Objets connectés : Google dévoile son OS Android Things

Google qui a toujours manifesté son intérêt pour le marché de l’IoT et des objets connectés vient une nouvelle fois de faire un très grands pas en dévoilant Android Things, un OS pour les objets intelligents. La firme de Mountain View semble vouloir rejouer le succès d’Android pour les Smartphones où il est présent sur 90% du marché mondial, mais cette fois sur les objets connectés.

Google lance son OS Android Things pour les objets connectés

En lançant Android Things, Google souhaite rendre encore un peu plus intelligents et autonomes les objets connectés. De plus, on a pu constater que Google a déjà commercialisé son assistant personnel pour la domotique baptisé Home, ce qui promet de nombreuses interactions possibles entre les deux à l’avenir.

Avec Android Things, c’est un pas de plus de Google dans l’univers des objets connectés

Pour le lancement d’Android Things Google a déclaré : « le rebranding d’aujourd’hui marque une mise à jour clé destinée à rendre le développement d’un produit avec ce système d’exploitation beaucoup plus facile. Contrairement à Brillo, le développement sur Android Things peut être accompli avec les mêmes outils de développement que de l’Android standard ». Eh oui, car pour ceux qui ne l’auront pas noté, Android Things n’est qu’un remaniement de Brillo, dévoilé lors du CES 2015, mais qui n’avait pas connu le succès. La firme de Mountain View a donc revu sa copie.

Il faut toutefois noter que même si Android Things contient le nom de l’OS mobile « Android », cela n’a absolument rien à voir, il s’agit plus d’un coup de pouce marketing pour inscrire le nom dans l’esprit des gens. En effet, comme l’explique Google : « Android Things est un système d’exploitation que vous ne verrez pas vraiment. Il travaillera en arrière-plan pour permettre aux périphériques intelligents de gérer des tâches complexes ».

Avec Android Things, l’assistant personnel domotique Home et le protocole de communication entre objets, Weave, lancé il y a quelques mois aussi, le géant américain dispose désormais de tous les maillons permettant de proposer des produits qui fonctionneront dans un écosystème maison. De quoi intéresser de nombreuses marques spécialisées dans les objets connectés. Google ne sera toutefois pas seul dans cette guerre, car Microsoft a déjà placé ses pions aussi et a travaillé sur Windows 10 IoT, un système d’exploitation également conçu pour les objets connectés.


Nos dernières vidéos

Répondre