Suivez-nous

Vidéo

Pas encore sorti, le remake de Saint Seiya fait déjà hurler les fans

Saint Seiya va avoir le droit à un remake en 2019, mais le scénariste a pris quelques libertés qui ne plaisent visiblement pas aux fans…

Il y a

  

le

 
Pas encore sorti, le remake de Saint Seiya fait déjà hurler les fans

Saint Seiya, trop masculin ?

Durant l’été 2019, Netflix, proposera un remake de Saint Seiya, diffusé pour la première fois dans les années 80. Un premier trailer a été mis en ligne et autant dire qu’il ne fait pas vraiment plaisir à tout le monde. La raison ? Un personnage de la série, Shun, le chevalier d’Andromède a changé de sexe. Il s’agit désormais d’une femme pour le remake porté par le scénariste Eugène Son.

Sa décision a provoqué de nombreuses réactions. Il a cherché le débat dans un premier temps mais a jeté l’éponge et finalement supprimé son compte Twitter face au harcèlement des fans déçus.

S’il est fan de l’animé original, dès le début il a identifié ce qu’il voulait changer.

Une seule chose ne me convenait pas : Seiya comme tous les autres chevaliers de Bronze étaient tous des hommes.

Les statistiques du trailer publié sur YouTube sont plutôt sévères. Seulement 6.000 like pour 13.000 dislikes. La vidéo a été vue plus de 350.000 fois sur la plateforme vidéo.

Le scénariste pas décidé à changer le projet

Ces critiques à partir d’un simple trailer incitent-elles le scénariste ou Netflix à revoir la copie du projet ? Pas du tout. Il est même plutôt clair sur le fait qu’il s’agit d’un choix assumé.

Aujourd’hui le monde a changé. Le public est habitué à voir des hommes et des femmes mis sur un pied d’égalité. Ne mettre en scène que des personnages masculins aurait renvoyé un message dont nous ne voulons pas.

Et pour ceux qui ne sont pas satisfaits par ces réponses ? Le scénariste les incite tout simplement à ne pas regarder le remake quand il sera mis en ligne sur Netflix. Il y a assez de contenus sur Netflix pour trouver de quoi regarder tous les jours après tout…

Source

Netflix
Par : Netflix, Inc.
4.3 / 5
9,9 M avis
6 Commentaires

6 Commentaires

  1. Toine

    14 décembre 2018 at 14 h 39 min

    c’est n’importe quoi ! l’histoire n’évince pas les femme chevalier bien au contraire ! mais de vouloir refaire le monde en y ajoutant une présence féminine ou plusieurs après temps de temps, c’est juste déplacé ! moi perso cela me dérange pas … c’est comme la série bidon anglaise que bcp adorent (que moi perso je dis que c’est une belle grosse série bidon avec des effets pourri a souhait !) je parle de Docteur Who ! qui est passé d’un homme a une femme avec son lot de râleur ! (perso d’une série nul on passe a une série toujours aussi nul ! quel casting mdr) bref cela va pas changer la face du monde juste que cela ne correspond plus trop a la série ! car shun version femme ne peux se retrouver sans masque quand elle porte une tenue de chevalier ! ce qui n’est pas le cas ! et donc enfreint les règles ! etc … moi le teaser me montre une série plutôt finie à l’urine ! la 3d c’est facile mais c’est aussi facile d’en faire de la merde ! chose faite par netflix ! c’est un beau raté ! c’est moche, mal animé, des effets ridicules … mais ou sont passé les Saint Seiyas ! omg …

  2. Alexis

    14 décembre 2018 at 15 h 19 min

    Je prépare un remake de Hokuto No Ken où Kenshiro sera une danseuse étoile de 13 ans.
    Si vous êtes pas content, vous regardez pas, c’est tout.

  3. Maxime

    14 décembre 2018 at 23 h 16 min

    Le scandale, c’est pas tant la féminisation de Shun (encore que le principe rose=fille est putain de sexiste) que cette 3d dégueulasse. Quel manque de respect.

  4. Cyril marzin

    18 décembre 2018 at 21 h 42 min

    Ça commence à faire chier le #metoo

  5. Otho

    19 décembre 2018 at 20 h 48 min

    Décidément, certains prennent le progressisme de la pire des manières, lui c’est le pompon…
    Prendre un personnage comme Shun, un garçon très androgyne, sensible et pacifiste, donnant une image complètement différente des hommes, pour par la suite l’effacer complètement et le remplacer par une femme stéréotypé comme pas possible, cela casse tout l’intérêt du personnage…

    Le pire je pense c’est sa justification, les femmes dans Saint Seiya avait certes ce délire des masques qui cachait leurs visages et qui à mon sens fait vraiment très rétrograde comme concept (même si dans le contexte de la série, ça passait encore), mais elles étaient pour la grande majorité des personnages fort, dans tout les sens du termes, qui prenaient des décisions,
    donnaient des ordres et aidaient nos héros.

    Pourtant, pour une raison de « parité » et de sermons sur 10 post twitter au sujet de la condition de la femme dans les médias culturels de ces 30 dernières années, il fallait faire un SACRIFICE, et c’est bien le mot que j’emploierai, pour ajouter une femme dans l’équipe des héros, et ceux même si ce scénariste ne savait pas comment faire parler et se comporter une femme dans une série (véridique !).

    Un personnage adoré par les fans, énormément du côté des lgbt également, est rayé totalement de la série, jusqu’à même en changer son nom (et pas que lui vas y passer…), par un soucis d’Américanisation, qu’on avait plus vu depuis la chute du groupe 4Kids, au revoir notre ami Shun, et dite bonjour à Shaun… je ne parlerai même pas des voix américaines sans saveur et de cette immondice qu’est la 3D cgi, ça fait partie du paquet offert pour les gosses américains, ces chères petite tête blondes qui ne doivent pas être mis devant un contenu « original » au risque de les offusqués 🙂

  6. Gemini

    13 janvier 2019 at 11 h 32 min

    Le principe même du manga tombe à l’eau… les femmes portent un masque. Les chevaliers de Bronzes sont tous des garçons. Prochaine étape Robin des bois devient une femme? Ils ne peuvent pas créer leur propre histoire plutôt que de détruire les animes cultes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests