Suivez-nous

Réseaux sociaux

Pinterest montre l’exemple en affichant des informations de l’OMS sur les vaccins

Après avoir bloqué toutes les recherches liées aux vaccins, Pinterest décide de combler le vide avec des informations provenant d’organisations comme l’OMS.

Il y a

  

le

 

Par

Pinterest contre la désinformation concernant les vaccins
© Pinterest

Si d’autres plateformes n’osent pas prendre des mesures radicales contre la propagation de la désinformation sur les vaccins, le réseau social Pinterest n’a pas hésité, en 2018, à bloquer toutes les recherches sur les vaccins. De ce fait, il devenait impossible d’être redirigé vers de la désinformation sur les vaccins à partir de son onglet de recherche.

Aujourd’hui, Pinterest décide de faire mieux. Pour combler le vide laissé sur les mots-clés bloqués, le réseau social va afficher des informations provenant de sources faisant autorité, comme l’Organisation mondiale de la santé. « Désormais, lorsque vous recherchez «rougeole», «sécurité des vaccins» et d’autres termes liés à la santé, vous pouvez rechercher des résultats fiables concernant la vaccination par de grandes organisations de santé publique, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control (CDC). , l’American Academy of Pediatrics (AAP) et le réseau international de sécurité des vaccins (VSN), un réseau mondial de sites Web fournissant des informations fiables sur la sécurité des vaccins dans diverses langues », écrit Ifeoma Ozoma, responsable de la politique publique et de l’impact social chez Pinterest.

Pinterest l’admet, la désinformation est souvent mieux présentée que les sources fiables

Dans son billet pour annoncer cette nouvelle fonctionnalité, Ozoma évoque également certains facteurs qui facilitent la propagation des informations fausses sur les vaccins. « Ce que nous et d’autres avons observé, c’est un fossé d’enthousiasme entre ceux qui créent et disséminent des informations erronées sur la santé et ceux qui créent des ressources enracinées dans une science établie. En règle générale, la désinformation sur la santé est plus accessible et plus attrayante sur le plan visuel que les articles de revues scientifiques sur les vertus de la vaccination », admet-elle.

Outre cela, les auteurs de ces fausses informations peuvent également avoir des motivations financières (comme la vente de produits) et n’hésitent pas à recourir à des techniques de spams et de clickbait.

Aussi, pour aider les organisations sur la santé mieux informer le public, Pinterest a également créé des outils qui permet à ces organisations de créer des publications plus convaincantes (sur un plan visuel) sur le réseau social.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. patrick

    29 août 2019 at 21 h 56 min

    Je vous cite : « n réseau mondial de sites Web fournissant des informations fiables sur la sécurité des vaccins dans diverses langues »,

    Informations fiables selon qui ? D’où proviennent ces informations sinon des labos qui les ont conçus ?

    Qui autorisent ces informations sinon des experts d’ONG ou même des ministres ayant eu des liens financiers avec ces labos ?

    • Nicolas

      30 août 2019 at 9 h 50 min

      N’importe quoi.
      Les études ne sont pas le fait d’experts ayant des liens avec les laboratoires; et qaund bien même, les résultats ne sont pas influencés (je vous renvoie à la méthodologie des téudes scientifiques, les vraies, pas les « un vaccin donne la SEP » sur google.
      Des ignorants (par choix ?) comme vous mettent en danger la population entière.
      Merci pour l’avenir de nos (et vos) enfants…

      je précise, je suis un jeune médecin, n’ayant JAMAIS eu de lien avec quelque labo que ce soit (refus systématique de les recevoir) et ayant fait des études d’épidémiologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests