Suivez-nous

Fintech

Monzo va relancer son compte bancaire payant, après son échec en 2019

La néo-banque britannique compte sortir de sa dépendance avec les investisseurs, et commencer à tirer des bénéfices.

Il y a

  

le

 
Monzo
© Monzo

Monzo veut oublier 2019, et commencer à voler de ses propres ailes. La néo-banque née en 2015 avait dû mettre fin à son compte payant seulement cinq mois après son lancement. Pour cette nouvelle année, la licorne sait qu’elle devra se positionner avec une offre premium pour pouvoir trouver le chemin des bénéfices, et faire sa place face aux banques en ligne.

Un compte payant Monzo pour le premier semestre

Dans un entretien avec l’agence de presse Reuters, Tim Blomfield vient d’annoncer le retour d’un compte payant dans son offre. Le PDG de Monzo, âgé de 34 ans, vient certainement de donner la raison des pourparlers de sa néo-banque avec SoftBank, qui prévoient ensemble de réaliser une nouvelle levée de fonds (estimée à 100 millions de dollars).

La fintech, qui jouissait de son arrivée en avance sur le marché, possède plus de 3,8 millions de clients, et se déploie en ce moment aux États-Unis, à la manière de N26 et Revolut. Mais pour pouvoir devenir rentable, Monzo ne pourra plus compter sur des comptes et des cartes bancaires essentiellement gratuits. Et l’argent frais qui pourrait bientôt être investi dans l’entreprise va ainsi servir à relancer une offre premium. Le lancement est attendu dès ce semestre, à en croire la note envoyée par Reuters.

500 nouveaux emplois

Monzo investira également dans de nouvelles recrues. Elle compte aujourd’hui 1 500 salariés, mais 500 nouveaux employés prendront part au développement de la néo-banque. Monzo dépassera ainsi les 2 000 salariés avant la fin 2020.

Avec sa nouvelle équipe, son déploiement aux États-Unis et le retour d’une offre payante, Monzo vise les trois prochaines années pour devenir rentable. En 2018, la néo-banque avait fait état d’une perte de 47,2 millions de livres sterling.

« Notre véritable objectif est la monétisation », a déclaré Tim Blomfield. « Nous cherchons à générer des revenus et à le faire de manière transparente et équitable », ajoutait le PDG.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *