Piratage : le blocage du site de partage de fichiers T411 ne sert déjà plus à rien

La mesure de blocage du site T411 n’est même pas encore active, qu’elle ne sert déjà plus à rien, le site de partage de liens torrent explique comment contourner le blocage.

Contournement du blocage du site T411

Comme souvent dans les problèmes juridiques avec les plateformes pirates, on constate l’impuissance de la justice face à la capacité d’adaptation de ces sites. La mesure de blocage du site T411 devait intervenir le 18 avril et déjà le site fonctionne sous un nouveau nom de domaine et explique comment contourner le blocage.

Une mesure de blocage contre T411…

Le site T411 a été visé par une procédure de violation de droits d’auteur par la SCPP (Société Civile des Producteurs de Phonogrammes), qui a abouti à une décision de justice de blocage de la plateforme de partage de liens torrent, pendant une durée d’un an, à partir du 18 Avril. Le TGI de Paris s’est appuyé sur l’article L336-2 du code de la propriété intellectuelle, qui précise qu’en « présence d’une atteinte à un droit d’auteur ou à un droit voisin », la justice française « peut ordonner toutes mesures propres à prévenir ou à faire cesser une telle atteinte à l’encontre de toute personne susceptible de contribuer à y remédier. »

Comme le précise nos confrères de BFMTV, le jugement en question est daté du 2 avril et a été pris par la 3ème chambre du TGI de Paris qui a ordonné à SFR, Orange, Bouygues Telecom et Free : « de mettre en œuvre et/ou faire mettre en œuvre (…) toutes mesures propres à empêcher l’accès, à partir du territoire français, (…) par tout moyen efficace et notamment par le blocage du nom de domaine t411.me ».

… mais une mesure bien efficace

Le site T411 avait largement anticipé la décision de la justice française après le blocage du site The Pirate Bay, car la décision à peine tombée, que la plateforme de partage de liens torrent a déjà changé son nom de domaine, qui passe de T411.me à T411.io. Ce point permet au site de continuer tranquillement ses activités, en attendant une nouvelle décision de justice.

De plus, T411 a fourni des explications sur internet pour donner plusieurs moyens aux utilisateurs de contourner des mesures de blocages, sous la forme d’un guide pédagogique. On notera notamment : l’utilisation d’un serveur proxy, d’un VPN, d’un VPS, l’ajout d’une adresse de serveur DNS en plus de celle par défaut, l’utilisation d’un webproxy, de changer de FAI (seul les 4 plus gros sont concernés en France), la modification du fichier Hosts, etc. Autant de solutions qui rendent bien illusoires et inefficaces toutes les décisions de justice.

Source.


Nos dernières vidéos