New York vue du ciel… à partir d’un avion radio-commandé

Cette vidéo de New York, filmée à partir d’un avion radio-commandé qui survole le pont de Brooklyn, une partie de Manhattan, puis frôle le flambeau de la Statue de la Liberté, est aussi magnifique que spectaculaire. Tournée par un certain Trappy, qui a fait sa spécialité de la vidéo amateur aérienne pas vraiment autorisée à

Cette vidéo de New York, filmée à partir d’un avion radio-commandé qui survole le pont de Brooklyn, une partie de Manhattan, puis frôle le flambeau de la Statue de la Liberté, est aussi magnifique que spectaculaire.

Tournée par un certain Trappy, qui a fait sa spécialité de la vidéo amateur aérienne pas vraiment autorisée à l’aide d’une sorte de drone qu’il a certainement confectionné lui-même à partir d’un avion radio-commandé à longue portée, la vidéo fait le bonheur des passionnés de FPV.

New York City from trappy : TeamBlackSheep on Vimeo.

FPV ? FPV est l’acronyme anglais pour First Person View, que l’on traduit ici par vol en immersion, (même si je pense que « caméra subjective embarquée » serait plus approprié car cela ne concerne pas exclusivement l’avion). Une pratique en plein essor avec l’émergence et la démocratisation du matériel nécessaire et des technologies numériques, puisque l’on commence même à trouver dans le commerce des avions et même des mini-hélicoptères radio-commandés équipés d’une caméra qui filme ce qu’elle voit et l’envoie en direct sur un écran aux mains du pilote, comme le désormais célèbre AR.Drone de Parrot. Une pratique qui a bien sûr sa communauté et ses sites de référence.

Des technologies qui étaient jusqu’à présent réservées aux militaires ou aux millionnaires, et qui risquent bien de devenir rapidement des jouets à la portée du grand public.


16 commentaires

  1. Comme quoi l’espace aérien américain n’est pas inviolable.

    Ca m’étonne que CNN n’ait pas fait un « Breaking News: un avion bruyant vole au-dessus de New-York »

    Après Google Street View, on a Drone Air View. Pas mal pour visiter 🙂

  2. Bien entendu c’est génial : se voir voler sans en avoir les inconvénients (notamment la gerbe).
    C’est le rêve de tous les gamins du monde.
    Les modélistes doivent être jaloux eux qui font voler des aéronefs depuis des dizaines d’années sans en emporter les souvenirs.
    Dans tous les cas ce n’est pas un AR Drone qu’il a le gamin parce que voler à 300 mètres d’altitude à 2 ou 3 km de sa base ça réclame autre chose que du Wifi (même si le Wifi peut porter plus loin, l’encombrement du spectre hertzien dans cette bande de fréquence à NYC rend hasardeux l’usage du Wifi).

    Alors maintenant que va-t-il se passer ?
    On va attendre qu’un accident de la circulation survienne lors d’un téléscopage d’un tel drone avec une bagnole ou un camion ou mieux : qu’un tel engin soit happé par le réacteur ou l’hélice d’un petit avion et que ça fasse quelques dizaines de victimes.

    Et l’on verra nos gouvernants goguenards faire semblant de taper du poing sur la table en prenant des mesures d’urgence.
    Mais lesquelles justement ?
    Interdire la vente d’AR Drone ?
    Interdire le WiFi ?
    Imposer la déclaration préalable de tout matériel WiFi auprès de la préfecture (un permis WiFi) ?
    Interdire les groupes de passionnés qui causent de ces FPV ?
    En interdire les rassemblements ?

    Allez, on prend les paris ?

    db
    Mouarf !
    db

  3. Pingback: Revue de Steph #46

  4. Pingback: New York vu du ciel | Suchablog

  5. Pingback: Survolez New York, comme si vous y étiez ! | BeTheBuzz

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies