Suivez-nous

Gaming

Pour Xbox, ses plus sérieux concurrents sont Google et Amazon (mais pas Nintendo et Sony)

Les principaux concurrents de Xbox sont Google et Amazon (mais pas Nintendo et Sony), parce que ces deux entreprises ont les moyens de concurrencer Microsoft dans le cloud gaming.

Il y a

  

le

 

Par

Xbox Game Streaming Preview en France
© Microsoft

Visiblement, le temps de la rivalité entre Xbox, Sony et Nintendo est révolu. Si Microsoft ne va pas encore abandonner les consoles physiques, la firme de Redmond se tourne également vers le cloud gaming, qui permet de jouer en streaming sans devoir acheter une console de nouvelle génération ou bien un PC haut de gamme avec de bonnes caractéristiques.

Pour rappel, Microsoft a déjà officialisé son service de jeux en streaming xCloud.

Et étant donné que le cloud gaming fait partie des principaux éléments de la nouvelle vision de Microsoft, celui-ci ne voit plus Sony et Nintendo comme ses principaux concurrents.

Comme expliqué dans un article du magazine Protocol, bien que Sony et Nintendo soient les concurrents historiques de Microsoft dans l’industrie des jeux vidéo, la firme de Redmond estimerait que ces deux entreprises ne sont plus ses principaux concurrents, dans la mesure où celles-ci ne possèdent pas leurs propres infrastructures cloud qui pourraient rivaliser avec Microsoft Azure. En revanche, Microsoft suit de près l’évolution des projets de Google et d’Amazon dans le gaming.

Les principaux concurrents de Xbox : Google et Amazon

« Lorsque vous parlez de Nintendo et de Sony (ndlr, on rappelle cependant que Sony propose la plateforme de jeu en streaming PlayStation Now), nous les respectons énormément, mais nous considérons Amazon et Google comme les principaux concurrents à l’avenir », explique Phil Spencer, le patron de Xbox. « Ce n’est pas pour manquer de respect à Nintendo et à Sony, mais les sociétés de jeux traditionnelles sont quelque peu hors de position. Je suppose qu’elles pourraient essayer de recréer Azure, mais nous avons investi des dizaines de milliards de dollars dans le cloud au fil des ans. »

Pour rappel, Google a déjà lancé Stadia, une plateforme de cloud gaming qui permet de jouer à des titres AAA sur des appareils comme un ordinateur (moyen), un Chromecast Ultra ou bien un smartphone Android.

Et si les débuts de Stadia en 2019 ont été assez timides, la firme de Mountain View compte muscler son offre. Avant la fin de l’année, Google compte ajouter au moins 120 nouveaux jeux à son catalogue, dont 10 titres qui seront exclusifs à Stadia. D’autre part, si pour le moment, l’accès à Stadia est payant (et l’utilisateur doit aussi acheter les jeux), Google s’apprête à lancer la version gratuite de son offre.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. T D

    7 février 2020 at 8 h 21 min

    ils ont oublié nvidia et son nouveau service je crois… ^^

    • Waddle

      7 février 2020 at 22 h 41 min

      @TD NVIDIA Sony et Nintendo seront hors course a l’avenir en faite il veut surtout parler d’entreprise qui boxe dans la même catégorie et bien plus puissante financement parlant . Pour te faire un ordre d’idée c’est comme si dans un championnat tu mettais le Real Manchester city et la juve ( Microsoft , Google ,et Amazon) avec des club de ligue 2 voir national .. tout ça pour dire qu’avec l’arrivée de ces géant Sony ou Nintendo ne.pourront jamais.lutter sans s’associer .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests