Navigateurs mobiles : les bienfaits de la concurrence

On dirait que ça bouge du côté du web mobile, et que les (encore trop) rares acteurs du secteur commencent à prendre conscience des enjeux que représente le Web 3.0 (hein ? Mais non je l’ai pas dit ;-)), à savoir le web mobile, qui comme chacun sait est à l’internet ce que la femme

On dirait que ça bouge du côté du web mobile, et que les (encore trop) rares acteurs du secteur commencent à prendre conscience des enjeux que représente le Web 3.0 (hein ? Mais non je l’ai pas dit ;-)), à savoir le web mobile, qui comme chacun sait est à l’internet ce que la femme est à l’homme : son avenir.

C’est d’abord Microsoft qui remet les choses à plat en présentant Deepfish, un navigateur qui va rapidement reléguer l’antique Pocket Internet Explorer au Musée du mobile en proposant une interface et des fonctions qui ne sont pas sans évoquer l’actuel navigateur des Nokia séries E et N, voire celui de l’iPhone, avec :

  • rendu des pages "intégral" sur l’écran avec un affichage exactement identique à celui de votre PC de bureau
  • possibilité de sélectionner n’importe-quelle section de la page pour la zoomer 

Microsoft Deepfish

Alléchant, mais n’ayant pas pu encore tester le logiciel, j’émettrai quelques réserves :

  • la technologie utilisée semble faire appel à un mix de fonctions locales (sur l’appareil) et sur un serveur (qui traite et renvoie l’image des sections zoomées), ce qui pourrait générer des lenteurs et faire beaucoup de mal à votre forfait… Cette approche n’est d’ailleurs pas sans rappeler Thunderhawk.
  • pour avoir possédé pendant quelques temps un Nokia E61 qui utilise un navigateur aux fonctions similaires, je peux dire qu’à mon sens les éditeurs font fausse route en proposant des navigateurs mobiles qui affichent des pages web en mode PC sur des écrans de mobiles. Le navigateur du E61 m’a vite exaspéré (clic imprécis, scrolls incessants dans tous les sens) et j’avais installé Opéra mobile très rapidement pour revenir au Smart screen rendering, soit la reconstruction des pages pour un affichage optimisé en une colonne.

Cela dit je suis très impatient que Microsoft ouvre de nouveau son programme aux beta-testeurs afin de l’installer sur mon smartphone et vous faire un petit compte-rendu.
En attendant, vous pouvez voir une vidéo et une démo de l’application.

Ensuite c’est Mozilla qui vient de publier une nouvelle version beta 2 de son projet de navigateur mobile Minimo.
La grande nouveauté de cette version se situe dans la navigation par onglets à l’image de son grand frère Firefox, et dans la compatibilité "universelle" du logiciel avec tous les appareils sous Windows Mobile, y compris les smartphones, alors que les versions précédentes étaient réservées à la plate-forme Pocket PC et Pocket PC Phone (la version avec écran tactile). J’ai donc pu l’installer sur mon HTC S620 et c’est… pas terrible.

Minimo

Je pense qu’un gros effort de développement a été conduit pour proposer une version standard et unique du logiciel compatible avec tous les appareils sous Windows Mobile (ce qui est effectivement louable et rarissime) mais que celui-ci n’a pas encore été réellement optimisé pour les smartphones. Résultat, Minimo est pour l’instant quasiment inutilisable sur mon appareil en raison de sa lenteur et de son instabilité, sans compter certaines fonctions qui semblent encore inaccessibles sans un écran tactile avec stylet.

Et puis je vous ai gardé le meilleur pour la fin : Opera vient de publier la dernière version de son navigateur, Opera Mobile 8.65 (déjà mentionné ici).
Celui-ci reste à mon avis de loin le meilleur avec ses multiples options, et notamment cette nouvelle fonction tant espérée qui permet enfin d’importer automatiquement vos favoris de Pocket Internet Explorer d’un clic.

Opera 8.65

Parmi les autres nouveautés :

  • Le scroll des pages par simple glisser (PocketPC avec écran tactile seulement)
  • Recherche web dans la barre d’adresse
  • Possibilité d’enregistrer les images d’une page
  • Possibilité de copier le texte d’une page (génial !)
  • Envoi d’un lien par mail, sms ou mms
  • Support de Macromedia Flash Player 7 pour Pocket PCs
  • FlashLite 2.1

Seule petite ombre au tableau dans cette orgie de gratuité : Opera Mobile coûte 19.00 Euros, mais il les vaut bien.
En attendant vous pouvez télécharger une version d’essai complète limitée à 30 jours d’utilisation.

Si avec tout ça vous ne vous mettez pas au web mobile, je ne peux plus rien pour vous 😉


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Le web mobile ressemble à une sorte de Graal… Je n’ai encore jamais utilisé d’outil qui puisse me laisser penser que l’on était sur une bonne piste.

    Soit l’écran est suffisamment grand (et on n’est plus très mobile), soit il est petit et sobre (et on n’est plus vraiment très web).

    Mis à part Google Maps for Mobile, je n’ai rien vu qui m’enthousiasme un peu… donc au final, je me suis presque résigné.

    Je ne crois même pas en cette fonctionalité de l’iPhone, alors que je l’attend vraiment avec impatience…

  2. Effectivement j’ai installé minimo sur mon C600 le coeur gonflé d’espoir et… quelle déception !
    Il est inutilisable, pas ergonomique pour deux sous (j’ai mis 5mn à comprendre comment accéder aux boutons du bas) et surtout un manque qui, pour moi, est éliminatoire sur SmartPhone, l’absence de raccourcis clavier.

    Je vais finir par me payer opéra, la version mini étant le navigateur gratuit le plus abouti à l’heure actuelle.

  3. Apres l’echec commercial du WAP en 2000, le fait que les gros du web se mettent au travail pour proposer des applications, des browsers ou des services mobiles montre que la page est tournee et que le mobile est vraiment le futur de l’internet. Que l’on ne soit pas entierement satisfait des browsers mobiles actuels est normal: avec ce que nous connaissons du web aujourd’hui, notre niveau d’attente est plus eleve. Enfin, avec un peu de patience, nous devrions avoir de la qualite a tous les niveaux. Je te rejoins Eric, le web 3.0 est mobile.

  4. "à mon sens les éditeurs font fausse route en proposant des navigateurs mobiles qui affichent des pages web en mode PC"

    Merci. Me sens moins seul, du coup.

  5. Eric, Deepfish est vraiment impressionnant de réalité. Le fait de se retrouver sur une page tel sur un ecran de PC est plutot inabituel. La fonction Zoom est géniale.
    Pour l’instant je l’ai testé en Wifi sur un HTC P4350 .
    Le seul reproche que je pourrais lui faire pour l’instant, c’est la lenteur du système mais cela devrait s’arranger avec le temps 🙂

    J’essairais de faire un billet la dessus très bientot. Seul probleme, filmer mon HTC , j’ai pas de casmescope. M’enfin je vais me débrouiller

Répondre