors le syndicalisme, pourquoi pas ? Ce n’est pas un gros mot.

  21. 1/il s’agit juste d’une accroche comme peuvent le faire les journalistes.
    2/il est devenu facile pour un utilisateur moyen de creer son site sous joomla ou xoops. Et puis un site web va du site famillial au site corporate. Je ne pense pas que micro hebdo soit un magazine pro qui s’adresse a la 2e catégorie.
    nan micro hebdo s’est juste addressé a sa cible 😉

  22. Eric

    Oui mais cette première de couv en tête de gondole insinue insidieusement dans la tête des gens l’idée que créer un site web est à la portée du premier venu…

  23. C’est la mode du moment Eric, beaucoup de professions y sont confrontées.

    Je suivait une discussion concernant le salaire de PPDA. Certains disent « c’est énorme pour seulement lire un prompteur ». Comme si le directeur de l’information du JT de 20h se contentait de lire son prompteur…

    Vous les webmasters vous avez de la chance, si un client décide de se créer son site seul, il va très vite comprendre que c’est impossible et il fera appelle a vous en acceptant votre salaire. Dans d’autres professions, impossible de faire entendre raison aux pékin de base…

  24. Je rejoins ce qu’a dit tof, un peu plus haut.

    C’est claire, qu’il y a site et site.

    Je pense que Micro-Hebdo s’adressait à l’internaute lambda qui vient d’avoir accès à internet et qui souhaite se éffectuer un site, dit basique.

    Ceux-ci dit, il vrai que ce type de titre accrocheur me fait penser au magazine féminin

     » Perdez 20 kilos en une semaine ! Sans rien faire.  »

    Hahaha

  25. Je pense qu’il ne faut pas confondre deux choses:

    – un site perso : une page personnelle pour raconter sa vie peut effectivement se faire en 2 heures avec des outils déja tout prêts. De plus, le client n’est généralement pas prêt à payer pour réaliser son site perso.

    – un site professionnel: il ne se fera pas en 2 heures, on est d’accord. Le client est prêt à payer, en fonction de son budget et de ses connaissances, il s’adressera à un professionnel.

    ==> Pour conclure, je pense que Micro-Hebdo vise les personnes désirant faire un petit site perso, histoire de s’amuser et montrer à leurs amis qu’ils sont dans le coup.

    ==> Il faut d’après moi voir le côté positif. N’est-ce pas formidable d’apprendre à des jeunes – ou moins jeunes – comment réaliser rapidement leur premier site web?

  26. Tout bien réfléchi, je pense que ce genre d’articles est bcp moins préjudiciable à la profession que la mise en avant de services 2.0 du type 50 logos pour le prix d’un 😉

  27. « Depuis quand créer des sites Internet est un métier ? »

    Je pense que les acteurs du web auront reconnus cette famous phrase 😉

  28. Raaahhh; je suis d’accords, c’est le genre de truc que je déteste …

    C’est bien simple. Pour faire un site web, il faut connaitre plus d’une 15zaine de technologies toute différentes, intervenir sur 5 couches de la pile OSI. Et surtout, bien souvent intervenir en LIVE sur des applications avec des milliers d’utilisateurs connectés. Et bien sur, avoir le droit a aucune erreurs (alors que la plupart des autres développeurs se foutent de faire une dizaine de versions pour corriger leurs conneries). Et pourtant le métier est aussi considéré qu’un métier a la chaine … écœurant ..

    Et encore, ton activité principale est de bloger … pense au développeurs qui ont du php dans les pattes toutes la journée !

    MERCI micro hebdo !! Mais il y en a vraiment qui mérite des baffes !

  29. @fran6
    entièrement d’accord, mais c’est le même principe. (as qui penses- tu ? :-))On fait croire, on insinue, on propage l’idée, qu’on peut tout avoir pour (presque) rien. On dévalorise un travail. Parce que pour le commun des mortels un site web …. est un site web, et que même le responsable com compétent pensera qu’aujourd’hui, on peut faire un « vrai site » en … allez, 4 heures.

  30. Si un client me demande de faire son site, je saurais maintenant où le renvoyer : chez Micro Hebdo, il apprendra tout seul faire son site web en deux heures gratuitement et reviendra penaud demander de l’aide.

    Merci M.H

    on devrait aussi proposer toutes une série d’articles comme :
    – comment devenir rédacteur en chef en moins de 50 minutes chrono
    – comment construire sa maison en moins de 2 heures
    – comment devenir Pop Star en moins de 3 minutes. (ah zut, on me dit que ça existe déjà…)

  31. tiens ça me rappelle un jour, un photographe qui voulait son site internet pour… 50 Francs… (oui en Francs)… au départ il voulait juste me payer un repas gratis… je l’ai envoyé boulé en bloquant l’accès à son site et à son nom de domaine 🙂

  32. Et bien quoi ? Où est l’arnaque ? C’est effectivement tout à fait possible de créer un site de merde, avec un design tout pourri et une ergonomie dans les chaussettes, en deux heures top chrono 🙂

  33. Bon je fais du web depuis 10 ans et je pense que ce n’est pas la 1ère fois que ce genre d’article paraît. Effectivement, le risque peut se porter sur les patrons de PME qui auront déjà du mal à cracher quelques euros pour faire un site. L’article va les conforter. Les autres seront raisonnables.

  34. Jean-Francois on

    C’est le même problème pour d’autres métiers, notamment dans le graphisme où tout le monde et chacun est persuadé de savoir faire un logo, une création, etc.

  35. Suis-je le seul à comprendre ce titre comme un genre de « créer votre site perso (bancal) en 2 heures » ?

  36. je vois pas le mal, ce mag destiné au grand public fait bien son boulot..

    Un bémol: 2 heures… c’est long pour mettre en place une page statique avec « Hello world »!

  37. Et vous l’avez lu l’article avant de commenter ? 😀

    Je l’ai sous les yeux, je vous fais partager le contenu :

    L’intro : « Pas besoin d’être un programmeur accompli pour créer son site. Avec Wix ou Jimdo, c’est rapide, amusant simple et gratuit ».

    Il faut bien voir que c’est la création d’un site (et pas d’une page) avec des outils spécialisés. 😉

    Wix c’est un service en ligne pour créer un site. Le résultat est en Flash, c’est pas trop moche et assez personnalisable.

    Quelques exemples directement sur le site : http://www.wix.com/ (« explore »)

    Le hic : hébergé sur le domaine wix.com et une pub Wix sur chaque site.

    Pareil avec Jimdo, c’est hébergé avec un sous-domaine « utilisateur.jimbdo.com » Et le site est disponible en « 3 minutes chrono ».

    C’est pas comme ça que ceux qui veulent comprendre comment fonctionne un site Web (tout le code) vont s’informer, mais, oui, pour faire un petit site (sans prétention ? Le résultat avec Wix est assez joli vu que c’est très personnalisable, suffit d’avoir bon goût :D) pour présenter à des amis, ça sera utile.

    Je vous rejoins quand même pour dire qu’un vrai site Web ne se crée pas en 2h et demande des connaissances, une étude préalable et du temps. 😉

  38. C’est le problème avec des métiers accessibles à tous ceux qui disposent d’un ordinateur et d’une connexion internet…

    Dans ma région, c’est un boulot terriblement dévalué, impossible pour moi d’en vivre actuellement !

    Surtout quand le neveu boutonneux du client, le voisin geek à ses heures et le touche-à-tout du dimanche entre en compétition.

    Les grosses goutes de sueur coulent sur les tempes du client lorsque j’annonce des prix parfois 4 fois inférieur à ceux proposés dans les agences de web design.

    Que faire alors !?

    Après 4 années d’études et au moins deux fois plus passées en investissement personnel, je me suis vu dans l’obligation de changer d’orientation professionnelle.

    Concurrence du web, technologie galopante, solutions « clés en main », région industrielle attardée, magouilles, bêtement exploité en sous-traitance, petits jobs pour (sur)vivre (ce qui empêche l’apprentissage constant), chômage,… On ne lutte pas tous à armes égales.

    Je pense qu’il y a aussi une partie de chance (fric) qui n’a pas été présente et puis je n’ai jamais été dispo au service lèche-cul…

    Bon maintenant pour moi c’est un mal pour un bien, car je me rends compte que la technologie, ça te bouffe la vie. Au boulot, mieux vaut être salarié, avoir un bon horaire et de charmants collègues 🙂

    Quand on sait qu’il regroupe Design, Programmation et connaissances variées. Peut-on dire que le web design est une spécialisation ?

    En tout cas, c’est très gênant quand on vise un poste et que l’on est un bon moyen en tout. Être un simple spécialiste est un atout, quoi qu’en dise la nécessite du pluralisme d’un poste précis.

    Il y a matière à bonne chronique Eric !

  39. Citation :

    « Je pense qu’il ne faut pas confondre deux choses:

    – un site perso : une page personnelle pour raconter sa vie peut effectivement se faire en 2 heures avec des outils déja tout prêts. De plus, le client n’est généralement pas prêt à payer pour réaliser son site perso.

    – un site professionnel: il ne se fera pas en 2 heures, on est d’accord. Le client est prêt à payer, en fonction de son budget et de ses connaissances, il s’adressera à un professionnel.

    ==> Pour conclure, je pense que Micro-Hebdo vise les personnes désirant faire un petit site perso, histoire de s’amuser et montrer à leurs amis qu’ils sont dans le coup.

    ==> Il faut d’après moi voir le côté positif. N’est-ce pas formidable d’apprendre à des jeunes – ou moins jeunes – comment réaliser rapidement leur premier site web? »

    Merci d’avoir compris 🙂

    Ivan Roux, rédacteur en chef de MH

  40. Oui, les compétences web sont mal comprises.

    Et je vais peut-être paraître agressif, mais elles sont mal comprises en tout premier lieux par ceux qui fabriquent des sites web.

    Je m’explique par des anecdotes :

    – Ma mère crée des sites en quelques heures… Elle utilise Blogger, ça lui convient — de moins en moins, d’ailleurs. Je ne lui ai même rien appris du tout ! Et je n’y vois pas de scandale.

    De plus, ma mère a une compétence web majeure, une compétence que de très nombreux webdesigner-homme-orchestre, voire des agences web, n’ont pas :

    elle sait écrire de manière professionnelle. Sur le web, savoir mettre en forme un texte est une compétence essentielle.

    Combien de sites ratés car le contenu arrive en toute fin de projet, pauvre, vite-fait-mal-fait ?
    Combien l’expliquent à leur client et lui proposent par exemple les services d’un concepteur-rédacteur ?

    – Je discutais récemment avec un jeune développeur web talentueux, qui travaille pour une SSLL incontournable. Il ne savait pas ce qu’était les taches que recouvrait l’architecture d’information…

    Or c’est une compétence indispensable dans un projet web. Si vous ne faites pas d’archi d’info dans votre projet, c’est que vous en faites — sans y penser. Et croyez moi, une documentaliste sait bien mieux faire ça qu’un dev XHTML/CSS ou un DA…

    On ne peut bien sur tout savoir, mais j’ai trouvé que c’était symptomatique du manque de visibilité sur les métiers du web dans le milieu même du web.

    – – –

    Finalement, peut-on « valoriser » des métiers ? Et surtout, peut-on valoriser celui de « créateur de site web » ? Et pourquoi le valoriserait-on, en fait ?

    Ce qui a du sens, c’est d’expliquer encore et encore les compétences qui sont indispensables à la réussite d’un projet web.

    Comme l’a montré Éric, elles sont nombreuses. Avant de se plaindre des clients, demandons nous : Sommes-nous sur de savoir toutes les expliquer ? Comprenons nous vraiment le métier des autres acteurs ?

    Perso, j’y travaille et micro hebdo n’a qu’a bien se tenir 😉

  41. Merci Eric 🙂

    Il est clair que les métiers du WEB sont de plus en plus dévalorisés.

    Nous sommes spécialisés dans le développement de sites e-commerce et il n’est pas toujours simple de justifier les tarifs.

    Ce n’est d’ailleurs pas la faute aux clients qui ne sont pas de mauvaise fois. Pour « la même chose » (qui n’ont en fait rien à voir) ils vont voir des tarifs allant du simple au double voir triple.

  42. Le métier de webdesginer aura probablement la même destinée que celui de graphiste… Nos compétences sont dépréciées un peu plus chaque jour… ça veut dire être en concurrence avec des amateurs et voir sa rémunération basser d’années en années…
    Dans ces circonstences, tu as raison, il faut savoir ramer !

  43. Tu sais eric, moi je connais des bloggeurs influants qui font de la pub pour des plateformes de concours de logo low cost, et qui ne voient pas le danger pour les graphistes …

    Peut-être que tu ne vois plus ça sous le même angle maintenant ?

  44. Eric

    @Goulven, non pourquoi j’aurais changé ? Personnellement ça ne me dérange pas du tout, mon discours est cohérent, et je vais même te dire mieux : Wilogo (puisque c’est d’eux que tu parles, autant le dire clairement) propose aussi maintenant des designs de sites web et même des sites web clés en main sur le même modèle que les logos, et je trouve ça très bien. Je trouve très bien aussi que des logiciels permettent de faire « des sites web en deux heures », ça ne peut que valoriser les vrais professionnels et stimuler la concurrence. Je trouve très bien aussi que l’informatique ait démocratisé des tas de métiers et permette à tout un chacun d’exprimer son talent et sa créativité. D’ailleurs je n’ai jamais eu autant de taff qu’en ce moment, même si je n’exerce plus cette activité à titre personnel.
    Je regrette juste la formulation de Micro-hebdo. Mais pour le reste, tu auras du mal à me faire changer d’avis sur Wilogo, je te rassure, je trouve leur réussite tout à fait méritée, et à part quelques grincheux qui leur vouent une haine éternelle (ceux-là on ne les changera pas de toute façon) la plupart des graphistes ayant un minimum de jugeote ont bien compris qu’ils y trouvaient leur compte, et comment profiter du système 🙂

  45. Ok, je vais pas insister alors … apparament je ne suis pas le seul dans les commentaires à voir la contradiction.

  46. Personnellement, au risque de choquer nombre de webdesigners/développeurs/graphistes, je dois avouer que l’avenir ne parait pas génial. Dépréciation des talents, concurrence énorme (vive la mondialisation), simplification de la création, solutions gratuites clé-en-main, tutoriels gratuits et très bons, etc. Au final vivre de cette activité me parait non viable à long terme. De plus en plus de boîtes font d’ailleurs développer leur site en offshore chez des indiens ou des chinois.

    En revanche là où il y’aura toujours du boulot :

    – rédaction des contenus
    – réelle charte graphique avec identité de marque
    – référencement et webmarketing.

    En clair tout ce que les indiens ne peuvent pas faire 🙂

    Mais surtout, posez-vous cette question : qui peut dire ce que sera le Web dans 10 ans ? Si ça se trouve il n’y aura même plus de design, tout sera totalement dématérialisé (au sens figuré).

  47. Jean-Francois on

    Alex,

    Pas tout à fait d’accord. Ceux qui ne pouvaient pas se payer de graphiste, webmasters et compagnie ne pourront pas plus s’en payer dans l’avenir mais pourront avoir accès à des plateformes « clé en mains » et pourquoi-pas après tout.
    On peut cuisiner sans être un grand chef.
    Le problème de ce genre d’article, malgré l’intervention de rédac’chef c’est de jouer sur la confusion des genres et de faire croire que maintenant que tu es équipé des ciseaux « spécial coiffeur pro » tu vas devenir coiffeur.

  48. Salut à tous.
    J’ai lu les posts et je souhaiterais lever toute ambiguïté, si possible.

    D’abord, pour faire vite, tout le monde a raison : ça dépend juste de quel point de vue on se place.

    Si vous pensez site pro en Php avec des bases de données et des formulaires sécurisés, etc. c’est sûr qu’en deux heures avec wix, ça ne va pas le faire du tout.

    Mais qui a parlé de site pro ? Pas MH ! C’est écrit nulle part. On parle évidemment de site perso. Et, dans ce cas, je maintiens qu’il n’est pas nécessaire de se prendre la tête avec du HTML, des CSS et du Javascript (j’adore javascript à titre perso). Un service en ligne convient parfaitement. Après, si on faire trapu, on s’adresse à des pros. Le site des impôts, c’est du lourd.

    Enfin, un site (perso) peut tenir en deux pages, voire en une seule.
    L’important c’est d’avoir quelque chose à dire et/ou à montrer.

    Cordialement.
    Ivan Roux

  49. Eric

    @superdupond, merci en tout cas de prendre le temps de répondre ici. J’ai bien compris le sens de votre article mais je disais juste que la formulation du titre peut prêter à confusion dans l’esprit de certains. Les agences web sont un peu susceptibles sur ce sujet car elles sont toutes confrontées un jour ou l’autre à une forme de concurrence invisible faite par des margoulins peu scrupuleux qui démarche leurs clients comme des marchands d’extincteurs ou d’alarmes en leur faisant croire qu’un site web ça ne coûte rien e que pour 500 euros ils seront les rois du pétrole sur Google.
    D’ou certaines réactions parfois épidermiques, assez compréhensibles.

  50. @eric
    je fais parti des grincheux (mais sans la haine , faut pas pousser).
    Alors comme ça, il y aurait des sites pros et des sites pas pro ? OK ! Mais alors il y a des logos pros et pas pros aussi ! Dans quelle catégorie ranges-tu ceux de wipicto ?

  51. Pingback: Timorsea - Nature & Informatique » Blog Archive » Quelle honte !

  52. Bonjour,

    J’ai besoin de quelqu’un pour me monter un site oueb à clignotants variables et spaciaux directionnels multi 2.0 pour épater mon grand-père qui n’a jamais touché un clavier d’ordi et qui pense que j’en sais plus que lui parce que je pianote à deux doigts, moi, gna haha . En échange, je donne le manuel « comment apprendre à conduire un train en deux leçons ».

    bon bon, ok, je sors…

  53. Mouais, un site en 2h, des templates à 50 balles, des images bank à 2 euros, et ça ne va pas aller en s’arrangeant… voilà le pourquoi du comment j’ai décidé de changer de boulot…

  54. Moi c’est pas mon métier le »web » (malgré une petite formation la dedans)…

    L’ignorance est la cause des malheurs du métier du web.

    1 Beaucoup de personne ne connaisse pas les métiers du web. Ils ont du mal à définir la fonction…webdesigner,ça leur parle pas…plombier..ça leur parle.

    2 Faite deux sites internet avec la même chartre graphique l’un ne respectant le w3c,la sémantique… et l’autre fait par un pro. Demander la différence à une personne qui ne connait pas….aie.

    Tout ceux que je peux dire, c’est que les grosses sociétés continueront toujours avec des pros.

  55. Moi c’est pas mon métier le »web » (malgré une petite formation la dedans)…

    L’ignorance est la cause des malheurs du métier du web.

    1 Beaucoup de personne ne connaisse pas les métiers du web. Ils ont du mal à définir la fonction…webdesigner,ça leur parle pas…plombier..ça leur parle.

    2 Faite deux sites internet avec la même charte graphique l’un ne respectant le w3c,la sémantique… et l’autre fait par un pro. Demander la différence à une personne qui ne connait pas….aie.

    Tout ceux que je peux dire, c’est que les grosses sociétés continueront toujours avec des pros.

  56. Ah si seulement je pouvais développer les sites de mes clients en 2 heures… Ca me ferai une semaine de travail pour 3 de vacances… Ca serait le pied!

  57. Créer des sites demande à la fois des talents de webdesigner, en prog et en marketing…il n’y a pas photo.
    Un site Web, c’est une équipe dessus. Combien de sites Web sont faits par des développeurs sans faire appel à un Webdesigner?
    Tous les développeurs le reconnaissent, ils ne sont pas designers…

  58. Beaucoup s’adresse à des formules Web gratuite pour la conception de leur site Web car ils n’ont pas simplement la mentalité chef d’entreprise.

    Ils veulent créer une entreprise, mais n’ont aucune compétence en gestion de projet ou en marketing par exemple…

    Ce type de profil est plutôt quelqu’un qui cherche à se créer un emploi, et ils sont toujours dans la mentalité « salarié ». Un salarié est payé, et il ne débourse rien.

    Alors ils font appel à des services gratuits, ne dépenseront jamais d’argent à par dans leur hébergement et finiront par fermer leur site se disant, Internet, c’est le miroir aux alouettes…

    Le succès d’une entreprise est lié à la capacité d’auto financement d’une entreprise, sans compter le fait que l’on ne pourra jamais prendre de marché à ses concurrents qui eux dépensent des milliers d’euros dans leur stratégie marketing….

    Je veux dire…c’est la logique même. Sans compétences, on met la main à la patte et on s’entoure de professionnels qui eux ont réellement des compétences…impossible que cela fonctionne sinon.

  59. Beaucoup dans le monde de la voyance et de l’astrologie font leurs sites soit sous Webcreator, soit sous Web Acappella. et avec ces softs, avec un contenu basique, on atteint les 2-3 heures en temps de réalisation.

    Après, je suis d’accord avec vous, les sites sont vraiment nuls sans parler du fait que l’on retrouve plein d’autres sites possédant le même design…je ne suis pas sur que ça, ça aide l’image d’entreprise…

    Personnellement, je conseillerai toujours de passer par une Webagency, si celle-ci possède bien sur une équipe projet avec à la fois un développeur et un Webdesigner…

Send this to a friend