« Halte à l’Obsolescence Programmée » dépose une plainte contre Apple

Après les Etats-Unis et Israël, une plainte contre Apple déposée en France.

Après les actions collectives lancées contre Apple aux Etats-Unis et une plainte déposée en Israël, l’association française Halte à l’Obsolescence Programmée décide également de poursuivre la firme de Cupertino.

Dans son communiqué, l’association explique qu’à la différence des USA et d’Israël, la France fait de l’obsolescence programmée un délit. « La plainte se fait donc au pénal ; la loi prévoit une peine maximale de deux ans de prison et jusqu’à 300 000 euros d’amende et 5% du chiffre d’affaire annuel », lit-on.

Après des témoignages et des statistiques sorties par le fondateur de Geekbench, Apple a admis qu’il réduit les performances d’anciens iPhone afin justement de prolonger la durée de vie de l’appareil, lorsque la batterie vieillit et ne peut plus fonctionner comme à l’état neuf.

Mais pour l’association HOP, « d’une part qu’Apple bride ses anciens modèles d’iPhone par le moyen d’une mise à jour du système d’exploitation, et d’autre part que cette mise à jour a lieu au moment même de la sortie de l’iPhone 8. Le ralentissement des appareils plus anciens semble avoir pour intention délibérée de pousser les clients d’Apple à l’achat du nouveau modèle ».

« Tout est orchestré pour contraindre les consommateurs à renouveler leurs smartphones », explique également la cofondatrice Laetitia Vasseur. Citée par 20 Minutes, cette dernière assure aussi que l’association a assez d’éléments pour la plainte.

Parviendront-ils à prouver que le but d’Apple est de pousser les clients à acheter de nouveaux iPhone ? Ou, l’explication de la firme de Cupertino tient-elle la route ?


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.