Suivez-nous

Réseaux sociaux

Netflix et Spotify ont eu accès aux messages des utilisateurs de Facebook

Plusieurs services tiers tels que Netflix et Spotify ont pu accéder aux messages privés des utilisateurs de Facebook car ce dernier a accepté de partager ces données avec eux.

Il y a

  

le

 
Mark Zuckerberg Facebook
Mark Zuckerberg © Maison Blanche

Décidément, Facebook est loin d’en avoir fini avec les crises liées aux données personnelles des utilisateurs. Plusieurs mois après l’affaire Cambridge Analytica, le New York Times a publié un article dans lequel il indique que le réseau social a autorisé plusieurs entreprises tierces à accéder à certaines données des utilisateurs, à l’exemple de Spotify et Netflix.

Netflix et Spotify… Mais aussi d’autres entreprises

Plus tôt dans le moins, un récent article du Wall Street Journal laissait déjà à penser que Facebook avait songé à vendre les données personnelles des utilisateurs dès l’année 2012. Selon des documents internes, la plateforme sociale aurait évoqué cette idée, mais elle se serait finalement rétractée, selon elle. Si cette dernière n’a apparemment pas vendu ces fameuses données, elle aurait en fait autorisé des tiers à y accéder… gratuitement.

Comme l’explique l’enquête du New York Times, Netflix et Spotify auraient bénéficié d’un accès privilégié aux messages privés des utilisateurs de Facebook. Plus globalement, c’est plus d’une centaine d’entreprises qui a pu accéder à certaines données, et quelques-unes ont bénéficié d’un niveau d’accès plus élevé. Cette pratique aurait duré de l’année 2010 à 2017, mais elle se serait calmée avec le temps. De fait, les deux plateformes de streaming musical et vidéo ont pu consulter les échanges privés des utilisateurs, mais aussi écrire ou modifier du texte, sans que Facebook n’ait sollicité le consentement des internautes concernés.

Pourtant, Netflix et Spotify déclarent qu’ils n’étaient pas au courant de tels accès, si bien que la plateforme de contenus vidéo a déclaré : « Nous n’avons jamais eu accès aux messages privés des utilisateurs sur Facebook ou n’avons demandé la possibilité de le faire ».

Concernant les autres entreprises concernées, il semblerait que Yahoo, Amazon ou encore Huawei, pourtant considéré comme une menace par le gouvernement américain, aient pu accéder à certaines données. Via son moteur de recherche Bing, Microsoft aurait accédé aux informations des profils amis avec les utilisateurs du service.

Suite à l’article du New York Times, Facebook a admis qu’il avait bien autorisé Netflix et Spotify a accéder à ces informations. Dans un billet, l’entreprise indique : « Les partenaires ont-ils eu accès aux messages ? Oui. Mais les gens devaient d’abord se connecter explicitement à Facebook pour utiliser la fonction de messagerie d’un partenaire. Prenez Spotify par exemple. Après vous être connecté à votre compte Facebook dans l’application de bureau de Spotify, vous pourrez alors envoyer et recevoir des messages sans jamais quitter l’application. Notre API permettait aux partenaires d’accéder aux messages de la personne afin d’alimenter ce type de fonctionnalité ».

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. F

    19 décembre 2018 at 13 h 48 min

    Ca arrive à des gens de se relire avant de publier un article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests