Suivez-nous

Séries

Netflix représente un quart du trafic internet en France

En France, quatre géants se partagent le trafic Internet, mais c’est Netflix qui domine sans problème avec 23% du réseau !

Il y a

le

Netflix France Un Quart Trafic Web
© Presse-Citron.net

On ne présente plus Netflix, le géant américain du streaming qui occupe de plus en plus de place sur le net du monde entier avec plus de 139 millions d’abonnés au monde (chiffres de janvier 2019). Le service est un phénomène planétaire qui ne cesse de séduire de plus en plus de personnes. En France, ce sont pas moins de 5 millions d’abonnés qui consultent régulièrement le catalogue de films, séries ou encore documentaires disponibles sur la plateforme. Une affluence qui a forcément un impact sur le réseau internet français !

Netflix : Un quart du trafic français !

Netflix Début Internet France

© Bmmguru

L’Arcep, le régulateur des télécoms en France, vient de relever que le service de streaming représentait 23% de l’usage internet sur notre territoire à la fin de l’année 2018. Cela représente environ un quart du trafic internet en France, ce qui est juste énorme.

Tout comme le nombre d’abonnés au service américain qui totalise plus de 5 millions d’utilisateurs juste sur notre territoire !
Le chiffre encore plus impressionnant est l’augmentation de ce dernier en un an seulement. À la fin de l’année 2017, Netflix n’occupait « que » 14% du trafic. En France, 53% du réseau est divisé entre Netflix, Google (YouTube), Facebook et Akamai (un CDN (Content Delivery Network) utilisé par Apple et Microsoft pour distribuer du contenu aux internautes français).

Trafic Web France fin 2018

© Arcep

Malheureusement, cette domination n’est pas vraiment bonne selon l’Arcep. En effet, une telle domination rend pratiquement impossible (ou du moins très difficile), l’émergence d’un nouvel acteur, comme le souligne Sebastien Soriano le président de l’Arcep.

« Les « big tech » sont en train de se doter d’avantages structurels avec une maitrise de plus en plus forte de leurs infrastructures comme des câbles sous-marins ou la possibilité d’installer des serveurs chez les opérateurs. Pouvoir se déployer à cette échelle n’est pas donné à tout le monde. Cela leur permet de distancer les autres […] Il y a un moment où la défense d’un internet ouvert et la régulation dans les couches basses n’aura plus de sens. On ne va pas s’amuser à entretenir les routes au cordeau si ensuite on fait passer des tanks dessus ». – Sébastien Soriano – Président Arcep.

L’arrivée de Disney l’année prochaine avec son service Disney+ permettrait-il de bouleverser un peu le classement ? Réponse l’année prochaine, même si les débuts risquent d’être assez compliqués !

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Aymeric Le Corre

    1 juillet 2019 at 11 h 51 min

    Pourquoi Cloudflare n’apparaît pas dans ce classement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests