Photos non contractuelles : et la malbouffe devient photogénique

Vous connaissez tous le vieux poncif de la maison-témoin ou de la photo de résidence de vacances sur catalogue : tout est beau, neuf et joyeux comme un jour d’été à la plage. Et la réalité, elle, est bien sûr souvent moins reluisante, une fois sur place. Bon appétit ou bon courage ? Aujourd’hui, avec

Vous connaissez tous le vieux poncif de la maison-témoin ou de la photo de résidence de vacances sur catalogue : tout est beau, neuf et joyeux comme un jour d’été à la plage. Et la réalité, elle, est bien sûr souvent moins reluisante, une fois sur place.


Bon appétit ou bon courage ?

Aujourd’hui, avec Photoshop et de bons studios de design graphique la petite arnaque fonctionne pour tout ce qui nous entoure : toutes les actrices, même celles qui ont allègrement dépassé la quarantaine, voire plus, paraissent avoir trente ans, voire moins, et la publicité use et abuse de la retouche mensongère pour faire ressembler une starlette légèrement enveloppée à une beauté interstellaire.

Mais ce qui est légèrement ridicule avec les people devient franchement plus gênant avec… la bouffe. Les photographes et retoucheurs alimentaires font des prouesses pour vous faire passer une vieille daube industrielle congelée pour le dernier chef-d’œuvre bocusien, et sur les images, le proverbial hamburger (qui en vrai ressemble à une vielle semelle calcinée coincée entre deux éponges) gagne généralement le double de sa taille en épaisseur. Miam.

> Lire aussi :  Snapchat déploie les filtres pour chat (l'animal)

De quoi… alimenter un blog pour longtemps, avec des exemples croustillants glanés ici et là par les lecteurs. C’est la bonne idée de Photos Non Contractuelles, qui nous régale avec l’inénarrable diptyque « pub vs. réalité ». A dévorer des yeux. Burp.


19 commentaires

  1. Pingback: Tweets that mention Photos non contractuelles vous souhaite bon appétit -- Topsy.com

  2. On peut aussi faire la comparaison peu flatteuse des produits alimentaires avec les pubs Tv. Je pense notamment aux yahourts de la laitière… Faudrait mettre en paralelle cette pub et l’usine de fabrication… Certaines personnes restent naïves…

  3. Deux petites réflexions : Les marquent ne risquent-elles pas de se déchainer rapidement devant un site comme celui-là ? Et deuxièmement, je viens de voir la photo du poulet en conserve, c’est immonde et je me demande comment cela peut exister. Burp !

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.