Suivez-nous

Sciences

La NASA a étudié deux jumeaux pour comprendre les effets de l’espace

Pour comprendre les effets de l’espace sur le corps humain, la NASA a mené une large étude sur des jumeaux : l’un était sur Terre, tandis que l’autre était dans la Station Spatiale Internationale.

Il y a

le

NASA jumeaux espace
© NASA / Robert Markowitz

Si la NASA a de multiples projets de voyages dans l’espace, elle se doit tout de même de comprendre comment de telles missions affectent le corps humain, un projet sur lequel elle travaille depuis des années. Dans ce cadre, elle a mené une étude de plus d’un an sur deux jumeaux, dont l’un est astronaute.

La NASA veut connaître les effets de l’espace sur le corps pour aller sur Mars

Il s’agit effectivement de Scott et Mark Kelly, deux hommes américains âgés de 50 ans. Le premier est astronaute de la NASA et a réalisé plusieurs missions au sein de l’ISS, si bien qu’il a passé un total de 340 jours consécutifs dans cette dernière entre 2015 et 2016. Quant à son jumeau Mark, c’est également un ancien astronaute, mais qui est resté sur Terre durant cette période et l’étude menée par l’agence.

En conséquence, la NASA a vu là l’opportunité d’analyser les corps des deux astronautes pour établir une liste des différences entre le jumeau étant dans l’espace et celui resté sur Terre. Andy Feinberg, de l’université Johns Hopkins explique que « parce qu’ils sont jumeaux, ils ont essentiellement le même code génétique ». De l’université de l’État du Colorado, Susan Bailey va jusqu’à dire qu’il s’agit là de « l’appréciation la plus complète que nous ayons jamais eue sur la réponse du corps humain à un vol dans l’espace ».

En conséquence, 84 chercheurs de la NASA de 12 universités différentes se sont consacrés à cette étude en documentant les effets de l’espace sur le corps de Scott, en se basant sur celui de Mark. Au total, les tests ont duré plus de 27 mois et ont été réalisé avant, pendant et après le voyage dans l’espace de Scott Kelly.

Pour ce qui est des résultats, la NASA indique que des changements entre les corps des deux astronautes ont été constatés. Les télomères de l’astronaute dans l’espace ont donc évolué, là où ils ont tendance à raccourcir avec l’âge en temps normal. Il se peut que cela vienne de l’exposition prolongée aux radiations, mais cela s’est estompé assez rapidement avec son retour sur Terre. Michael Snyder, de l’université de Stanford, indique à ce sujet : « Pratiquement tout cela revient à la normale dans les six mois . C’est rassurant de savoir que lorsque vous rentrez, les choses rentrent globalement dans l’ordre ».

De la même façon, l’astronaute de la NASA a perdu un total de 7% de sa masse corporelle lorsqu’il était dans l’ISS, là où celle de son jumeau resté sur Terre a augmenté de 4% sur cette même période.

Ces tests aideront également la NASA à trouver des solutions qui permettront aux astronautes de garder une santé correcte lors leur voyage sur Mars, un objectif que l’agence espère atteindre d’ici 2033. Le voyage durera alors beaucoup plus longtemps pour aller sur la Lune, ce qui explique la nécessité de connaître les effets de l’espace sur le corps humain.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests