Pokémon Go compterait encore 65 millions d’utilisateurs mensuels

Niantic a tenu à rassurer ses partenaires et ses investisseurs. Pokémon Go compterait en effet encore 65 millions d’utilisateurs actifs.

Pokémon Go a rencontré un immense succès l’été dernier, mais le titre a commencé à perdre des utilisateurs avec l’arrivée de l’hiver. Cette tendance s’est poursuivie sur plusieurs mois et la dernière étude menée par ComScore a révélé une chute encore plus brutale que prévu.

Selon le célèbre cabinet d’analyses, le titre aurait effectivement perdu 84 % d’utilisateurs depuis l’été 2016. Un chiffre extrêmement impressionnant.

Pokémon Go parvient encore à générer des revenus

Hasard ou pas, Niantic a publié le lendemain de l’annonce une nouvelle note sur son blog, une note dans laquelle la société remercie longuement ses investisseurs, ses partenaires et finalement toutes les personnes qui lui ont fait confiance depuis le lancement de Pokémon Go.

Toutefois, le billet ne se contente pas des remerciements d’usage et il contient aussi une autre information cruciale portant cette fois sur le nombre d’utilisateurs actifs mensuels et donc sur le nombre de personnes se connectant aux serveurs de l’entreprise chaque mois pour chasser des créatures virtuelles.

D’après la note, Pokémon Go compterait en effet encore 65 millions d’utilisateurs actifs mensuels, un chiffre qui devrait rassurer tous les partenaires de l’entreprise.

De nouvelles fonctions collaboratives en vue

D’autant que ces utilisateurs semblent lui rapporter beaucoup d’argent. Une étude menée par le Wall Street Journal la semaine dernière a effectivement révélé que Pokémon Go parvenait à générer environ trente millions de dollars chaque mois grâce à ses utilisateurs, mais également aux nombreux partenariats établis avec les acteurs du secteur privé.

Afin d’enfoncer le clou, Niantic a également annoncé le déploiement à venir de nouvelles fonctions davantage axées sur le collaboratif. L’éditeur a cependant refusé d’en dire plus et il n’a pas non plus divulgué de planning prévisionnel. Toutefois, il ne serait pas surprenant que ces prochaines semaines soient très chargées niveau nouveauté. Le retour des beaux jours se prête effectivement bien à la chose.


Nos dernières vidéos

Répondre