Suivez-nous

Photo

Les voitures autonomes dangereuses pour votre appareil-photo

Il vaut mieux éviter de prendre des voitures autonomes en photo, sous peine de devoir faire changer l’optique de votre appareil-photo…

Il y a

le

voiture autonome

Avec l’avènement des voitures autonomes, le petit monde de la photographie automobile, qui compte parmi les disciplines les plus sophistiquées dans le secteur de l’image, a-t-elle du souci à se faire ?

C’est en tout cas ce que semble indiquer la mésaventure qu’a connue un ingénieur automobile alors qu’il faisait des prises de vues d’une voiture sans chauffeur. On savait que certains types de lumière directe – comme une éclipse solaire ou des spectacles laser – peuvent endommager de façon permanente le capteur numérique d’un appareil photo. Mais une voiture autonome ?

Selon Ars Technica, un ingénieur automobile de chez Ridecell, spécialisé dans les voitures autonomes, Jit Ray Chowdhury, était en train de photographier lors du CES une session de tests d’une voiture autonome AEye équipée d’un lidar, ce dispositif qui utilise des lasers pour déterminer les distances. Après la session de prises de vues, le photographe a constaté que les lasers du lidar semblaient avoir « brûlé » le capteur de l’appareil photo, les images suivantes présentant deux taches violettes au même endroit, ce qui suggère que le capteur aurait été endommagé.

Les lidar dangereux pour les capteurs photo, mais pas pour l’œil humain

Dans un courriel adressé à Ars Technica, Luis Dussan, PDG d’AEye, a souligné que les lidars AEye ne présentent aucun danger pour les yeux humains. Mais il n’a pas nié que les lidars d’AEye peuvent endommager les capteurs des caméras : « Les caméras sont jusqu’à 1000 fois plus sensibles aux lasers que les globes oculaires, écrit Dussan. Parfois, cela peut causer des dommages thermiques au plan focal d’une caméra. » Suite à cette mésaventure, AEye a proposé au photographe de lui acheter un nouvel appareil photo.

Rappelons que le lidar est essentiel pour les voitures autonomes, à tel point que nombre d’experts pensent qu’il ne sera pas possible d’atteindre l’autonomie complète de sitôt sans ce dispositif. Cependant, les voitures sans chauffeur utilisent également des caméras « classiques » dotées de capteurs similaires à ceux des appareils-photo, ce qui n’est pas sans soulever la question de leur fiabilité si ces derniers venaient à être endommagés par le lidar d’une voiture qu’ils croisent. Un exemple parmi tant d’autres de la complexité de la mise au point des voitures autonomes, et des effets de bord inattendus de certaines technologies lorsqu’elles sont censées fonctionner ensemble.

Il est cependant une marque qui pour le moment ne risque pas d’endommager les capteurs photo qu’elle croise, et pas la moindre puisqu’elle a fondé une partie de sa réputation sur son système d’autopilot, le plus performant à ce jour sur le marché. Cette marque c’est Tesla : ses voitures n’utilisent pas de lidar, mais uniquement des caméras. Bien sûr, elle est en revanche aussi exposée que les autres si elle croise un lidar.

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

17 Commentaires

17 Commentaires

  1. opticguy

    21 janvier 2019 at 10 h 15 min

    optique?

  2. Sapass

    21 janvier 2019 at 11 h 48 min

    Conclusion contraire au texte de l’article ??

    « Cependant, les voitures sans chauffeur utilisent également des caméras « classiques » dotées de capteurs similaires à ceux des appareils-photo, ce qui n’est pas sans soulever la question de leur fiabilité si ces derniers venaient à être endommagés par le lidar d’une voiture qu’ils croisent. »

    « Il est cependant une marque qui n’est pour le moment pas concernée par cette question…Cette marque c’est Tesla : ses voitures n’utilisent pas de lidar, mais uniquement des caméras. »

    Les Tesla sont donc bien concernées en cas de croisement d’une voiture avec Lidar !

    • Clerc

      21 janvier 2019 at 18 h 09 min

      Très bonne remarque.
      Nous ne sommes pas au bout de nos surprises sur le sujet…

    • Eric

      22 janvier 2019 at 9 h 44 min

      Alors je précise : comme elles n’utilisent pas de lidar, les Tesla ne peuvent pas endommager les capteurs photo qu’elles croisent, c’est dans ce sens qu’elles ne sont pas concernées. J’ai complété la phrase.

      • Nicolas BUDAN

        22 janvier 2019 at 9 h 57 min

        Mais tu n’as toujours pas compris… Un lidar n’a aucune chance d’endommager un objectif. Un capteur peut être mais surement pas un objectif ou une optique.

  3. Patrick

    21 janvier 2019 at 12 h 45 min

    Il faudrait aussi étudier réellement l’impact sur les yeux humains.
    Les fabricants vous diront toujours que leur produit n’a pas d’effets secondaires.
    Que c’est toujours bien en deçà du seuil de tolérance de l’organisme…

    A condition que l’organisme n’en soit pas abreuvé chaque jour pas des centaines et des centaines de ces Lidar.

  4. Kudagi

    21 janvier 2019 at 19 h 46 min

    Oui mais faut pas généraliser non plus. C’est un lidar basé sur une longueur d’onde très élevé. C’est normal que le capteur optique à pris un coup. Le seul à travailler sur la technologie 1500nm c’est Aeye. Les autres sont autour de 900nm qui correspond à des technos que l’on retrouve dans nos smartphones aujourd’hui à des puissances moins élevées.

  5. Nicolas Budan

    21 janvier 2019 at 20 h 02 min

    Enlevez le terme optic !

    • Sapass

      21 janvier 2019 at 22 h 02 min

      Je ne connais aucun smartphone qui émette un faisceau laser, quelle que soit la longueur d’onde…

      • Nicolas BUDAN

        22 janvier 2019 at 10 h 12 min

        Le LG g3 a un autofocus qui fonctionne avec un laser (comme un laser mètre de chantier)

  6. David

    22 janvier 2019 at 7 h 24 min

    Ça ressemble beaucoup à du flare quand même… Surtout quand on regarde la position du soleil en haut à gauche.

    • Nicolas BUDAN

      22 janvier 2019 at 10 h 36 min

      Oui c’est du flare

      • Sapass

        22 janvier 2019 at 16 h 50 min

        La photo illustration de l’article n’est pas les clichés dont l’article parle, c’est juste une illustration.

        • David

          22 janvier 2019 at 17 h 49 min

          Pourtant le texte ne laisse aucune ambiguïté en indiquant « les images suivantes présentant deux taches violettes au même endroit, ce qui suggère que le capteur aurait été endommagé. »
          Sachant en plus qu’il n’y a qu’une seule image…

          • Sapass

            22 janvier 2019 at 17 h 56 min

            C’est au contraire ambiguë, je prend le mot suivante dans le sens chronologique :après que le photographe ait exposé son capteur au lidar, les photos suivantes (cad faites par la suite) avaient des marques. D’ailleurs la photo dans l’article se situe AVANT cette phrase, donc si c’était la photo en question il aurait été écrit « l’image ci dessus » ou au pire « l’image ci avant ».
            C’est en tout cas le sens que je comprend en lisant l’article :o)

  7. Le Car

    23 janvier 2019 at 21 h 34 min

    Et sinon ça sert a quoi d avoir des voitures autonomes ?

    • Sapass

      23 janvier 2019 at 23 h 08 min

      A polluer plus : moins d’accidents = moins de décès = plus d’humains qui consomment et polluent. Plus sérieusement c’est effectivement beaucoup plus sûr, et par ailleurs ça ouvre des perspectives d’autonomie pour des personnes handicapées, trop âgées, etc…si demain vous vous cassez une jambe ou autre, vous trouveriez tout de suite un intérêt aux voitures autonomes et regretteriez de ne pas en avoir déjà une.
      C’est un peu comme on a découvert l’utilité des voiture sans permis quand à été inventé le permis à points :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests