Penzu, pour créer son blog privé à l’abri des internautes

Il y a ceux qui bloguent pour le plaisir, ceux qui bloguent pour l’argent (bueurk !), ceux qui bloguent pour dire qu’ils détestent les blogs (et les blogueurs), ceux qui bloguent pour les amis, ceux qui bloguent pour la gloire, ceux qui bloguent pour taper sur les autres, ceux qui bloguent pour trouver du boulot,

Il y a ceux qui bloguent pour le plaisir, ceux qui bloguent pour l’argent (bueurk !), ceux qui bloguent pour dire qu’ils détestent les blogs (et les blogueurs), ceux qui bloguent pour les amis, ceux qui bloguent pour la gloire, ceux qui bloguent pour taper sur les autres, ceux qui bloguent pour trouver du boulot, etc etc etc…

penzu

Et puis il doit y avoir une autre catégorie, qui s’ignore peut-être : ceux qui bloguent pour eux. Oui, juste pour eux, madame. Pour le plaisir d’écrire, de noter deux trois idées, de garder une trace de leur vie, leur œuvre leurs amis leurs amours leurs emmerdes, tout ça. Qui ont aussi, selon leur activité, besoin de consigner ou annoter des bouts de phrases (ou des romans) sur un support privé, sûr, et accessible à partir de n’importe-quel ordinateur connecté au web.

Pour tous ceux-là il y a Penzu, un service de blog hébergé qui permet de créer son carnet vraiment personnel et de la garder exclusivement pour soi ou de le diffuser uniquement aux personnes que l’on a choisies.

L’interface de rédaction des billets est simple et claire et se présente comme un cahier d’écolier dans lequel vous saisissez votre texte, avec quand même la possibilité d’insérer photos et vidéos. Le service est gratuit mais une version payante moyennant un abonnement de 19 dollars par an offre des options supplémentaires de cryptage (pour les super paranos) ainsi que d’autres fonctionnalités comme un éditeur de texte et des tags.

Alors, me direz-vous, quel est l’intérêt d’un tel service quand on a déjà des programmes comme Google Docs ou même WordPress, qui permet de rendre des billets privés et accessibles uniquement par mot de passe ? La réponse se trouve peut-être dans sa simplicité et dans son verrouillage par défaut puisque contrairement à une plateforme classique de blog, vos billets ne sont pas diffusés, et que leur partage se fait uniquement sur option validée par l’auteur. Par rapport à Google Docs, l’élément important réside dans la chronologie typique d’un blog, propice aux écrits d’un carnet personnel.

L’idée de proposer un service pour créer un blog privé peut paraître saugrenue, mais à bien y réfléchir elle ne l’est peut-être pas autant que cela, et Penzu pourrait bien trouver un public, tenté par l’expérience d’un blog mais rebuté par le tumulte de la blogosphère. Autre hypothèse, créer un blog avec pour objectif de battre le record d’audience, mais dans l’autre sens, puisque vous n’aurez à la base qu’un seul lecteur : vous.


Nos dernières vidéos

16 commentaires

  1. On peut aussi utiliser dotclear 2 et cocher l’option « Je souhaite que mon blog ne soit ni indexé ni archivé par les moteurs de recherche et archiveurs. ».

    C’est ce que nous faisons pour le blog de notre fils. On a diffusé l’url à toute la famille et notre fils n’est pas une star de google !

    Si on était vraiment parano, on pourrait même ajouter un mot de passe d’accès.

  2. Tres belle realisation.
    Je pense qu’il existe un marche pour ce genre de service, tressimple, beau.

    Chalenge : garantir la perenite des donnees dans le temps (backup, possibilite d’exporter en TXT sur CD, …) sinon ils ne pourrons jamais rivaliser avec le bon vieux caranet (les personnes susseptibles d’utiliser ce genre de service ne veulent pas voir leur ecris disparaitres !).

    et puis… quid de la monetisation ? quel est le modele ?

  3. C’est un journal intime en ligne finalement :o)
    C’est pas ce que fait déjà LiveJournal.com? (encore que là c’est jamais public si j’ai tout suivi, donc la démarche est un peu différente)

  4. Eric

    Ho, je crois que MangeurDePoney_OLOLXD n’a pas compris la petite touche d’humour contenue dans ma remarque. Il y en a il faut tout leur expliquer 🙂
    Cela dit je ne blogue pas que pour l’argent, je blogue aussi pour la gloire, mais putain qu’est-ce que je déteste ce job sinon !

  5. Et ben si, c’est achement utile! Moi qui me suis expatrié loin de mon pays, mes amis, ma famille, je leur ferai bien partager quelques moments de ma vie ici, accompagnés de photos au besoin.

    Mais contrairement à toute une part de la population internet, je ne suis pas spécialement enclin à laisser au monde entier la possibilité de recevoir des nouvelles aussi passionantes que: Hier j’ai mangé épicé, ce matin j’avais mal au bide.

    Pour ce genre d’infos, je préfère nettement un blog privé.

  6. POur compléter le commentaire de @JulienM, sur blogger il y a la même option. On peut décider que son blog est privé, et entrer les adresses mail des personnes qui auront le droit de le consulter…

  7. yeap Mister K je suis dans le meme cas que toi, pour partager mes chiasses ou meme, pour mes potes a qui je montreles jeunnes filles en fleur qui ostenciblement me montre leur culotte dans le metro japonais et que je shoot avec ma dsI (j’finirais en taule un jours(fucking expat)) je dis que google n’est pas mon poto !

  8. « options supplémentaires de cryptage (pour les super paranos) » mais pourquoi dès qu’une personne protège quelque chose il est parano !??

  9. Il y a quand même plus simple si tu veux pas que les gens voie ton blog tu utilise l’email sait plus discret et pas besoin de laisser de trace sur un site qui au premier hack verras tous dévoiler.

  10. Pingback: Penzu, un blog en toute confidentialité | Ulysse

  11. Pingback: links for 2010-08-09 « Ikan66

Répondre