Monkey Bizness Tome 2 : une récompense qui vaut son pesant de cacahuètes

Une fois n’est pas coutume dans nos colonnes, faisons un petit tour du côté de la bande dessinée avec le deuxième tome de Monkey Bizness. Pour l’occasion, PoZLA et El Diablo nous ont concocté un road trip savoureux qui s’est vu récompensé du prix Schlingo à l’occasion du 41ème Festival International de la bande dessinée d’Angoulême.

Edité par Ankama sous le Label 619, Monkey Bizness 2 : Les cacahuètes sont cuites nous fait suivre les deux joyeux lurons Mandrill et Hammerfist.

Monkey_Bizness_Tome_2

Pour ce deuxième tome de Monkey Bizness, Pozla et El Diablo ont remporté le prix Charlie SCHLINGO remis à l’occasion du 41e Festival International de la bande dessinée d’Angoulême. Celui-ci récompense un album ayant une “communauté d’esprit avec l’œuvre du dessinateur Charlie Schlingo” (Hara-Kiri, Charlie Hebdo…).

Dans ce deuxième tome, l’action se déroule en 2425 à Los Animales. Comme dans La Planète des Singes, les animaux ont pris le dessus sur les humains, ces singes nus, un règne toutefois menacé.

Dans ce contexte improbable, Jack Mandrill, un mandrill, et son comparse Hammerfist, un gorille, sont la proie d’une vendetta. Quelqu’un cherche à les éliminer. S’agit-il de l’oncle Raoul, le lapin prêteur auprès duquel ils ont contracté un emprunt, de Croco Mac, le gérant du Croco Night ou bien du maire de Los Animales… Les deux amis mènent l’enquête, une enquête qui mettra leur amitié à rude épreuve et leur permettra d’en savoir un peu plus sur leur passé trouble.

De fil en aiguille, ce road trip nous fait également découvrir un véritable bestiaire de personnages plus improbables les uns que les autres.

En parallèle, Ramos prépare ses troupes pour renverser les animaux et asseoir la suprématie des humanoïdes.

On retrouve le même humour potache et décapant initié avec Monkey Bizness : Arnaque, Banane et Cacahuètes.

Ces singeries au service d’un humour incisif surfent sur la caricature et réussissent largement à nous donner la banane. Un tandem est né avec ces deux primates qui ne reculent décidément devant rien : séduire la mère guenon de leur ami, entrer en conflit armé avec les gens du voyage…

A consommer sans modération à grosses lampées tant la biture est bonne et les deux personnages charismatiques.


Nos dernières vidéos

Répondre