Opera Mini : une option pour avoir moins de compression et plus d’esthétique

Une compression plus modérée qui conserve l’aspect des pages web.

Sony smartphone pixabay

La principale raison pour laquelle les gens utilisent le navigateur mobile Opera Mini, c’est la compression, qui s’avère utile lorsqu’on n’a pas beaucoup de données sur son forfait ou lorsqu’on se retrouve dans des endroits très mal couverts par les réseaux mobiles.

Cependant, cette compression ne se fait pas sans compromis puisque l’expérience est surtout optimisée pour économiser les données.

D’ailleurs, si vous êtes webdesigner, vous avez peut-être déjà ressenti cette frustration que l’on peut avoir lorsqu’on découvre comment la page web à laquelle on a consacré du temps est altérée à cause de cette compression.

Mais la mise à jour qu’Opera Software vient de faire sur son navigateur mobile va un peu arranger les choses puisqu’il va laisser les utilisateurs choisir entre un mode « Hight » et un mode « Extreme ».

Le mode « Extreme » c’est plus ou moins ce qu’Opera Mini propose depuis toujours, c’est-à-dire une compression maximale des données qui permet d’économiser jusqu’à 90 %, mais qui altère les pages de manière très importante (parfois ce n’est vraiment pas beau à voir).

Le mode « Hight », quant à lui, permet de faire un compromis. La compression ne permet pas d’économiser plus de 40 % de données, mais en revanche, les pages s’afficheront mieux et les contenus vidéo seront disponibles. Cette nouveauté est actuellement accessible sur la dernière version Android de l’application.

Opera saving

Après, il faut savoir qu’Opera n’est pas le seul à vouloir proposer un web compressé qui consomme moins de data. Par exemple, Google Search teste une fonctionnalité qui, lorsqu’une connexion faible est détectée, redirige l’internaute vers une version compressée de la page du résultat sur lequel il a cliqué.


Nos dernières vidéos

Send this to a friend