Suivez-nous

Drones

La police de New York va surveiller le réveillon avec des drones

Times Square sera sous haute protection pour le Nouvel An 2019 : le New York City Police Department a investi dans des drones pour garantir le bon déroulement de la soirée

Il y a

le

Times Square
Photo de Joe Yates

Chaque année à New York, le 31 décembre au soir, des centaines de milliers de personnes se réunissent pour fêter le passage à la nouvelle année. Mais toujours dans une atmosphère bien particulière où la sécurité règne en maître. En effet, depuis la destruction des tours jumelles le 11 septembre 2001, la ville est parée à toutes les éventualités.

Et même si un état policier est loin d’être un idéal, cela peut être efficace pour lutter contre les risques de désastre, comme lorsque Faisal Shahzad avait été arrêté en 2010… Après avoir tenté de faire exploser une bombe à Times Square, où l’on attend 750 000 participants pour l’événement de ce soir.

Des drones au-dessus de Times Square lors du Nouvel An

Les romans dystopiques comme 1984 ont malheureusement déjà permis à la réalité de dépasser la fiction. En effet, selon le commissaire James P. O’Neill, à la tête du NYPD, le jour J ne devrait voir « personne à moins de 3 mètres » d’un policier en civil ou en uniforme.
Les agents municipaux seront aussi épaulés par un drone, qui veillera à ce qu’aucun incident ne vienne gâcher la fête. Les autorités n’ont pas précisé quel appareil serait utilisé, mais DJI a signé un contrat avec la Défense des États-Unis plus tôt dans l’année.

Un dispositif de sécurité dupliqué partout le monde

En plus des drones, 1 225 caméras (fixes ou portables) seront déployées pour surveiller la place aux milles enseignes lumineuses. De quoi rendre plus difficile toute attaque terroriste. Par ailleurs, New York est loin d’être une pionnière en matière d’UAV policiers. En Angleterre, la police teste ces engins depuis 2015 pour protéger sa population.

En France aussi, notre gouvernement s’équipe, mais avec une tout autre ambition cette fois-ci : réprimer les manifestants. Une information qui, bien que vieille de 2 ans, prend tout son sens avec le contexte actuel. À Toulouse, les hélicoptères de la gendarmerie ont lancé des grenades lacrymogènes depuis leur hélicoptère, il y a trois semaines : à quand les drones tireurs ?

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests