Netflix réfléchirait à un nouvel abonnement plus cher baptisé Ultra

La plateforme de streaming américaine testerait un nouvel abonnement. Baptisé Ultra, celui-ci pourrait coûter 16,99 euros par mois.

Netflix Ultra

Il y a quelques jours, CanalPlay indiquait qu’il fermait finalement boutique face à la concurrence trop importante de Netflix. En deux ans, la plateforme de SVOD de Canal+ aura perdu pas moins de 75% de ses abonnés, un chiffre impressionnant qui dénote de la baisse d’intérêt des utilisateurs. Bien que celle-ci accuse l’Autorité de la Concurrence, en raison du fait que celle-ci lui interdit les exclusivités, les acteurs américains Netflix et Amazon y sont définitivement pour quelque chose. Pour sa part, Netflix continue son bonhomme de chemin en France comme aux États-Unis, annonçant toujours plus de contenus originaux sur sa plateforme de streaming. De fait, cette dernière semble être en bonne position pour proposer une offre plus chère à ses utilisateurs, un point sur lequel elle travaillerait actuellement.

L’offre Ultra propose quatre écrans

Selon les informations du média italien TuttosAndroid, Netflix préparerait une offre baptisée Ultra. À ce jour, la compagnie propose trois offres. La première coûte 7,99 euros, propose un seul écran et les fonctionnalités de base. À 10,99 euros par mois, l’offre Standard donne accès à la HD, point non négligeable pour ceux qui apprécient la qualité de l’image. Avec le nouvel abonnement, l’offre Standard coûterait 13,99 euros par mois pour deux écrans, là où elle en proposait quatre. L’offre Ultra propose donc quatre écrans et surtout, semble s’adresser aux utilisateurs en recherche de qualité sonore et visuelle. De fait, cette offre donnerait accès à une qualité audio HD et au HDR.

Netflix Ultra

© TuttosAndroid

Netflix aurait pu proposer d’ajouter un plus grand nombre d’utilisateurs à la formule Premium, mais elle semble plutôt avoir fait le choix de créer une nouvelle offre destinée à attirer les abonnés de l’offre Premium.

La société américaine a indiqué que cette nouvelle offre était actuellement en test auprès de certains utilisateurs, mais qu’elle ne serait pas forcément déployée à grande échelle par la suite.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.