PonziCoin, une fausse crypto-monnaie fondée sur le système de Ponzi génère 250 000 dollars avant d’être stoppée

À l’origine, le PonziCoin n’était qu’une blague censée parodier les crypto-monnaies actuelles ainsi que leurs dérives. Les créateurs se sont finalement fait prendre à leur propre piège puisque leur monnaie a généré plus de 250 000 euros avant d’être fermée.

PonziCoin

Si certaines crypto-monnaies font souvent face à de nombreuses instabilités, il n’empêche qu’elles fascinent autant qu’elles font peur. Les inventeurs de PonziCoin en ont fait l’expérience avec leur fausse crypto-monnaie : le développeur a lui-même a annoncé qu’il se désengageait finalement du projet pour ne pas avoir à arnaquer les utilisateurs.

À la base du projet PonziCoin, il y a le système de Ponzi. Fonctionnant sous la forme d’une pyramide, il est très exploité par beaucoup de sectes qui proposent aux victimes d’impliquer leurs proches en leur vendant aussi des produits. Montage frauduleux, le système se base sur l’invention d’un escroc italien devenu millionnaire en 6 mois. L’homme avait réussi à convaincre les gens de la façon suivante : dans le cas où l’on vous proposerait un investissement à 100% d’intérêt, vous n’auriez qu’à en donner 10 pour en récupérer 20. Et ce en vous rémunérant avec l’argent des clients suivants, dont les investissements sont fondés sur le même système. Si les investisseurs continuent à affluer, pas de souci pour le système, sinon, vous perdez tout et le crash se produit. C’est ce qui est arrivé notamment au plus célèbre des « bâtisseurs » de pyramides de Ponzi, Bernard Madoff.

Une pyramide de Ponzi grossière mais rentable…

De façon très transparente, le site web de PonziCoin expliquait aux internautes qu’il fonctionnait sur cette célèbre pyramide. Il la définit comme un processus viable et légal selon lequel la valeur de token double à chaque fois que 100 unités sont vendues. Le système n’empêche pas de se retirer n’importe quand mais encourage l’utilisateur à impliquer ses proches dans la manœuvre. Ainsi, vous poussez ces derniers à acheter eux aussi des PonziCoin tandis que vous gagnez de plus en plus d’argent.

Si la blague semblait grossière et rapidement compréhensible pour que personne n’investisse dans la monnaie, la suite de l’histoire ne raconte pas le même récit. Malgré le fait que le site web s’attribuait lui-même le terme de scam, 250 Ether ont été investis sur le site web en quelques heures, soit l’équivalent de plus de 250 000 dollars. Finalement, le développeur s’est retiré du projet, annonçant qu’il ne vendrait pas les PonziCoin pour ne pas risquer d’arnaquer les internautes.

Comme quoi, toute crypto-monnaie n’est pas bonne à prendre.

Source


3 commentaires

  1. « Fonctionnant sous la forme d’une pyramide, il est très exploité par beaucoup de sectes qui proposent aux victimes d’impliquer leurs proches en leur vendant aussi des produits. »

    Comme Herbalife en fait ? 😀

  2. Euh et les autres cryptomonnaies c’est pas un peu la même chose !
    + de 1500 cryptomonnaies en 4 ans, des envolées hallucinantes sur les cours, des banques et des brookers qui investissent l’argent de leurs clients, c’est pas un peu nous rappeler que rien depuis les subprimes en 2008 n’a été reglé ! La cupidité de l’homme perdure comme la légende de la pierre philosophale et le prochain CLASH risque de faire mal.

  3. Ce rapprochement entre secte et vente est assez étrange..Pour ce que j’en sais les tj ou les mormonts ne m’ont jamais rien vendu à part du rêve… Des gourous qui arnaquent leurs fidèles oui mais je doute qu’il y ait une facture à ce moment là. Des gens qui vendent des produits ça s’appelle une entreprise peu importe s’ils les vendent à la famille ou à n’importe qui d’autre. Y aurait il confusion entre secte, pyramide et commerce à multi niveaux ?

Commenter