Suivez-nous

Gaming

Nous avons essayé le Cloud Gaming avec le XCloud, on vous dit tout sur l’avenir du jeu vidéo

Qu’est-ce que le Cloud Gaming ? Et que vaut le XCloud de Microsoft et Xbox ? Découvrez notre dossier spécial lors d’un essai à l’E3 de Los Angeles !

Il y a

le

© Presse-citron.net

Preuve de son changement imminent dans les prochaines années, le Cloud Gaming est déjà omniprésent dans l’industrie du jeu vidéo depuis plusieurs années. Cependant, il évolue au fil des mois pour proposer de nouvelles offres qui sont peu à peu en train de changer notre façon de consommer le jeu vidéo, sans consoles et nous permettant de jouer pratiquement partout. C’est donc lors de l’E3 2019 en juin dernier à Los Angeles, au cœur du Microsoft Theater que nous avons pu mettre la main pour la première fois sur le XCloud, le Cloud Gaming de Xbox qui sortira au mois d’octobre, un mois avant Google Stadia. Voici un petit résumé pour comprendre le Cloud Gaming, avec nos premiers retours sur cette nouvelle façon de jouer !

Qu’est-ce que le Cloud Gaming ?

Le Cloud Gaming, c’est une sorte de jeu à la demande. Comme beaucoup l’appellent aujourd’hui « Le Netflix du Jeu vidéo ». Cependant, il y a deux sortes de Cloud Gaming. Le côté « jeu à la demande » qui peut être comparé à Netflix. Ainsi, les éditeurs proposent un service de streaming où une grande liste de jeux est proposée en accès illimité en échange d’un abonnement tous les mois sans engagement.

En 2014, Electronic Arts était l’un des premiers à se lancer avec l’EA Access. Ce fut au tour de Sony de lancer le PlayStation Now en 2015, puis Microsoft avec le Xbox Game Pass en juin 2017. Le mois prochain, ce sera l’éditeur français Ubisoft qui lancera sa formule uPlay+. Nous sommes clairement dans des offres de « jeu à la demande ». Vous payez un abonnement tous les mois et vous avez accès à tous les jeux proposés ! Soit en streaming, soit avec possibilité de télécharger vos jeux pour certaines offres ! Cela évite d’avoir une expérience gâchée pour ceux qui n’ont pas de grosses connexions. Cependant, ces services nécessitent l’accès à un PC ou une console. Sans un PC, une PS4 ou une Xbox One, vous ne pouvez pas bénéficier du Xbox Game Pass, du PlayStation Now, ou encore de l’EA Access.

Attention à ne pas faire l’amalgame avec les services comme Steam, Epic Games Store, le PlayStation Store et le Store Xbox qui sont des plateformes accessibles gratuitement où vous pouvez acheter vos jeux. Avec les services comme le PS Now, le Xbox Game Pass ou l’uPlay+, vous louez vos jeux ! C’est donc la première offre du Cloud Gaming.

La deuxième partie du Cloud Gaming, c’est une partie plus approfondie où vous pouvez jouer partout sans consoles. Google l’a annoncé dès le début de sa conférence : « L’avenir du jeu vidéo n’est pas dans une console ». Avec Stadia, vous allez pouvoir commencer votre partie sur votre télévision, puis la reprendre sur votre tablette, sur votre smartphone, etc. Vous allez pouvoir acheter votre jeu directement après avoir vu son trailer sur YouTube. Tout est instantané (du moins, on nous promet que ça le sera). Ainsi, à l’instar du Xbox Game Pass, du PSNow ou de l’EA Access, plus besoin de machine.

Mais comment ça marche ? C’est très simple. Les jeux, comme les films et séries sur Netflix sont hébergés sur des serveurs cloud et ils sont streamés ! Plus besoin de disque, plus besoin de consoles à 400-500€, il suffit d’avoir un écran (écran de PC, smartphone, tablette, télévision), une manette et une bonne connexion internet. C’est à ce moment-là que Google Stadia et le XCloud entrent en jeu. Vous aurez simplement une application à installer sur votre smart TV, sur vos appareils connectés, lier une manette et c’est parti !

La mort annoncée des consoles ?

Microsoft Xbox à l'E3

© Microsoft

Forcément, cet avenir fait rêver de nombreux joueurs, mais elle effraie une grande partie d’autres joueurs. Car cela annonce clairement un changement dans l’industrie du jeu vidéo. Quel serait l’intérêt pour Sony et Microsoft de continuer à faire des consoles qui coûtent relativement cher et qui ne rapportent pas énormément d’argent, alors que les services comme le XCloud et le Game Pass rapportent beaucoup plus à Microsoft et sont plus accessibles pour le consommateur ?

Tout simplement parce que le consommateur n’est pas prêt. Il n’est pas prêt à franchir le pas et changer sa façon de jouer. Mais il n’est pas prêt techniquement non plus ! Vous l’aurez compris, streaming oblige, il faut une très bonne connexion pour profiter pleinement ! On parle tout de même de 35Mb/s pour jouer en 4K sur Google Stadia. Entre 6 et 7Mb/s pour du 720p sur XCloud. Et à ce jour, très peu de personnes peuvent se le permettre.

Il est donc certain que la mort des consoles de salon n’est pas encore pour demain. De plus, Sony a d’ores et déjà confirmé que sa prochaine PlayStation ne sera pas une console de streaming, tout comme Phil Spencer (Patron de la branche Xbox chez Microsoft) a rassuré tous les fans en disant que le XCloud serait une possibilité en plus pour les joueurs qui le souhaitent, mais que la Xbox Scarlett serait une vraie console de salon et que ce ne serait pas la dernière de Microsoft.

Mais il est certain que dans un avenir plus ou moins lointain, le jeu vidéo que nous connaissons actuellement disparaîtra. D’année en année, le dématérialisé prend de plus en plus d’ampleur et la première étape sera l’extinction à petit feu des jeux en boîtes jusqu’à l’arrêt des consoles.

Mais du coup, le Cloud Gaming ça vaut quoi ?

Microsoft Projet XCloud

© Microsoft Theater E3 2019

C’est donc lors de l’E3 dernier à Los Angeles que nous avons pu essayer pendant un bon quart d’heure le XCloud de Microsoft. Attendu pour le mois d’octobre 2019, le service permettra de jouer aux jeux Xbox One sur son smartphone relié à une manette de Xbox One. Trois jeux étaient proposés à l’essai : Halo 5 (2015), Forza Horizon 4 (2018) et Gears 5 (sortie prochainement en septembre 2019).

Pour ma part, j’ai eu le droit à Halo et c’était la claque ! Aussi beau que sur One X, fluide, dynamique, sans latence, c’était vraiment assez dingue de voir comment le jeu tournait bien. Devant un rendu si parfait, j’ai été obligé de demander où se situaient les Data Center (les serveurs Microsoft). Et l’on m’a indiqué qu’ils se situaient dans la Silicon Valley près de San Francisco à plus de 650kms de Los Angeles. Car vous vous doutez bien que si les Datas Center se trouvent sur le trottoir d’en face, cela ne peut que marcher. Mais chez vous, vous ne serez pas forcément à côté des serveurs !

Ainsi, si les serveurs se trouvaient réellement à plus de 600kms, c’était juste bluffant. Malheureusement, je n’ai pas pu tester les deux autres jeux par manque de temps dans mon planning. Je repartais ainsi agréablement surpris de cet essai (que vous retrouverez dans la vidéo au début de l’article).
Mais cette joie fut de courte durée quand j’ai pu échanger avec d’autres collègues journalistes qui n’avaient pas testé Halo, mais d’autres jeux comme Gears 5 et Forza Horizon 4. Et apparemment, sur les jeux plus récents, il y avait pas mal de petits soucis ! Baisse de FPS, pixels qui apparaissent à l’écran, mini-freeze, l’expérience n’était pas aussi bonne que sur Halo. Comme je le précise dans la vidéo, bien que les mêmes problèmes revenaient régulièrement, je tiens ces informations de la part de confrères journalistes et non de mes propres yeux.

De ce fait, en conclusion je ne pourrai que conseiller la prudence ! Les tests étaient réalisés en juin et il restait de nombreux mois de développement. Et comme toute nouvelle technologie, il est certain que tout ne sera pas parfait au lancement. De plus, certains confrères ont pu également découvrir lors de l’E3 Google Stadia qui n’était pas du tout au point non plus. Espérons que la dernière ligne droite pour Microsoft et Google soit un succès pour avoir du Cloud Gaming digne de ce nom lors de sa sortie.

De notre côté, on tachera de vous reparler du Projet XCloud de Microsoft/Xbox ainsi que de Google Stadia lors de leur sortie en fin d’année pour avoir un avis définitif sur les services en version finale.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests