« Halte à l’Obsolescence Programmée » dépose une plainte contre Apple

Après les Etats-Unis et Israël, une plainte contre Apple déposée en France.

Après les actions collectives lancées contre Apple aux Etats-Unis et une plainte déposée en Israël, l’association française Halte à l’Obsolescence Programmée décide également de poursuivre la firme de Cupertino.

Dans son communiqué, l’association explique qu’à la différence des USA et d’Israël, la France fait de l’obsolescence programmée un délit. « La plainte se fait donc au pénal ; la loi prévoit une peine maximale de deux ans de prison et jusqu’à 300 000 euros d’amende et 5% du chiffre d’affaire annuel », lit-on.

Après des témoignages et des statistiques sorties par le fondateur de Geekbench, Apple a admis qu’il réduit les performances d’anciens iPhone afin justement de prolonger la durée de vie de l’appareil, lorsque la batterie vieillit et ne peut plus fonctionner comme à l’état neuf.

Mais pour l’association HOP, « d’une part qu’Apple bride ses anciens modèles d’iPhone par le moyen d’une mise à jour du système d’exploitation, et d’autre part que cette mise à jour a lieu au moment même de la sortie de l’iPhone 8. Le ralentissement des appareils plus anciens semble avoir pour intention délibérée de pousser les clients d’Apple à l’achat du nouveau modèle ».

« Tout est orchestré pour contraindre les consommateurs à renouveler leurs smartphones », explique également la cofondatrice Laetitia Vasseur. Citée par 20 Minutes, cette dernière assure aussi que l’association a assez d’éléments pour la plainte.

Parviendront-ils à prouver que le but d’Apple est de pousser les clients à acheter de nouveaux iPhone ? Ou, l’explication de la firme de Cupertino tient-elle la route ?


Un commentaire

  1. Mon iPhone 6s Plus n’est plus aussi rapide qu’avant, il chauffe et la batterie tient moins longtemps, il ralentit et bug des fois. Même le tactile bug des fois.

Répondre