Partnership on AI : Apple rejoint (enfin) l’organisation pour une IA éthique

L’émergence de l’intelligence artificielle a amené son lot de craintes, car la science-fiction nous a longtemps habitués à l’idée qu’une machine pourrait un jour prendre le contrôle et engendrer l’apocalypse. De nombreux hommes brillants mettent régulièrement en garde contre ce risque, tels que Elon Musk, Stephen Hawking ou encore Bill Gates.

IA : Apple rejoint Partnership on AI

C’est donc pour éviter qu’un tel scénario se produise que tous les géants travaillant dans le domaine de l’intelligence artificielle ont décidé de créer l’organisation « The Partnership on AI », dont le rôle est de créer une IA éthique, de mieux faire comprendre au grand public cette technologie et de fédérer toutes les entreprises, tous les scientifiques, ou certaines universités autour d’un savoir collectif sur le sujet.

Intelligence artificielle : Apple rejoint The Partnership on AI

Amazon, Google, Microsoft, IBM, Facebook, ils étaient nombreux à rejoindre l’initiative « The Partnership on AI », il y a quelques mois. Il manquait toutefois un acteur de taille dans ce groupe, à savoir Apple qui jusqu’à présent c’était tenu à l’écart. La firme de Cupertino semble avoir choisi de partager son savoir sur la question et rejoint l’organisation.

Tom Gruber, responsable du développement de Siri, a déclaré : « Nous pensons que cela sera bénéfique pour Apple, nos clients et notre secteur de jouer un rôle actif dans le développement de l’IA. Nous sommes impatients de collaborer avec le groupe pour aider à amener des discussions sur comment faire avancer le domaine de l’IA tout en protégeant la vie privée et la sécurité des consommateurs ».

Pour le « The Partnership on AI », il s’agit d’une excellente nouvelle et ce dernier a indiqué : « La diversité des points de vue au sein de l’organisation est cruciale pour s’assurer que nous explorons efficacement et traitons correctement les influences de l’IA sur les hommes et la société, donnons des orientations sur les meilleures pratiques de l’IA et cherchons à faire progresser la compréhension par le public de ce qu’est l’Intelligence Artificielle ». Il est vrai que cette organisation a mis tous les acteurs sur pied d’égalité en répartissant les sièges équitablement, la moitié pour les entreprises et l’autre moitié pour des chercheurs et des ONG

Source

Source 2


Nos dernières vidéos

Répondre