Suivez-nous

Vidéo

Pour YouTube, les propos homophobes ne violent pas ses conditions d’utilisation

YouTube a mis un terme au conflit qui opposait l’animateur Carlos Maza au conservateur Steven Crowder en déclarant que ce dernier n’avait pas violé ses conditions d’utilisation malgré ses propos offensants et homophobes.

Il y a

le

YouTube Premium
© Presse-citron.net

YouTube a passé en revue plusieurs vidéos réalisées par Steven Crowder et adressées à l’écrivain et animateur de Vox, Carlos Maza. Selon la plateforme de vidéos, ceux-ci ne violent pas sa politique d’utilisation.

Pour YouTube, « les vidéos affichées ne violent pas nos conditions »

Acteur, humoriste et animateur, Steven Crowder réalise également des vidéos YouTube dans lesquels il intervient pour évoquer plusieurs sujets, souvent en lien avec son orientation politique. Sur son compte Twitter, l’on peut aussi apercevoir une photo de lui portant un tee-shirt sur lequel il est écrit « Socialism is for f*gs », que l’on pourrait traduire par « Le socialisme, c’est pour les pédés ». Conservateur et en faveur de l’abstinence avant le mariage, il s’attaque régulièrement à l’animateur de Vox, Carlos Maza, en raison de son orientation sexuelle et de son ethnie. Comme l’indique ce dernier, certains soutiens de Crowder sont allés jusqu’à refaire leur propre version du tee-shirt pour l’insulter directement.

En conséquence, Carlos Maza a réalisé un thread Twitter dans lequel il détaillait le harcèlement homophobe et raciste de Crowder, expliquant également que YouTube n’avait rien fait pour éviter que la situation ne se reproduise.

Entre temps, le conservateur a partagé une vidéo intitulée « I’m sorry », dans laquelle il présente ses excuses à l’animateur et à d’autres groupes de personnes qu’il aurait pu offenser. Il est à noter que le ton employé est principalement ironique.

YouTube est resté silencieux quelques jours suite à ces messages, avant de se prononcer sur les vidéos de Steven Crowder. La plateforme de vidéos a finalement tranché en faveur de ce dernier, déclarant que ses déclarations ne violaient pas ses conditions d’utilisation. Dans un message partagé sur Twitter, la firme indique à ce sujet : « Nos équipes ont passé les derniers jours à examiner en profondeur les vidéos qui nous ont été signalées, et bien que nous ayons trouvé un langage clairement blessant, les vidéos affichées ne violent pas nos conditions ».

YouTube a également indiqué : « En tant que plateforme ouverte, il est crucial pour nous de permettre à tous – des créateurs aux journalistes en passant par les animateurs de télévision de fin de soirée – d’exprimer leurs opinions dans le cadre de nos politiques […] Les opinions peuvent être profondément offensantes, mais si elles ne violent pas nos politiques, elles resteront sur notre site ».

La plateforme de vidéos a tout de même conclu en indiquant que « même si une vidéo reste sur notre site, cela ne signifie pas que nous approuvons ou soutenons ce point de vue » et que le contenu de Steven Crowder était toujours en cours d’analyse.

Pour sa part, Carlos Maza a partagé sa réaction sur Twitter : « Je ne sais pas quoi dire. YouTube a décidé de ne pas punir Crowder, après avoir passé deux ans à me harceler parce que je suis gay et latino. Je ne sais pas quoi dire ».

Cet événement intervient alors que le Pride Month, mois de célébration et de sensibilisation aux causes LGBTQ+, a débuté le 1er juin et que YouTube ainsi que sa maison mère Google affichent plusieurs éléments en faveur de l’événement, dont les couleurs de l’arc-en-ciel sur Twitter.

YouTube bannière

Capture d’écran de la bannière YouTube — Le 5/06/19

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests