Nouveau : Wikio dévoile Wikiopole, un graphe social de la blogosphère française

En attendant le Top Wikio de Mai qui ne devrait pas tarder à être publié, Wikio continue à explorer et malaxer les données extraites de son immense base de connaissances sur la blogosphère francophone afin de proposer une palette d’outils variés. ▶ Posez toutes vos questions sur le nouveau forum Presse-citron Après le plugin WordPress

En attendant le Top Wikio de Mai qui ne devrait pas tarder à être publié, Wikio continue à explorer et malaxer les données extraites de son immense base de connaissances sur la blogosphère francophone afin de proposer une palette d’outils variés.

Après le plugin WordPress présenté il y a quelques jours, voici un outil de visualisation tout droit issu des Labs de Wikio dirigés par Jean Véronis : Wikiopole, développé en collaboration avec Rtgi/Influence (qui s’était fait connaitre en analysant la dernière campagne présidentielle est un graphe social des blogs mettant en exergue leur poids en fonction du nombre de liens qu’ils reçoivent, soit une vision graphique des fondements de l’algorithme du classement Wikio.

Vous pouvez sélectionner les seules catégories qui vous intéressent et cliquer sur les points pour faire apparaître les noms des blogs et leur réseau de liens, et également rechercher par url un blog en particulier afin de voir son « réseau d’influence ». Plus un blog reçoit de liens, plus le point qui le représente est grand. Devinez qui possède le poit le plus grand 🙂

Réalisé en Flash, Wikiopole recense les 1500 premiers blogs du Top Wikio, limite au-delà de laquelle il serait impossible d’afficher les données car ce graphe est déjà très gourmand en ressources.

Allez, c’est le jeu du lundi : essayez de trouver votre blog sans passer par le moteur de recherche…


Nos dernières vidéos

31 commentaires

  1. Il ne reste plus qu’à entrer dans le top1500 afin d’apprécier toute la pertinence de l’outil 😉

  2. Très jolie carte en tout cas, un peu gourmandes en ressources malheureusement.

  3. Ya pas à dire : c’est beau, et c’est super bien fait… 🙂

    Mais je me demande toujours quel est l’utilité de ce genre de graphe…

  4. Classe…
    Et assez amusant de se retrouver à la place d’une grosse araignée (ou petite, remarque) siégeant au cœur de sa toile.
    Reste à analyser tout ça, ce sera peut-être intéressant… Ou juste gadget ^^

  5. Superbe carte en effet 😉
    Merci Eric pour cet article. T’es quand même super bien placé sur la carte !
    Juste une petite rectification : c’est RTGI/ linkfluence.

  6. Pour avoir travaillé avec RTGI, il est vrai que leurs cartographies sont toujours très jolies et réussies, mais je continue de douter de leur utilité, en revanche. Quid de la qualité des liens par exemple ?

  7. Pourquoi chercher de l’utile à tout prix ?

    Concernant la qualité, il est dur d’évaluer humainement un si gros paquet de données, ça reste du Traitement Automatique, qui n’est que rarement à l’abri de biais en tout genre.

    J’en reste pas moins admiratif.

  8. [disclosure] je suis un des fondateurs de rtgi/linkluence[/disclosure]

    L’intérêt de ce type de carte n’est pas seulement esthétique (même si nous y attachons beaucoup d’importance).

    Au niveau individuel d’abord, elle permet en fait de prendre du recul sur son activité de publication, de se rendre compte qu’en échangeant au cours du temps avec différents autres sites, sans stratégie forcément explicitée, on dessine les frontières de sa communauté, on définit sa position au sein du web social, on s’affirme dans un écosystème d’information complexe.

    Au niveau global, communautaire, pourrait on dire, ensuite, elle permet de voir comment ces actions de liaison non coordonnées dessinent des territoires bien distincts entre lesquels les individus n’échangent que peu. Elle montre les divisions et les lignes de cassure entre les blogueurs selon leurs sujets d’intérêt.

    Enfin temporellement, elle a aussi un fort intérêt. Sur cette carte sont représentés les liens de billet à billet trouvés par wikio sur les 8 derniers mois, elle permet donc de synthétiser son activité de liaison sur 8 mois coulants et chaque mois (étant donné que la carte sera mise à jour mensuellement), il sera possible de voir comment ces positionnements par les liens évoluent et donc de voir évoluer le profil des sites et des communautés. On pourra par exemple observer des « dérives thématiques » comme celle d’un blog spécialisé dans la techno qui bougerait progressivement vers la politique.

    Merci à Presse Citron pour s’être fait le premier l’écho de cette cartographie en tout cas !

  9. Sympa comme technique.
    J’avais vu un truc similaire avec touteleurope.fr
    Je me suis trouvé 🙂 (mais en sélectionnant les politiques, seulement)

  10. Pingback: Wikio dresse la carte de la blogosphère avec Wikiopole ! - Buzz, référencement, vidéos en streaming et jeux flash

  11. @l’hérétique : la carte de touteleurope est aussi de notre fait 😉

    @fil : la spatialisation de grands graphes de ce type est effectivement une excellente méthode pour réaliser des catégorisations, on voit d’un simple coup d’oeil les blogs classés en divers qui, de par leur « patterns » de liens » pourraient être sans problème classés dans la communauté avec laquelle ils échangent grandement …

  12. Rigolo en effet. Mais, en passant, « qui possède le poit le plus grand » me laisse dubitatif: faut il lire « le poil le plus grand »(pour faire plaisir au coiffeur), ou bien « le pois le plus grand » (pour faire plaisir au jardinier), ou « le poids le plus grand » (pour faire plaisir à [censuré pour ne pas faire de peine aux obèses])?

  13. Pingback: Wikiopole : pour détecter les blogs qui ne font jamais de backlink (enfoirés)

  14. Après l’effet kisscool d’une telle représentation, je me demande toujours où se trouver le ROI (retour sur investissement) excusez moi d’être terre à terre.

    Jean Veronis, avec cette interface on peut facilement détecter les blogs qui ne font jamais de backlink! faudrait d’ailleurs leur donner un handicap, ou mettre également un petit coef (pas trop fort) sur les blogs qui font plein de backlink, car c’est quand même un peu le fond de commerce de wikio.

  15. Sur le Wikiopole, dans la catégorie « Littérature », on trouve grosso-modo trois pôles.
    Le plus gros comprend des blogs de notes de lecture.
    Le second des blogs de professionnels.
    Le dernier des blogs plutôt des blogs d’auteurs.
    C’est amusant de se chercher et de se trouver là où on ne s’attend pas à être.

  16. @ Thierry Roget : Pourquoi absolument le « retour sur investissement » ? Un blog qui crée vraiment l’actualité, qui argumente, qui écrit, qui crée, c’est normal qu’il ne « backlink » pas beaucoup, contrairement à celui qui ne fait que reprendre, recopier, des infos prises ailleurs.
    Avec un handicap aux non-backlinkeurs, les blogs Photos prendraient un sacré coup derrière les oreilles totalement injustifié.
    Ce qui vaut dans une catégorie ne vaut pas forcément dans les autres.

  17. Fil, quand je parle de ROI, je parle du ROi d’une telle représentation.

    Pour les non backlinkeurs, je suis peut être un peu radical.

  18. Héhé, toi t’es facile à trouver mais je pensais pas me trouver si vite. Gros coup de bol. 🙂

    C’est beau quand on te clique dessus! 😀

  19. Vraiment étrange ce classement… de mon côté, c’est le nombre énorme de blogs canalblogs parmi les 100 premiers qui me scotche : peut-on vraiment définir un blog comme influent parce qu’il fait partie d’une nébuleuse de 100 sites se linkant tous entre eux ?

  20. Pingback: Revue des blogs #150 : Une liste de news très Geek !

  21. Pingback: Wikio dresse la carte de la blogosphère avec Wikiopole ! - Buzz

  22. Presse citron est et reste au centre du monde de Wikio :o)

    C’est un plus pour les annonceurs !

  23. Pingback: wikiopole – remarques introductives « linkfluence - Social Web Insight

Send this to a friend