Connect with us

Smartphones

Apple et Samsung doivent payer 15 millions d’euros pour obsolescence programmée

Après enquête, l’autorité italienne en charge du dossier a déterminé que les deux constructeurs de smartphones étaient coupables d’obsolescence programmée. Apple et Samsung devront payer une amende totale de 15 millions d’euros.

Il y a

le

obsolescence programmée iPhone 7
© Unsplash / Goran Ivos

Le mercredi 24 octobre, l’autorité garante de la concurrence en Italie a finalement rendu son verdict. Les constructeurs Apple et Samsung ont été sanctionnés pour obsolescence programmée, si bien qu’ils devront s’enquérir d’une amende.

Obsolescence programmée et « pratiques commerciales malhonnêtes »

Lors du verdict, l’autorité garante de la concurrence a déclaré dans un communiqué : « Les sociétés du groupe Apple et du groupe Samsung ont mis en œuvre des pratiques commerciales malhonnêtes ». De fait, Apple devra régler une amende d’un montant de 10 millions d’euros là où Samsung payera 5 millions d’euros. Avec un tel verdict, l’Italie est la première institution à prononcer une telle sanction sur ce sujet, malgré le fait que plusieurs enquêtes soient actuellement en cours, dont une est ouverte en France depuis le mois de janvier. Le parquet financier cherche a déterminer si Apple a trompé le consommateur et si la compagnie s’adonne effectivement à des pratiques « d’obsolescence programmée ».

> Lire aussi :  Gartner confirme la seconde place de Huawei, devant Apple

De façon globale, les deux constructeurs sont concernés par « des mises à jour logicielles ayant causé de sérieux problèmes et/ou ont réduit la fonctionnalité de certains téléphones mobiles ». Pour l’antitrust italien, cela avait pour but « d’accélérer leur remplacement [des smartphones, NDLR] par des produits plus récents ».

Pour sa part, la compagnie à la pomme a été jugée coupable d’avoir poussé les utilisateurs d’un iPhone 6 à la version d’iOS 10, initialement conçue pour l’iPhone 7. De fait, les propriétaires des mobiles ont été confrontés à une perte de performance de leur smartphone, si bien que celui-ci consommait plus d’énergie et s’éteignait parfois soudainement. Pour limiter ce problème, Apple a déployé mise à jour iOS 10.2.1 au début de l’année 2017. Néanmoins, la firme n’a pas informé l’utilisateur qu’elle allait brider les performances de son smartphone pour, selon elle, prolonger sa durée de vie et éviter qu’il ne s’éteigne d’un seul coup. Lorsque la nouvelle a été découverte, Apple s’est défendu de toute obsolescence programmée avec cet argument, proposant tout de même des changements de batterie pour un prix moindre que celui pratiqué d’ordinaire.

> Lire aussi :  L'arrivée des iPhone XS & XR marque la fin de l'iPhone SE, et du port jack

Concernant Samsung, le problème est relativement similaire puisque le constructeur a également poussé les utilisateurs à installer la nouvelle version d’Android destinée au Note 7 alors qu’ils possédaient un Note 4. Une fois de plus, les anciens modèles n’ont pas été en mesure de conserver leurs compétences initiales.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests