Connect with us

Mobile

Nokia reçoit un prêt européen de 500 millions pour la recherche 5G

La Banque européenne d’investissement a accordé un prêt de 500 millions de dollars à Nokia pour que celui-ci puisse construire le réseau 5G de demain. Un moyen également d’envoyer un signal fort au chinois Huawei.

Il y a

le

Nokia 5G prêt

Le 27 août, Nokia a officialisé un prêt accordé par la BEI (Banque européenne d’investissement), avec le soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques. Issu du plan d’investissement pour l’Europe, baptisé Plan Juncker, ce prêt va permettre à la multinationale finlandaise d’ « accélérer la recherche et le développement de la technologie 5G, la norme de télécommunication mobile de nouvelle génération », explique le communiqué.

Un pied de nez à Huawei

À ce sujet, le vice-président de la BEI, Alexander Stubb a indiqué au média finlandais Helsingin Sanomat : « Nous devons comprendre que la Chine et les États-Unis avancent rapidement sur la 5G. Il est très important que des entreprises européennes participent à cette compétition ». En effet, de nombreux constructeurs travaillent à la future mise en service de la technologie 5G, un marché gigantesque qui permettra de bien meilleurs débits. Pour rappel, il est prévu que l’arrivée de la 5G influence de nombreux secteurs, à l’exemple des véhicules autonomes, des objets connectés, mais aussi la santé.

> Lire aussi :  Apple pourrait équiper ses iPhone de la 5G en 2020

Compte tenu de ces enjeux, plusieurs compagnies se penchent donc sur la question, à l’exemple du chinois Huawei. Néanmoins, ce dernier doit faire face à un bloc de plusieurs pays en raison de ses potentiels liens avec le gouvernement chinois. Par conséquent, les équipements 5G du constructeur ont été bloqués aux États-Unis et plus récemment en Australie. Pour ces mêmes raisons, Huawei est également très surveillé en France, dans le cadre de l’opération Cerbère révélée au mois de juin. De fait, ce prêt accordé à Nokia montre la volonté de la BEI de soutenir et de favoriser des entreprises européennes au détriment d’acteurs issus de la Chine ou des États-Unis.

Il y a un mois à peine, Nokia signait un contrat de 3,5 milliards de dollars avec T-Mobile afin d’aider au déploiement de la 5G aux États-Unis. De cette façon, le finlandais fournira les technologies 5G matérielles et logicielles.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests