Connect with us

Actualités

La NASA confirme la présence de glace sur la Lune, qui pourrait servir de base spatiale

Les scientifiques de la NASA expliquent avoir la certitude d’avoir trouvé de la glace aux pôles nord et sud de la Lune. Une découverte capitale pour la potentielle future base spatiale habitée.

Il y a

le

NASA eau glace Lune

C’est maintenant chose certaine, il y a de l’eau sur la lune. Pour être plus précis, une équipe de scientifiques explique avoir trouvé de l’eau sous forme de glace située à différents endroits à la surface des pôles de notre satellite.

De l’eau sur la Lune, c’est enfin une certitude

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont utilisé les données recueillies par l’instrument Moon Mineralogy Mapper (M3), l’un des engins spatiaux de la NASA déployé dans le cadre de la mission spatiale indienne Chandrayaan-1. L’idée que des poches de glace permanente soient cachées sur la Lune n’est, en soi, pas nouvelle, mais la NASA indique que c’est la première fois que les scientifiques en découvrent une preuve absolue.

Selon le document publié par le PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences), M3 a été capable de détecter les propriétés réfléchissantes de la glace aux pôles nord et sud de la Lune. Il a également mesuré la façon dont les molécules du matériau absorbent la lumière infrarouge, paramètre qui diffère entre l’eau à l’état liquide et solide, garantissant le fait qu’il s’agit bien de glace. Les observations ont aussi permis de constater que la glace est présente en plus grande densité au pôle sud qu’au pôle nord.

> Lire aussi :  La NASA envoie une fusée dans l'espace... pour mesurer la fonte des glaces sur Terre

Pour comprendre la présence de cette glace, les scientifiques expliquent que la température aux pôles de Lune, zones que le soleil ne couvre presque jamais, ne dépasse pas les -150°C.

La Lune, future base spatiale habitée

Maintenant que cette découverte est une certitude, il est question d’utiliser ces poches de glaces pour les futures expéditions dans l’espace, là où la lune pourrait servir de base pour les astronautes. Mais avant cela, comme l’explique Angel Abbud-Madrid, directeur du Colorado School of Mines Center for Space Resources, à Business Insider : « Nous devons envoyer un rover pour les examiner et savoir à quel point ces poches sont grandes et profondes ». Malheureusement, la NASA a annulé le Resource Prospector, un projet de rover qui était censé trouver de la glace et d’autres ressources sur la Lune que les futures bases habitées pourraient utiliser.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests