Nous avons les moyens de vous faire parler

« Madame, Monsieur, Nous vous avons sollicité en septembre 2002 pour répondre à une enquête sur la création et la reprise d’entreprises. L’objectif de cette enquête était de mieux connaître les créateur ou repreneurs… (…). Je me permets d’insister pour obtenir votre précieuse collaboration en renseignant ce questionnaire. (…) (…) cette enquête a reçu un « label

« Madame, Monsieur,
Nous vous avons sollicité en septembre 2002 pour répondre à une enquête sur la création et la reprise d’entreprises.
L’objectif de cette enquête était de mieux connaître les créateur ou repreneurs… (…).
Je me permets d’insister pour obtenir votre précieuse collaboration en renseignant ce questionnaire. (…)
(…) cette enquête a reçu un « label d’intérêt général » et un visa la rendant obligatoire.
(…) L’article 7 de la loi (n°51-711 du 7 juin 1951) stipule d’autre part que tout défaut de réponse (…) peut entraîner l’application d’une amende administrative.
Merci de retourner ce questionnaire avant le 26 septembre 2005 (…).

Formulaire reçu par courrier il y a quelques jours.
Ils sont sympa à l’INSEE : ils me laissent le choix entre répondre à leur enquête (environ 250 questions à vue de nez) et répondre à leur enquête.
En plus je viens de m’apercevoir que j’ai dépassé le délai.
Maintenant, j’ai peur.


5 commentaires

  1. Bon, avec un peu moins de mauvaise foi je peux comprendre : celle-ci sert à alimenter les statistiques sur la pérennité des créations d’entreprises, et si elle n’était pas obligatoire on peut penser que personne n’y répondrait…

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.