Suivez-nous

Lifestyle

Netflix : licenciée parce qu’elle était enceinte ?

Bad buzz pour Netflix avec la plainte d’une employée suite à un licenciment qui paraît quelque peu… suspect.

Il y a

le

Netflix logo actuel
© Netflix

Un licenciement qui fait tache

C’est le licenciement qui fait un peu tache de la part de Netflix. La plateforme de streaming qui s’est bâti, à travers ses contenus, une image « inclusive », d’ouverture aux minorités et de respect des droits, se voit désormais dans le viseur des militants.

Concrètement, on parle de Tania Zarak. Dans le courant de l’année 2018, cette femme dégote un travail de manager dans le service international dédié aux contenus originaux chez Netflix. Plusieurs mois après son embauche, elle annonce ce qui devait être une heureuse nouvelle : elle est enceinte. Mais sa situation commence très vite à se dégrader. Elle n’est plus conviée aux réunions, ignorée par son supérieur hiérarchique, perd le contrôle d’une série sur laquelle elle travaillait, puis se fait licencier.

Si d’autres raisons peuvent entrer en ligne de compte, difficile pourtant de vraiment se laisser convaincre, tant le timing entre les deux est suspect. Bilan ? Elle a porté plainte. Un long document de 35 pages.

L’image de Netflix en question

Elle y raconte un véritable enfer : « [J’ai] souffert, et continue de souffrir de cette humiliation, je suis victime d’une détresse émotionnelle, de douleurs physiques et mentales, mais aussi d’angoisses ». Son objectif est d’avoir une compensation financière bien entendu.

Netflix a émis un communiqué de réaction afin de se justifier face à la polémique grandissante.

Nous avons déjà examiné ces demandes et déterminé qu’elles étaient non fondées. Netflix travaille d’arrache-pied pour que les employés ayant une famille ou fondant une famille aient la flexibilité et le soutien dont ils ont besoin.

Sans doute pas vraiment la réponse espérée par son ex-employée. L’affaire devrait désormais se poursuivre devant les tribunaux selon toute vraisemblance. Dans cette affaire, difficile pour Netflix de jouer à la victime d’un géant

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Kévin

    7 avril 2019 at 12 h 23 min

    De nos jours si t’es pas assez productif tu fous le camp, c’est le monde merveilleux du capitalisme dans lequel nous vivons 💰🤑💰, je ne suis pas choqué que Netflix y soit sujet lui aussi…
    Google et Facebook le font aussi donc bon, je suppose que c’est devenu un standard chez les multinationales.

    • Tonpereetsonbra

      8 avril 2019 at 9 h 03 min

      Bha faut dire qu’un congé maternité ça aide vachement une boîte a avancer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests