Nuage de tags = nuage de poussière ?

Les tags et les nuages de tags sont l’un des emblèmes, sinon l’emblème qui symbolise le mieux le nouveau web (blogs, réseaux sociaux, sites collaboratifs…) autrefois appelé Web 2.0 Mais comme même les meilleures choses ont une fin, il semblerait que ces derniers commencent un peu à passer de mode, au moment même où de

Les tags et les nuages de tags sont l’un des emblèmes, sinon l’emblème qui symbolise le mieux le nouveau web (blogs, réseaux sociaux, sites collaboratifs…) autrefois appelé Web 2.0

Mais comme même les meilleures choses ont une fin, il semblerait que ces derniers commencent un peu à passer de mode, au moment même où de nombreux sites grand public et institutionnels commencent à les adopter.

De nombreux acteurs du web remettent même en cause leur utilité (voir les commentaires ici), allant jusqu’à affirmer qu’ils peuvent être nuisibles au bon référencement d’un blog dans les moteurs de recherche, car un usage mal maîtrisé de ceux-ci pourrait être générateur de duplicate content, entre autres en les assimilant à des catégories de même nom.

En bref, hormis leur éventuelle pertinence pour les moteurs de recherche et l’optimisation d’un site pour un bon positionnement dans ceux-ci, les tags ne serviraient à rien, et alourdiraient inutilement les sites et blogs, la meilleure preuve de leur iniquité étant apportée par une question en forme d’argument assez incontestable : qui clique sur les tags ? Personne, ou pas grand monde.

Et pourtant, un nuage de tags bien conçu reste certainement un élément plus utile qu’on ne veut bien le penser, peut-être pas en termes de navigation à proprement parler, mais d’un point de vue visuel, voire subliminal, que l’on a parfois tendance à oublier :

  • le nuage de tags permet au lecteur d’identifier en un coup d’oeil la ou les thématiques principales d’un site (ou les recherches, ou tout autre critère sur lequel sont fondés les tags)
  • même s’il ne clique pas sur ceux-ci, le lecteur bénéficie d’une impression visuelle qui détermine dans quel champ sémantique et lexical le site qu’il visite se situe

A ce titre, je pense qu’un nuage de tags conserve toute sa pertinence, à tel point que je me demande – si l’on fait abstraction du chemin classique que parcourt l’oeil sur un site – si celui-ci ne serait pas ce que nous voyons et enregistrons en premier sur un site.


Nos dernières vidéos

37 commentaires

  1. En ce qui me concerne je regarde souvent les nuages de tags sur les nouveaux blogs que je découvre afin de voir si il sont pertinents par rapport mes attentes. Donc pour moi c’est assez utile.

    Par ailleurs, sur mon blog, j’ai récemment changé mon nuage de tags pour un affichage plus thématique. Je ne sais pas si c’est plus clair pour les visiteurs mais moi ça me parait mieux rangé 😛

  2. Même si on voit un mouvement mémétique du côté des sites grand public (faut être web 2, coco, mets-nous un nuage de tags !), c’est tout de même utile dans les pérégrinations pour juger rapidement de quoi traite un site ou un blog.

    Et même : c’est peut-être un outil de recul pour le blogueur qui peut se demander « de quoi parlé-je le plus souvent ? ».

    Je suis parfois étonné de voir un tag si gros alors qu’il me semblait ne traiter le thème / sujet que de manière épisodique. Finalement non, j’en parle souvent, mais de façon lapidaire…

    Un indicateur sur la fréquence et non la profondeur.

  3. Nous avons fait du nuage de tags un élément de notre header, destiné non seulement à faciliter la navigation thématique mais aussi à affirmer l’identité du blog. (http://www.ccip.friedland.fr)
    C’est je pense un usage brouillon des tags et des catégories qui peut rendre les premiers inutiles…

  4. D’accord avec les précédents commentaires. J’apprécie beaucoup les nuages de tags, à condition qu’un repère visuel simple (la taille par exemple) me permette de me faire cette idée des sujets/thèmes abordés.

  5. Sur le site de ma société, au moins 30% des visites via Google proviennent d’une page « tags » donc je ne dirais pas vraiment que c’est nuisible au référencement … en tous cas pas au nôtre 🙂

  6. Je suis assez d’accord sur l’effet visuel d’un nuage de tag. Cela permet en effet de cerner un blog en 2 secondes. Mais si les nuages de tag (et donc les tags) sont remis en question, que vont devenir des sites basés la dessus comme del.icio.us ?

  7. Ca fait longtemps que je me dis qu’il faut que je prenne le temps d’écrire un article sur les nuages de tags…

    Quoi qu’il en soit, je partage totalement ton analyse : la navigation est loin d’être la fonctionnalité la plus intéressante du nuage – la représentation du champ sémantique est bien plus novatrice à mon sens.
    Au point qu’il m’arrive d’utiliser cette forme sur des documents papier, lorsque je veux faire passer un sentiment diffus, une ambiance, plutôt qu’une information précise (par exemple, sur une feuille de tendance, associé à une gamme de couleurs, un nuage de tags peut illustre tèrs bien une orientation de communication…)

  8. Pour ma part, le nuage de Tags serait bien utile après une recherche.
    Je tape par exemple un mot et à côté du résultat de mes recherches, j’aurai un nuage de tag
    dont le tag parent serait le mot recherché, et les tags enfants, le nuage de tag dépendant de celui que j’ai cherché. ça, ça serait très pratique.

    Certains moteurs de blogs le proposent déjà (Community Server), mais il faut d’abord cliquer sur un tag. Avec la méthode de recherche, ça pourrait être intéressant.

  9. Le nuage de tag est à mon sens l’outil le plus adapté pour capter d’un coup d’oeil l’essence d’un contenu complexe ou vaste.
    C’est ce que nous avons appliqué sur twitscoop: en rajoutant une dimension temporelle au nuage de tag, nous offrons à nos utilisateurs l’opportunité de « prendre le pouls » de twitter en temps réél.

  10. C’est super pour avoir un avis rapide sur le contenu du site, à condition bien sûr que l’auteur choisisse correctement les tags associés. Et c’est justement là que le bât blesse.
    Cela sera vraiment intéressant le jour ou un système d’auto-tagging vraiment efficace sera disponible.

    Et puis, avant les tags il y avait les catégories de news. A part la taille de la catégorie qui ne change pas en fonction du nombre de news à l’intérieur, l’effet est le même SAUF qu’avec les catégories, on a souvent moins de mots donc c’est plus facile à s’y retrouver (enfin, ce n’est que mon avis).

    Pour ma part les nuages de tags ne me servent qu’a évaluer le contenu, mais en aucun cas trouver une information -> il y a toujours bien trop de tags pour réellement cibler ce que je recherche, ils ne font que m’embrouiller dans la majorité des cas.

  11. Blogger ne propose pas de module « catégories ». Alors, pour contourner le problème, j’ai fait appel à un « nuage de mots-clés extérieur », pour remplacer les dites catégories. Sauf que j’ai choisi moi-même les mots-clés, car je ne voulais pas que tous mes mots clés apparaissent dans ce nuage.
    Je ne sais pas si je suis claire, mais au moins, maintenant, j’ai un semblant de catégories sur mon blog.

  12. Concernant le Duplicate Content qui est mentionné dans l’article, il ne faut pas oublier que depuis le 12 septembre Google ne pénalise plus le Duplicate

    Voir le blog officiel :
    http://googlewebmastercentral......nalty.html

    Donc cet argument n’a plus lieu d’être, par contre en ce moment vous avez tous la même actualité concernant les tags.. Que se passe-t-il le web 2.0 n’est plus ?

    Sinon personnellement c’est vrai que les gens ne clique pas trop sur le nuage de tags mais il me permet de mieux me positionner dans Google pour la recherche d’un mots-clés (le tag en lui-même), parlant essentiellement de série et film il permet aussi a ceux visitant le site de cliqué sur un mot qui les intéresses mais bon, il n’est pas utile en lui même car mal foutu, faudrait vraiment que je l’optimise 😀

  13. J’ai écris un article traitant de l’utilité des tags sur un blog la semaine dernière.

    Je décris en long en large et en travers à quoi peuvent servir les tags.

    Je suis d’accord pour dire que le nuage de tags, ne sert qu’à faire beau, car très peu cliqué et utilisé, mais il peu, c’est vrai donner une indication sur les thèmes abordés.

    Par contre, les tags, trouvent à mon avis, tous leur sens et déployent tout leur potentiel avec des algorithmes qui vont se servir des mots-clés pour proposer du contenu contextuel aux utilisateurs.

    http://www.jsmansart.com/post/.....x-machines

  14. Je suis convaincu que les nuages de tags ont un intérêt tant pour l’identification des sujets principaux d’un site que pour la navigation dans ses sujets, en remplacement complet des notions de rubriques ou catégories éventuellement d’ailleurs !

    Je n’ai par contre pas trop creusé pour l’instant pour savoir si le mien est souvent cliqué :

    http://www.gasteroprod.com/#tagscloud

  15. Selon ce que Lyricis avance (duplicate content fini depuis le 12.09.09) cela voudrait dire que nous pouvons enlever le nofollow sur nos tags, et ce, sans avoir peur ???

    Nous avons tellement peu de clics sur nos tags, que nous nous étions dis que c’est bien un truc du web 2 pour des blogs comme Presse-Citron et compagnie avec des visiteurs technophiles. Avec notre blog grand public sur la sexualité de couple nous avons très rarement des clics sur les tags… Heureux d’apprendre que nous ne sommes pas les seuls =)

  16. Complètement d’accord avec l’analyse initiale : un nuage de tags n’est utile que si il est PERTINENT et UTILE au visiteur (on oublie donc l’argument « moteur de recherche »).
    Dans le cadre d’un blog classique, son intérêt me semble limité (c’est en gros la liste des « catégories »).
    En revanche, pour d’autres sites, le nuage de tags peut apporter un réel avantage pour le visiteur.
    Par exemple dans mon cas (forum basé sur l’aggrégation de news), le nuage de tags permet de voir d’un clin d’oeil les sujets les plus discutés dans l’actualité (sur le plan général sur la page d’accueil, selon les catégories dans les pages spécifiques à une catégorie).
    Les tags sont considérés dans ce cas comme des « recherches assistées » (puisqu’ils pointent vers la page recherche).
    D’autre part, les tags comportent en eux-mêmes une hiérarchisation : grosseur pour le nombre d’occurences, couleur (plus clair, plus sombre) pour la nouveauté (sur 2 jours).
    Enfin, pour répondre à netsuo : oui, c’est de « l’auto-tagging »… (sinon ça n’aurait aucun sens, l’acualité bougeant tout le temps)

    Bref, dans mon cas, le nuage de tags est une réelle FONCTIONNALITE, utile et pertinente, et quasi-obligatoire sur un tel site.

  17. les tags c’est le moyen le plus intelligent de éliminer les arbres genre « favoris » que se déplient jusqu’à sous le bureau… SVP ne revenons pas en arrière 🙁

  18. @Lyricis Comme tu le dis, 2 articles sur les tags en peu de jours, c’est étrange.
    Pour ma part, ça faisait pas loin d’un mois que j’étais en réflexion sur ce sujet…

    Non, les nuages de tags ne sont pas mort.

    Par contre, je n’aime pas le terme web2.0. C’est un ramassis de pleins de préjugés et de concepts qui limitent trop la créativité à mon sens.

  19. Une vision probablement personnelle, vous me direz ce que vous en pensez…

    En ce qui concerne l’auto-tagging, le principe de suggestion de tags suite à la rédaction d’un article existe sur différentes plateformes de blogging/microblogging/bookmarking. Elle doit donc être trouvable ou le cas échéant réalisable pour la grande majorité des plateformes « sociales ». Ca n’empêche nullement la catégorisation d’un article d’ailleurs, la catégorisation étant comme son nom l’indique de classifier l’article contrairement au tagging qui consiste, à la base, à identifier les keywords de l’article.

    Dans ce cas, le tagging doit permettre une priorité au niveau des recherches, c’est son but originel, et personne n’en démord.
    Le nuage de tags, lui, est là principalement, dixit vox populi, pour identifier les sujets chauds et en donner un visuel parlant.
    Ce visuel étant source (ou pas) de problèmes de référencement, pourquoi alors ne pas réaliser la génération automatique (crontab ?) quotidienne ou hebdomadaire d’une image légère à l’aide d’une librairie graphique (php-gd par exemple, on fait bien des captcha partout à la volée aujourd’hui…) qui serait cette représentation ? Elle serait d’ailleurs diffusable sur d’autres sites de manière simple lors d’une référence.

    Continuant dans ces barbarismes, pourquoi également ne pas pondérer la taille/couleur des catégories, puisque c’est quasiment ce que fait le nuage de tags alors que ce n’est pas son but ?

  20. Bonjour,
    ce que tu dis dans ton article est vrai. Je permets tout de même d’ajouter qu’aujourd’hui certains nuage de Tag attirent plus l’oeil que d’autre et apporte le « click de l’intrigué ». Je te laisse jeter un oeil sur http://www.leratduweb.com , je pense que les utilisateurs ont envie de jouer avec. Qu’en pensez-vous?
    Salutation et onne continuation pour ce super blog

  21. @Nono :
    Ce qu’en dit Jean Sebastien Mansart sur son blog à l’adresse suivante, je cite :

    « Je disais tout à l’heure que les nuages de mots-clés n’ont que très peu évolués avec le temps. Mais ils l’ont quand même fait.
    Une personne à eu une idée sublime : faire un widget en flash pour faire afficher les tags en forme de sphère tournante.

    Génial !

    Maintenant, non seulement on ne s’en sert toujours pas, enfin, si. La première fois qu’on voit ça sur un blog, on joue pendant 5 minutes avec, et après on retourne travailler. Donc non seulement ça sert à rien, mais en plus ça prend du temps à charger et ça prend des ressources.

    Je pense que le gars qui a pondu ça à tout compris.

    Sans compter que les mots-clés se chevauchent allègrement, c’est un vrai régal pour les yeux, et je ne parle même pas de l’accessibilité. »

  22. ^^
    je n’ai pas lu son article, j’aurai peut être mieux fait.
    Enfin l’avis reste personnel bien que l’analyse soit bonne, j’ai eu plusieurs retours de personnes aimant beaucoup ce genre de gadget et qui le teste.

  23. Pour moi, les tags ont encore une importance dans le référencement dans le sens où ils augmentent la densité de mots clés sur les pages.

    Cependant, je partage l’avis de certains référenceurs: il ne faut pas en abuser !! une mauvaise utilisation peut avoir un effet néfaste …

    A utiliser avec précaution donc et comme pour toutes les pratiques SEO, il ne faut pas les utiliser pour tromper Google, il faut qu’ils soient pertinents. Don’t be Evil 😉

    Personnellement, sur mes blogs j’utilise 3 à 5 tags par articles.

  24. Mis à part le SEO et l’éventuel bonus en terme de référencement,j’y vois effectivement du spam pour google et se référencer mieux dans les moteurs de recherche. Aucun intérêt pour le lecteur. Outil pour référencer et la SEO, pas vraiment d’utilité pour les lecteurs. En tout cas, moi je m’en sert pas. Pis ils sont souvent pas beaux…

  25. Si leur utilité commence à devenir discutable sur les blogs tant leur usage s’est banalisé, il n’en ai pas de même sur les sites classiques, et notamment marchand ou ils apportent une information pertinente et ultra lisible à l’internaute : il est tout de même plus agréable de voir un nuage de tags dans une catégorie d’articles plutot qu’une interminable et insipide liste du TOP 50 des articles les plus consultés ou les plus vendus …

  26. absolument d’accord en ce qui concerne l’impact visuel subliminal du nuage de tags, d’autant plus qd on s’adresse à des lecteurs sur-sollicités d’infos et de trucs clignotants ^^- c ‘est justement ce qu’en substance je me preparais à objecter avant de lire la suite, comme quoi justement :)…

  27. le principe du nuage de tag c’est que le ou les mots les plus gros sont les plus importants et c’est pourquoi un annuaire de recherche qui utilise ce principe reste à mon avis le best of du référencement et aussi les visiteurs savent directement quel sujet ils vont trouvé sur la page ou le site que pointe le tag

  28. Franchement je ne pense pas que ce soit la mort du nuage de tag. En effet si l’impact des mots a un effet psychologique sur le visiteur il n’en click pas moins sur le mot qui lui a sauté aux yeux ou qui l’interpelle directement car il correspond au terme de sa recherche et se retrouve ainsi instantanément sur le page qu’il lui convient. Ce n’est pas parce que certains webmaster ne savent pas utiliser correctement cet outil qu’il faut généraliser et si les grandes enseignes s’y mettent c’est bien pour qu’un encore plus large public s’y habitue et qu’il se démocratise. Je pense au contraire que les nuages de tags ont un grand avenir notamment dans la publicité (cf : http://www.1tag1site.com)

  29. Bonjour,
    Côté internautes, je dirais que le taux de clic dépend de la thématique du site. Sur certains sites comme les sites de recettes de cuisine les tags sont très utiles.

    Côté Google, il est vrai que ce n’est pas le meilleur outil. Il n’est pas encore prouvé que leur utilisation est pénalisante mais il est clair que leur abus génère des pages faibles en contenu et des pages dupliquées.

Répondre