Netflix dément avoir contacté un client parce-qu’il passait trop de temps devant des séries

Suite à cette histoire de « binge watching », Netflix affirme ne jamais contacter ses abonnés directement. Qui croire ?

Mise à jour du 13/02/2018 : suite à l’article ci-dessous, Netflix nous a contactés pour apporter un démenti à cette histoire. Selon Netflix « Il s’agit d’un hoax qui tourne sur Internet depuis longtemps ». C’est sur le site parodique US The Onion que l’info avait été publiée en premier en 2013 : https://local.theonion.com/netflix-sends-message-to-check-if-area-man-okay-after-w-1819574634. Netflix ajoute : « Concrètement, Netflix ne contacte jamais ses membres pour interagir avec eux sur leurs habitudes de consommation ». La déclaration officielle en anglais dans le texte : « Netflix does not proactively reach out to members to check-in on them based on their viewing habits. We do occasionally send emails to our members to share recommendations of titles they may enjoy. »

Nous laissons l’article dans sa forme originale pour que ceux qui ne l’avaient pas lu puissent comprendre de quoi nous parlons. Cela étant, si nous prenons acte du démenti et des explications officielles de Netflix et que nous y accordons tout le crédit qu’elles méritent, rappelons quand même que l’initiative de contacter cet abonné ne provenait pas officiellement de Netflix mais ressemblait davantage à l’initiative personnelle d’un sous-traitant zélé du support du géant du streaming. Le fait que Netflix démente ne constitue donc pas une preuve absolue que l’histoire d’origine serait totalement inventée.

Voici l’article original


Le binge-watching (ou visionnage boulimique en VF) est un peu le fonds de commerce de Netflix. Alors, quand le service s’inquiète parce que vous passez trop de temps connecté, peut-être est-il temps de dire stop et de prendre l’air ?

Il regarde 188 épisodes à la suite

L’histoire fait sourire et est reprise en boucle par tous les médias. Un fan de la série « The Office » regarde 188 épisodes à la suite (presque la série intégrale). Un employé de Netflix s’inquiète et le contacte pour lui demander si tout va bien. C’est l’internaute visionneur lui-même qui le raconte sur le forum Reddit.

« J’ai reçu un mail de Netflix qui me demandait si j’allais bien. Ils avaient remarqué que mon compte était actif sans arrêt depuis plus d’une semaine et on voulu vérifier que j’allais bien depuis que la fréquence de mes séances netflix s’était intensifiée. Honnêtement, cela m’a fait du bien de savoir que quelqu’un -même si c’est un étranger travaillant pour le service client d’un tel support- se préoccupe de ma santé mentale. »

L’intrusion de Netflix pour notre bien ?

Émouvant non ? Bien sûr, on peut être tenté de voir les choses sous cet angle positif. C’est même la première chose qui devrait nous venir à l’esprit. Netflix qui reprend le « Don’t Be Evil » de Google ? Génial ! Pour autant, il vaut le coup de s’arrêter et de s’interroger.

Qu’il s’agisse de Netflix, Amazon ou Hulu aux Etats-Unis, ces plateformes concentrent désormais une large part de notre consommation. Mais surtout, savent surtout comment nous le faisons, à quel moment, à quel rythme… C’est tout une part de notre vie privée que nous jetons au passage par la fenêtre. A plus forte raison pour Netflix, qui a déjà été pris la main dans le panier. En décembre, le service de VOD avait déjà démontré la puissance de ses données à travers un tweet.

Bref, si Netflix défend que « le binge-watching c’est donner le contrôle au consommateur », n’oubliez pas que c’est aussi lui fournir vos données…

 


7 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies