Suivez-nous

Drones

Pourquoi la livraison par drones pourrait exploser dans les années à venir

La situation sanitaire représente une belle opportunité pour le secteur.

Il y a

  

le

 
En Australie, les drones livrent aussi du café
© Presse-citron.net

La livraison par drones ne connaît pas la crise. C’est même l’inverse qui se produit puisque la pandémie de coronavirus a renforcé considérablement cette pratique. Dans un monde où la distanciation sociale est de rigueur, ce secteur tire son épingle du jeu et obtient de nombreuses dérogations auxquelles il n’avait jusque là pas droit.

Cela se traduit de manière concrète et nous vous expliquions comment Wing, la filiale d’Alphabet, a vu ses livraisons doubler aux USA et en Australie. La période que nous connaissons devrait également ouvrir de très bonnes perspectives pour l’avenir. Si l’on en croit une étude publiée par la société d’analyse Gartner, plus d’un million de drones pourraient effectuer des livraisons en 2026 contre seulement 20 000 à l’heure actuelle.

Le Covid-19, un véritable déclic pour la livraison par drones

Cela s’expliquerait principalement par le fait que ces aéronefs sans pilote sont beaucoup moins chers que les autres modes de livraison, selon l’auteur de cette analyse, Pedro Pacheco, interrogé par Cities Today :

Les drones autonomes offrent un coût par mile ( soit 1,60934km Ndlr) inférieur et une vitesse plus élevée que les camionnettes dans les livraisons du dernier kilomètre. Lorsqu’ils livrent des colis, leurs coûts d’exploitation sont au moins 70% inférieurs à ceux d’un service de livraison par fourgonnette.

Il ne manquait donc à la livraison par drones qu’un déclic, que la situation d’urgence de la pandémie est venue apporter : « Aux États-Unis et en Chine, il y a eu des autorisations rapides pour utiliser des drones à des fins liées au Covid-19. Même si ceux-ci fonctionnent sur un régime d’exception, ils ouvrent la porte à beaucoup plus à l’avenir. »

Pour rappel, les drones sont une mode de transport réputé écolo car il permettrait de retirer les poids lourds de nos routes. C’est en partie vrai mais il faut toutefois se garder de toute conclusion hâtive en ce domaine. Une étude menée par des chercheurs allemands indique même que dans les zones urbaines, la livraison par drones consomme deux fois plus d’énergie que les fourgons diesels.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests