Piratage de VTech, des millions de données clients dans la nature…

Le piratage de VTech est plus important qu’il n’y paraissait peu après la découverte de l’attaque, des millions de données clients semblent s’être envolées dans la nature, avec en prime des photos d’enfants.

 

Piratage de VTech

Le constructeur hongkongais de jouets pour enfants VTech est connu pour ses tablettes et ses mini-ordinateurs destinés aux plus jeunes. L’entreprise vient toutefois de faire les frais d’un vaste piratage et c’est pour cette raison qu’elle se retrouve à la « Une » de l’actualité. Les hackers sont parvenus à dérober les informations de près de 4,8 millions de comptes clients, y compris les profils d’enfants.

C’est ce dernier point qui risque d’être le plus préjudiciable pour l’image de marque de VTech, car désormais les coordonnées, les adresses IP, les mots de passe chiffrés et même la photo de certains enfants se retrouvent entre les mains d’inconnus. Parmi les informations volées, on trouve aussi l’historique des téléchargements et la question secrète pour accéder aux comptes.

En plein cœur de la tourmente, VTech cherche à rassurer ses clients et a fait savoir qu’aucun numéro de carte bancaire n’avait été obtenu, mais ce n’est pas tellement ce point qui inquiètent aujourd’hui des millions de familles dans le monde. En effet, la marque recommandait d’utiliser l’application Kid Connect installée sur certains de ses appareils, or les données captées par cette application de discussions entre parents et enfants se retrouvent dans la nature… Il s’agit de conversations complètes, de selfies, de fichiers échangés, etc. Autant d’informations tournant autour de la vie privée des enfants qui vont probablement se retrouver en vente sur le web.

Le piratage semble dater du 14 novembre et c’est les pirates eux-mêmes qui ont informé l’entreprise du piratage, VTech n’avait absolument rien remarqué d’anormal. Un point qui choque le spécialiste de la sécurité Loïc Guezo, comme le souligne le journal Le Monde : « Ce qui me frappe, c’est que VTech ne s’est pas rendu compte du problème. Il a fallu qu’un tiers l’alerte. On voit là le cas typique d’une entreprise qui fabrique des produits, et non du logiciel, et dont la sécurité n’est pas le cœur de métier ». Un sérieux coup dur pour le constructeur de jouets, à quelques jours seulement de Noël…

Source


Nos dernières vidéos

2 commentaires

  1. Pingback: Le moteur de recherche français Qwant vise les juniors - Informatique Chez Vous.com

Répondre